mediacongo.net - Actualités - Bruno Tshibala : « L’UDPS n’appartient pas à une famille ! »

Retour Politique

Bruno Tshibala : « L’UDPS n’appartient pas à une famille ! »

Bruno Tshibala : « L’UDPS n’appartient pas à une famille ! » 2017-10-13
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/10-octobre/9-15/tshibala-udps-kasavubu-conclave.jpg -

Le Premier ministre, Bruno Tshibala, aux travaux préparatoires du conclave de l'UDPS/Kasa-Vubu, le 26 juillet 2017 à Kinshasa.

De l’audace, Bruno Tshibala en a à revendre. Devenu Premier ministre, cet ancien compagnon de route de Tshisekedi rêve de reprendre les rênes du premier parti d’opposition. Peu lui importe qu’il en ait été exclu.

Bruno Tshibala connaît bien la prison de Makala, à Kinshasa. Au cours de sa longue carrière d’opposant, il y a fait plus d’une quinzaine de séjours, ainsi qu’il aime à le rappeler. Le dernier, c’était il y a moins d’un an, pour avoir été l’un des organisateurs des violentes manifestations de septembre 2016. À l’époque, il s’agissait de protester contre le maintien au pouvoir de Joseph Kabila, dont il devenait évident que, contrairement à ce que prévoyait la Constitution, il ne quitterait pas son fauteuil de président le 19 décembre 2016.

La répression avait fait plusieurs dizaines de morts (56, selon Human Rights Watch) et des dizaines de personnes avaient été arrêtées. Interpellé à l’aéroport de Ndjili le 9 octobre 2016 alors qu’il s’apprêtait à quitter le pays, Bruno Tshibala avait passé sept semaines en détention.

Depuis, le destin de cet homme de 61 ans a radicalement changé. Nommé Premier ministre le 7 avril dernier, l’ancien détenu parcourt désormais le monde escorté par la police. Joseph Kabila n’est plus ce président honni qu’il voulait renverser il y a encore quelques mois : « Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, c’est un homme de parole qui m’a étonné par son humilité et sa sincérité », explique-t‑il à Jeune Afrique, tout sourire derrière ses lunettes noires, lors d’une visite à Paris mi-septembre. Lui qui a tant de fois eu à subir les foudres de la justice de son pays estime même que celle-ci est « digne de confiance ».

Le pouvoir congolais, qui cherchait depuis longtemps à l’attirer dans ses filets, peut se réjouir. Car l’homme qui tient désormais ce discours fut l’un des plus proches collaborateurs d’Étienne Tshisekedi, le charismatique leader de l’opposition décédé le 1er février. Juriste de formation, diplômé de l’université Marien-Ngouabi de Brazzaville, Bruno Tshibala fut un militant de la première heure de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

« Je crois que Tshisekedi me préparait à lui succéder »

Originaire du Kasaï, comme Tshisekedi, il gagne la confiance du « Vieux » dès les années 1980, à une époque où personne n’ose encore défier le dictateur Mobutu Sese Seko dans la rue. En janvier 1988, c’est lui qui a l’idée d’organiser le premier ­meeting public du parti, au pont Kasa-Vubu, à Kinshasa, pour rendre hommage aux premiers « martyrs » du mobutisme, exécutés non loin de là en 1966. Tshisekedi et plusieurs de ses lieutenants – dont Tshibala – sont arrêtés, ce qui contribuera grandement à sa réputation de courage et à sa popularité.

