mediacongo.net - Actualités - Que vaut le nouveau Huawei Mate 10 ? 
Retour MC Geek !

Que vaut le nouveau Huawei Mate 10 ?

Que vaut le nouveau Huawei Mate 10 ? 2017-10-25
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/10-octobre/23-29/huawei-mate-10-presentation.jpg -

Avec un design repensé, un écran au format 18:9 et d'excellentes performances, le Mate 10 Pro permet à Huawei de rivaliser avec Samsung et son Galaxy S8+. Le fabricant chinois franchit un nouveau cap.

La marque de téléphonie chinoise Huawei a présenté cette semaine en grande-pompe son tout nouveau smartphone, le Huawei Mate 10, à Munich. Et s'impose encore une fois comme un sérieux concurrent à Apple et Samsung.

L’un des plus beaux smartphones du marché

Huawei ne deviendrait-il pas le nouveau mastodonte de la téléphonie portable ? Il est encore un peu tôt pour dire si le géant chinois va croquer la pomme, mais au regard de la présentation des nouveaux smartphones, Huawei Mate 10 et Mate 10 Pro, on constate que Huawei marche sur les plates-bandes d’Apple. Conférence de présentation mondiale à Munich devant un parterre de journalistes venus du monde entier, il n’en fallait pas plus pour pointer les similitudes avec les fameuses « keynote » annuelles de la firme californienne. Richard Yu dans le rôle de Tim Cook pour vanter les mérites du nouveau téléphone.

Et ils sont nombreux. Si les deux géants, Apple et Samsung se disputent le marché depuis plusieurs années, ils voient arriver dans la course un très sérieux concurrents qui n’a d’autres ambitions que de devenir le leader du secteur. Huawei, troisième constructeur mondial a d’ailleurs réussi l’exploit de vendre plus d’appareils qu’Apple n’a vendu d’iPhone en juin et juillet dernier.

Comme Samsung, LG et Apple, Huawei se met au format panoramique. La firme en profite pour réduire au maximum la largeur des bords verticaux (1 mm) et horizontaux (8 mm). Présent sur le P10, le bouton Home physique disparaît, laissant la place au logo de la marque. Durant sa conférence de presse (pleine de comparaisons), Huawei a vanté le ratio d’occupation d’espace de l’écran du Mate 10 Pro : 81,61%, contre 81,36% pour l’iPhone X. Un écart... abyssal.

Disponibles fin novembre en France, le Huawei Mate 10 Pro et Mate 10 Pro Porsche Design, font étalage de leur puissance. Un micro-processeur ultra-performant, baptisée Kirin 970, utilise la technologie NPU (Neural Processing Unit), qui fonctionne, nous dit-on, comme un cerveau humain. Cette innovation permet par exemple la reconnaissance d’objet ou de personne, ainsi le téléphone sait distinguer un bouquet de fleur d’un plat de spaghetti. Les nombreuses options ou aides proposées garantissent au plus novice des photographes de réaliser des clichés dignes des professionnels de l’image.

L’Amoled réussit à Huawei

Editions spéciales mises à part, il faut remonter au P9 Plus pour retrouver la trace d’un écran Amoled chez Huawei. Cette technologie fait son retour sur le Mate 10 Pro. L’entreprise mise sur une définition Full HD+ (2160 x 1080 pixels). L’écran affiche donc une résolution honorable de 402 ppp. Il se distingue surtout par son excellente luminosité de 570 cd/m². C’est mieux que les trois modèles haut de gamme sortis par Samsung cette année, déjà excellents. Comme toujours avec l’Amoled, le taux de contraste approche l’infini.

Pour aller plus loin dans la personnalisation de l’affichage, Huawei permet de régler la température des couleurs. Plusieurs modes sont proposés par défaut, mais l’utilisateur peut choisir n’importe quelle couleur dominante. Un degré de liberté que nous apprécions beaucoup, surtout lorsqu’il est associé à une dalle d’aussi bonne qualité. Nous avons regretté que ce magnifique écran ne puisse être exploité au mieux. Sur YouTube, il est impossible d'adapter le format des vidéos au ratio 18:9, alors que le Galaxy S8 le permet. Nul doute que Huawei ou les développeurs corrigeront rapidement le tir.

Un OS sans grande nouveauté

Pour coller avec la numérotation d’Android (8.0 Oreo), Huawei passe d’EMUI 5.1 à EMUI 8.0. Malgré ce bond en avant, l’expérience reste très proche de celle à laquelle nous avons été habitués. Nous déplorons toujours le trop grand nombre d’applications préinstallées, que l’on s’empresse de supprimer / dissimuler dans un dossier. EMUI permet également de faire apparaître un tiroir d’applications, pour basculer vers un système où l’on peut facilement épurer son écran d’accueil.

Le bouton Home physique étant absent et, par là même, la fonction intelligente qui y était associée et qui nous avait tant séduits sur les P10 et P10 Plus, on retombe sur le triptyque virtuel de l’OS de Google : bouton retour, bouton multitâche, bouton principal, avec, en plus, la présence d'un dock de navigation virtuel. Il s’agit d’une touche flottante, que l’on peut déplacer sur n’importe quelle zone de l’écran. Elle reprend les mêmes raccourcis gestuels que le bouton intelligent du P10 : un appui court pour revenir en arrière, un appui long pour retourner à l’écran d’accueil, un « swipe » pour ouvrir le menu multitâche.

