mediacongo.net - Actualités - Unesco : les États-Unis et Israël annoncent leur retrait

Retour Culture

Unesco : les États-Unis et Israël annoncent leur retrait

Unesco : les États-Unis et Israël annoncent leur retrait 2017-10-13
Monde
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/10-octobre/9-15/UNESCO_siege_paris.jpg -

Le siège de l'UNESCO à Paris, France

Le Premier ministre israélien a donné pour instruction de « préparer le retrait d'Israël » après la décision des Etats-Unis, qui accusent l'institution de positions « anti-israéliennes ».

Washington accuse l'institution d'être « anti-israélienne ». Les États-Unis ont annoncé jeudi leur retrait de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco).

« Cette décision n'a pas été prise à la légère, et reflète les inquiétudes des États-Unis concernant l'accumulation des arriérés à l'Unesco, la nécessité d'une réforme en profondeur de l'organisation, et ses partis pris anti-israéliens persistants », a précisé le département d'État dans son communiqué. Washington avait déjà suspendu sa participation financière en 2011 après l'admission de la Palestine comme État membre. Cette décision ne sera effective qu'au 31 décembre 2018. Washington avait déjà quitté l'Unesco entre 1984 et 2003.

La directrice générale de l'organisation, Irina Bokova, dit « regretter profondément » la décision des États-Unis. « L'universalité est essentielle à la mission de l'Unesco pour construire la paix et la sécurité internationales face à la haine et à la violence, par la défense des droits de l'homme et de la dignité humaine », souligne dans un communiqué Irina Bokova. « C'est une perte pour la famille des Nations unies. C'est une perte pour le multilatéralisme », commente-t-elle encore.

Et pour mieux répondre aux accusations, la directrice générale dresse un inventaire de mesures prises en partenariat avec les États-Unis contre l'antisémitisme. Tout comme Irina Bokova, la France, qui a postulé pour se hisser à la tête de l'Unesco, a également déclaré « regretter » le retrait des américains. Ainsi, cette candidature « prend, dans ces circonstances, une signification nouvelle », a déclaré le ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué. « L'Unesco a plus que jamais besoin d'un projet dans lequel tous les Etats membres puissent se retrouver ».

Israël suit le modèle des Etats-Unis

Israël, défendu par les Etats-Unis, a salué jeudi l'annonce de leur retrait. Il s'agit pour l'Etat du début d'une « nouvelle ère » aux Nations unies : « celle où, quand on pratique la discrimination contre Israël, il faut en payer le prix », a déclaré Danny Danon, ambassadeur d'Israël auprès des Nations unies. La décision américaine est « courageuse et morale », a dit le chef du gouvernement israélien. A la suite de cette annonce, le premier ministre Benjamin Nétanyahou a donné pour instruction au ministère des Affaires étrangères de « préparer le retrait d'Israël, membre de l'organisation depuis 1949, parallèlement aux Etats-Unis » avant d'ajouter, « l'Unesco est devenue le théâtre de l'absurde où l'on déforme l'histoire au lieu de la préserver ».

Début juillet, les États-Unis avaient prévenu qu'ils revoyaient leurs liens avec l'Unesco, qualifiant d'« affront à l'histoire » sa décision de déclarer la vieille ville de Hébron, en Cisjordanie occupée, « zone protégée » du patrimoine mondial. L'ambassadrice américaine auprès des Nations unies, Nikki Haley, avait alors affirmé que cette initiative « discrédite encore plus une agence onusienne déjà hautement discutable ». Le Comité du patrimoine mondial de l'Unesco a inscrit la vieille ville de Hébron sur cette liste en tant que site « d'une valeur universelle exceptionnelle ». Quelques mois plus tôt, l'Unesco avait identifié Israël comme une force d'occupation à Jérusalem.

Les États-Unis souhaitent tout de même conserver un statut d'observateur, en lieu et place de leur représentation à l'agence onusienne dont le siège est à Paris. Selon le département d'État, un statut d'observateur permettrait de continuer d'apporter la « vision » et « l'expertise » américaines « sur certains dossiers importants gérés par l'organisation », notamment « la protection du patrimoine mondial, la défense de la liberté de la presse » et la promotion des sciences et de l'éducation.


Le Figaro
1545 suivent la conversation
7 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
askots - 15.10.2017 03:57

C'est la bible de dieu Satan qui cultive la haine et qui dit que les deux peuples doivent s'entretuer.Et pour quoi prêcher l'amour entre humains? Ne prêchons pas la haine car Dieu, le vrai, pardonne et réunit. Ne lisons plus les bibles dépassées.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
askots - 15.10.2017 03:48

Ceux qui prient véritablement devraient parvenir à réconcilier les deux peuples nés d'un même papa, quelque soit les raisons de leur et la durée de leur brouille.Abbas et Natanyau sont des frères dont les ancêtres se sont brouillés. Leurs vrais amis et les véritables croyants en Dieu doivent les aider coûte que coûte à se pardonner, à se réconcilier et à vivre ensemble. Dire que Dieu condamne définitivement un people, revêt de la méconnaissance du Dieu le miséricordieux.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel - 13.10.2017 12:49

Les USA sont constitués majoritairement des Israeliens, c'est tout à fait normal qu'ils alignent leurs positions communes. Les relations bilatérales sont aussi importantes que nos organisations egoistes.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kimia - 13.10.2017 12:12

Israël, c'est l'horloge par excellence, nous sommes pour Israël càd nous sommes pour le choix de Dieu d’Israël, l’Éternel, JÉSUS CHRIST

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ANNEMARIE - 13.10.2017 10:29

NOUS SOMMES D'AVIS AVEC CETTE DECISION CAR CELUI QUI BENIT ISRAEL SERA BENI. LE PRESIDENT TRUMP QUE DIEU LE BENISSE RICHEMENT IL SE SOUCIE BEAUCOUP D'ISRAEL LE PEUPLE DE DIEU CHOISI PAR DIEU LUI MEME.

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse, prophète aux visages multiples
left
ARTICLE Précédent : Le menu de la 1ère édition du festival panafricain de la grillade à Conakry !
AUTOUR DU SUJET

Gaston Musemena défenseur de la rumba à l'UNESCO

Société ..,

La Française Audrey Azoulay élue directrice générale de l'Unesco

Culture ..,

L'île d'Okinoshima, patrimoine mondial et interdite aux femmes, bientôt interdite à tout le monde

Insolite ..,

L’Unesco adopte une résolution sur le statut de Jérusalem

Monde ..,