Ces dernières années, alors qu’Étienne Tshisekedi s’isolait de plus en plus et que sa santé déclinait, il était l’un des rares cadres du parti à conserver un accès direct au chef. Il n’y avait guère que sa famille qui pouvait alors en dire autant. Bruno Tshibala y voit une marque de confiance, et même un signe pour l’avenir : « Je crois que Tshisekedi me préparait à lui succéder », dit-il. « Tshisekedi n’a jamais désigné de successeur, tempère Tharcisse Loseke, un ancien de l’UDPS pourtant proche de Tshibala. Il a toujours laissé les cadres se neutraliser entre eux. »

« Je sais qu’Étienne Tshisekedi n’aurait jamais désigné son fils Félix comme son dauphin »

Cette rencontre, vite ébruitée, trouble ses camarades, mais Tshibala est toujours fidèle à Tshisekedi lorsque est enfin trouvé un terrain d’entente, le 31 décembre 2016. L’accord signé ce jour-là prévoit que le chef de l’État reste en fonction malgré l’expiration de son mandat, mais qu’une élection devra être rapidement organisée pour lui trouver un successeur. Quant au poste de Premier ministre, il doit revenir à l’opposition, alors regroupée au sein du « Rassemblement ».

Le pouvoir traîne les pieds, mais c’est la mort d’Étienne Tshisekedi qui achève le fragile édifice. Pour le remplacer, un tandem est désigné : Pierre Lumbi, un proche de l’ambitieux opposant Moïse Katumbi, la bête noire du régime, et Félix Tshisekedi, le fils du défunt chef de l’opposition. Tshibala, qui n’a pas été consulté, s’insurge. « Un groupe de gens proches de M. Katumbi s’est permis d’opérer une réforme inappropriée, illégale et inopportune du Rassemblement, clame-t‑il. Quant à Félix, je sais que son père, que j’ai côtoyé pendant plus de trente ans, ne l’aurait jamais désigné comme son dauphin. L’UDPS n’appartient pas à une famille ! »

Menace du « doyen de l’opposition »

Tshibala fonde alors une nouvelle faction du Rassemblement, ce qui lui vaut d’être exclu de l’UDPS par ses anciens camarades. Ces divisions font le jeu du pouvoir, qui s’empresse de nommer Tshibala à la primature. Son investiture, au Palais du peuple, le 16 mai, se fait sous les protestations assourdissantes des élus de l’opposition. Les Occidentaux – les Belges en tête – déplorent aussi ce choix et dénoncent le dévoiement d’un accord sur lequel ils avaient beaucoup misé.

Mais il en faut plus pour doucher l’enthousiasme du nouveau Premier ministre. Malgré la grave crise économique que connaît la RD Congo, il se targue d’avoir fait revenir le pays à un « apaisement général ». « La situation est sous contrôle, y compris dans les Kasaïs, où les milices Kamwina Nsapu ont été démantelées », assure-t‑il.

Son prochain défi ? Organiser un congrès de l’UDPS, dont il continue de se revendiquer, pour en reprendre le contrôle. Pour l’instant, les militants fidèles à Félix Tshisekedi lui interdisent tout accès au siège du parti, dans le quartier de Limete, à Kinshasa. Qu’à cela ne tienne. Tshibala, le « doyen de l’opposition », comme il aime à se définir, menace d’utiliser les pouvoirs de l’État pour mater ses alliés d’hier.

Un budget très serré

Avec 50 % d’inflation et une monnaie qui a perdu 30 % de sa valeur depuis le début de l’année, Bruno Tshibala n’a pas la tâche facile. « Nous avons hérité d’une situation économique très compliquée, reconnaît le Premier ministre congolais. C’est la conséquence directe de la baisse des cours des matières premières. » Pour faire face à cette situation, il dit miser avant tout sur la lutte contre la corruption et contre « ceux qui thésaurisent la monnaie ».

