mediacongo.net - Actualités - Polio : guérir la maladie grâce à une feuille de tabac sera peut-être bientôt possible

Retour Science & env.

Polio : guérir la maladie grâce à une feuille de tabac sera peut-être bientôt possible

Polio : guérir la maladie grâce à une feuille de tabac sera peut-être bientôt possible 2017-11-10
Santé
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/plante_polio.jpg -

Des scientifiques ont hacké une plante pour la transformer en vaccin contre la polio

Des scientifiques britannique ont réussi à faire en sorte qu'une plante à tabac arrive à produire un simili-virus de la polio, nécessaire à la création d'un vaccin. Ces résultats pourrait changer la façon dont d'autres vaccins sont produits.

Guérir la polio grâce à une feuille de tabac ? Ce sera peut-être bientôt possible, si l’on en croit une nouvelle étude réalisée par des scientifiques du John Innes Centre situé à Norfolk au Royaume-Uni. L’équipe a en fait réussi à intégrer le virus dans les feuilles d’une plante.

Comment ? On vous explique.

Comme l’explique la BBC, les scientifiques avaient comme but de transformer le métabolisme de la plante à tabac, pour que ses feuilles deviennent des usines “à vaccin contre la polio”. Il fallait donc embedder de nouvelles instructions dans la plante. Pour ce faire, ceux-ci ont pris le code génétique du virus de la polio, avant de le mélanger avec d’autres virus qui infectent naturellement des plantes.

Il ne restait plus pour les chercheurs qu’à intégrer ces nouvelles instructions à des bactéries, ensuite utilisées pour infecter les plantes. Une fois la plante infectée, celle-ci s’est mise à produire des particules de simili-virus.  

Le reste du processus est relativement simple : les feuilles sont mélangées avec de l’eau. De ce mélange est ensuite extrait un vaccin contre la polio. Celui-ci, testé sur des animaux en laboratoire, s’est avéré complètement fonctionnel

"C’est très prometteur," explique le Professeur George Lomonossoff en charge de l’étude. "J’espère que nous pourrons produire des vaccins grâce aux plantes dans un futur proche."

Implications scientifiques importantes

La recherche, soutenue par l’Organisation Mondiale de la Santé, intervient alors la communauté scientifique cherche à remplacer le vaccin de la polio. Cette maladie, qui peut causer une paralysie permanente, est encore présente dans certaines parties du monde.

Le problème du vaccin actuel est qu’il est préparé grâce à un virus de polio affaibli, et non avec un simili-virus. La méthode traditionnelle pose des risques, notamment que le virus se réactive ou se réveille.

"Les vaccins actuels contre la polio sont produits grâce à de larges quantités de virus vivant, ce qui pose un risque de fuite important," explique le Docteur Andrew Macadam, scientifique à l’Institut britannique pour les contrôles et standards biologiques, toujours à la BBC.

Cette nouvelle technologie pourrait d’ailleurs ne pas se limiter au virus de la polio. Du moment que les chercheurs ont accès au code génétique du virus, ils pourraient théoriquement arriver à l’encoder dans à peu près n’importe quelle plante. Reste encore à tester le nouveau vaccin sur des humains.

 


France 24
435 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : C’est prouvé : vous ne pouvez pas avoir plus de 150 « vrais » amis sur Facebook
left
ARTICLE Précédent : Une Firme suisse compte s’impliquer dans la construction des parcs publics en RDC
AUTOUR DU SUJET

Tanganyika : campagne de vaccination de masse de riposte contre la poliomyélite dans 3 zones de...

Santé ..,

Un vaccin éviterait plus de 100.000 fausses couches et décès de nouveaux-nés

Santé ..,

Ebola : deux nouveaux vaccins expérimentés au Liberia donnent des résultats prometteurs

Santé ..,

L'ONU et ses partenaires s'engagent à faire baisser de 90% le nombre de décès dus au choléra...

Santé ..,