Aussi, la fonction split-screen (de l’anglais « écran-séparé ») offre la possibilité de répondre à notre interlocuteur tout en poursuivant le visionnage d'une vidéo. Et pour enfoncer le clou, le PDG Richard Yu promet des performances sur la durée, soit 18 mois avant d’observer un léger déclin. Une façon de rassurer les consommateurs agacés par l’obsolescence programmée.

Une intelligence artificielle un peu superficielle

En présentant sa nouvelle puce maison, Huawei a promis des merveilles en termes d’intelligence artificielle, grâce à l’intégration d’une puce dédiée (NPU). Elle permet de décharger le processeur principal de plusieurs tâches, comme la reconnaissance d’image. Nul doute que de nombreux développeurs trouveront le moyen d’en faire quelque chose de formidable dans les mois ou les années à venir. Mais notre travail est aussi de dissocier ce qui relève de la communication de ce qui relève du service rendu à l’utilisateur.

Autre innovation, les ingénieurs ont intégré un système de traduction intelligent en instantané. En l’espèce le téléphone est capable de traduire, dans de nombreuses langues, un texte entier en à peine quelques secondes. En pratique, si vous êtes en voyage en Allemagne et ne comprenez rien à la langue de Goethe, déchiffrer le menu d’un restaurant berlinois ressemblera désormais à un jeu d’enfant.

Pour le moment, néanmois, cette IA est très restreinte. Oui, l’application photo du Mate 10 Pro est capable de reconnaître un visage ou du texte pour adapter, par exemple, les réglages de prise de vue - nous en reparlerons par la suite. Oui, le smartphone permet de traduire du texte à la volée - via l’application Microsoft Translate. Mais beaucoup d’autres appareils sont capables de la même chose. Pour le moment, il est donc impossible de quantifier le moindre apport du NPU sur l’expérience utilisateur. Au mieux, le composant peut être considéré que comme un pari sur l’avenir.

Une grande endurante

Avec ses 4000 mAh (milliampères) la batterie made in Huawei est presque deux fois plus endurante que celles de ses concurrents américain et coréen, point faible régulièrement relevé par les utilisateurs d’iPhone notamment. Le temps de charge, grâce à la prise « super-charge » serait d’ailleurs 50% plus rapide que sur les modèles précédents de la marque chinoise, qui assure que 20 minutes suffisent pour que la batterie tienne la journée. Les prises ont été travaillées de telle sorte qu’aucune surchauffe n'est censée mettre en danger l’utilisateur, petit tacle à l’encontre de Samsung cette fois, qui a dû faire face à une série de défection sur le Galaxy Note 7 l’année dernière.

D’importants progrès en photo

Photo prise avec le Huawei Mate 10 Pro. (© 01net)

Peu avare, comme nous le disions, en comparaisons lors de la présentation du Mate 10 Pro, Huawei a diffusé un cliché pris par son smartphone aux côtés d’une autre image, capturée par un Samsung Galaxy Note 8. Sur scène, les deux photos prises en basses lumières donnaient logiquement l’avantage à l’appareil chinois. Un affront plutôt osé dans la mesure où le Note 8 est l’un des meilleurs smartphones dans le domaine.

Grâce à l’intelligence artificielle, le smartphone est capable de détecter - entre autres - des fleurs, de la nourriture ou encore vos amis et animaux de compagnie. Le but étant d’adapter les paramètres de prise de vue à la situation. Comme nous l’avons expliqué plus haut, il est impossible de quantifier l’impact de la NPU du Kirin 970 sur la reconnaissance d’image en temps réel. Le choix étant réduit à une quinzaine de scènes, on suppose que les limites techniques sont loin d’être atteintes et que n’importe quel smartphone pourrait en faire autant.

Mais le plus important n’est-il pas la finalité de cette fonction, à savoir l’amélioration des clichés ? En prenant des photos avec et sans la reconnaissance automatique de sujet, nous remarquons quelques différences, à la marge. En portrait, l’apport de cette intelligence artificielle se résume souvent à une hausse du niveau de netteté, pour mieux distinguer les traits et les éventuels poils de barbe. Efficace, mais pas encore vraiment révolutionnaire.

En conclusion

Le Mate 10 Pro est superbe, puissant, endurant et plutôt doué en photo. Pour 799 euros, le Huawei Mate 10 Pro (écran Oled 6 pouces, 6 gigaoctets de mémoire vive et 128 giga de stockage) n'est peut-être pas aussi attendu que l'iPhone X et son Face ID (déverouillage de l'écran par reconnaissance faciale), mais il reste un bon compromis prix/puissance pour ceux qui ne veulent, ou peuvent, se permettre de verser un SMIC pour un smartphone (l’iPhone X est annoncé à 1159 € pour 64 giga, et à 1329€ pour la version 256 giga ; le Galaxy Note 8 de Samsung coûte quant à lui 1009€). 

Le Mate 10 montre surtout que si Huawei est depuis longtemps l'un des plus gros vendeurs de mobiles au monde, le fabricant est techniquement à la hauteur des plus grands. il n'a rien à envier au Samsung Galaxy S8+, son concurrent direct (909 euros).


L'Equipe Sport&Style / 01net / MCN, via mediacongo.net
562 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Le smartphone, un outil d'aide au dépistage du cancer du col de l'utérus
left
ARTICLE Précédent : Alstom met sur les rails les premiers trains à hydrogène
AUTOUR DU SUJET

Huawei dévoile son dernier smartphone

MC Geek ! ..,

Google annonce le rachat partiel de HTC pour $1,1 milliard

MC Geek ! ..,

Google serait sur le point de racheter le fabricant de smartphones HTC

MC Geek ! ..,

Huawei passe devant Apple sur le marché des smartphones

MC Geek ! ..,