On voit mal, cependant, comment le pays pourrait sortir de cette mauvaise passe sans l’appui budgétaire des bailleurs étrangers, comme le Fonds monétaire international (FMI). Or, en cette période sensible, ceux-ci sont peu enclins à faire confiance à Kinshasa, d’autant que la date des élections n’est pas connue. « Le scrutin à venir devrait coûter 1,3 milliard de dollars (1,1 milliard d’euros), affirme Bruno Tshibala. Ce n’est pas une sinécure. Le gouvernement entend tout faire pour financer cette enveloppe. Mais si nous n’y arrivons pas, nous nous tournerons vers nos partenaires traditionnels. »

Gouvernement présidentiel

Depuis le départ de Matata Ponyo Mapon, en novembre 2016, Bruno Tshibala est le deuxième Premier ministre issu des rangs de l’opposition. Son prédécesseur, Samy Badibanga, n’avait pas réellement eu le temps de gouverner : à peine plus d’un mois après sa nomination, l’accord du 31 décembre était signé et prévoyait son remplacement. Ni Badibanga ni Tshibala n’ont eu les coudées franches pour former leur gouvernement : les postes clés ont été confiés à des membres du clan présidentiel.


JA / MCN, via mediaconogo.net
6375 suivent la conversation
40 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
DYNAMIQUE SAUVONS LE CONGO - 15.10.2017 18:59

DES VRAIES QUESTIONS: Est-il réellement le Premier ministre ou Premier ministre Délégué? A-t-il réellement la décision à sa portée? Est-il toujours un opposant ou il est devenu agent au service de l'autre.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.10.2017 16:29

Tshibala, d'avoir été pendant plus de 30 ans un AGENT DOUBLE aupres de Tshiscthi confirme ton statut de MINABLE PETIT TRAITRE Mobutu etait jadis proche de Lumumba.Blaise Campaoré compagnon de longue date de Thomas Sankara. Samuel Doe fut un fidele de William Tolbert...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
askots - 15.10.2017 02:36

Voilà donc la fin très imminente de l'UDPS qui interviendrait à partir du remplacement de son président mort ( Paix à son âme), lui qui a dirigé ce parti en dictateur, effacent tous les autres avec son mot fétiche " auto éjection"

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
askots - 15.10.2017 02:25

Kabund a Kabund dirige l'UDPS sans que cela ne lui soit autorisé par les Statuts du parti.Très mauvais exemple de la démocratie, très très mauvaise leçon de démocratie.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
askots - 15.10.2017 02:21

Il dit vrai.L'UDPS ne devrait pas ressembler à une affaire de la famille TSITSI. En plus, savez-vous que sa direction actuelle est assise sur l'illégalité, Mr Kabund a Kambund le dirige de force, sans recourir à ce qui est exigé par les statuts.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya - 13.10.2017 19:08

L'UDPS est une entité piramidal. Au sommet Tshikedi père,puis famille, puis tribale, ensuite le reste du pays. Maintenant c'est la partie tribale qui est au pouvoir, qui regarde le bas du piramide sans tenir trop en compte le haut. Voilà le problème. Mais apès le 31/12/2017 c'est un parti qui va rester sur carte,sur papier. Il faut sa refondation, mais cela me semble impossible. Felix va vivre de quoi?.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KABILA MOYIBI - 13.10.2017 15:45

Tshibala tu n'as vraiment pas honte! Tu fais partie de la majorité maintenant, Kabila t'a laissé les clefs du coffer pour que tu te serves et que tu li fasses des louanges et il a réussit! Le congolaisest avide de pouvoir et d'argent et tu en le plus triste exemple. Tu trahis la cause du peuple pour ton benefice personnel. Tu ne reviendras pas à l'UDPS et saches que lorsque nous aurons le pouvoir tu ne seras pas associé à notre victoire, tu regretteras à jamais ce que tu as fait. En passant j'en profite pour te dire que ton passage à la premature est un scandale, ton incompetence n'est plus à prouver. Tu étais censé organise les élections pour qu'en décembre 2017 nous soyons...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le peuple vaincra - 13.10.2017 14:44

Monsieur Bruno dites nous svp, est ce que la RDC appartient à la famille Kabila pour que JKK cherche a s'éternisé au pouvoir? Alors avant de fustigé le comportement d'un individu comme Felix Tshisekedi membre du parti politique "UDPS", vous devriez d'abord commencer à rectifier le tir en démissionnant de ce poste de 1er ministre, poste du ventre que vous avez accepter aux détriments des congolais. Allez au diable et vous ne l'emporterez pas au paradis soyez en sur!

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 13.10.2017 14:26

TSHIBALA ventriote va ta prostitution pour l'argent te voilà que tu adores KANAMBE pour le ventre; Honte à toi ETIENNE TSHISEKEDI avait déjà remanier le parti avant sa mort toi tu étais dans quel organe. Il savait que KANAMBE t'avait acheté depuis la prison de MAKALA c'est connu de tout Congolais. Un vrai disciple reste constant malgré la soif de l'argent. KANAMBE va t'ejecter d'ici peu et tu souffrira Exemple JC KAZEMBE ridiculisé par MINAKU

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
banamura - 13.10.2017 14:24

honte à toi Tshibala , tu es devenu Kabiliste

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le Congolais vrai - 13.10.2017 14:18

Bruno Tshibala à 61 ans,tu as perdu toute la raison à cause de l'argent.Tu as trahi la mémoire de notre leader charismatique.Si tu étais Tshisekediste comme tu prétends,qu'est ce que tu as déjà fait pour ce peuple meutris sinon t'enrichir toi même.Tu es premier Ministre,ordonne que la dépouille mortelle de ya Tshitshi soit rappatrié en RDC,venez faire tes déclarations à Limete,le siège du Parti ne se trouve pas à Kasavubu.Traitre !!!!!

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BOB LEADER - 13.10.2017 14:03

TSHIBALA N'est qu'un politicien affamé qui en profite de ce temps pour se faire une santé financière. C'est regretable. Vous êtes maudis.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Debout Congolais - 13.10.2017 13:25

Bruno Tshibala vous êtes un super idiot...si il faut être nommé par Kabila pour reconnaître ses qualités alors tu es malheureux et j'ai de la peine pour ta progéniture. Pourquoi ne pas se taire et bouffer tranquillement l'argent du contribuable congolais que tu lui jette chaque jour a

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Alternance_voce - 13.10.2017 12:58

Malheur à toi Bruno car la Kabilie na laisser que des os pour toi. Nous attendons le mot d'ordre de Katumbi.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Annonym - 13.10.2017 12:43

Brutshi, veuillez commencer par faciliter le repatrouillement du Corps d'Etienne Tshisekedi parce que tu nous fait voir que tu es Tshisekediste de plus que son fils

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Elie Du Jardin - 13.10.2017 11:56

Très intelligent monsieur Tshibala a pleinement raison. Jamais un parti politique n'a appartenu à une seule famille. Une seule personne peut avoir l'inspiration d'en créer mais dès le moment où il devient un regroupement de plusieurs personnes, il devient de facto un héritage social de tous. L'exemple des deux grands partis aux USA corrobore les affirmations de Brutshi!

Non 3
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Apathisme Michel - 13.10.2017 11:46

ministre oral qui ne gère pas l'argent du pays ,espèce de bouchon,traite ,faux politicien ...

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
UNDJI - 13.10.2017 11:44

Incapable de traîner 10 personnes derrière toi si ce ne sont pas les membres de ta Famille, et tu prétends devenir leader à l'UDPS. Continues à servir kabila en produisant les insignes et drapeaux de l'UDPS avec l'argent du Gouvernement pour détruire le Parti du PEUPLE. Ekosala rien car les combattants connaissent bien leur LEADER.Chez nous, on ne force pas les choses.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
André - 13.10.2017 11:30

Tshibala ne peut se reclamer de l'UDPS, c'est par son debauchage q'il a été nommé Premier Ministre pour librufier le glissement de la MP

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Christopher Columbus - 13.10.2017 10:34

Anonyme - 13.10.2017 10:09, il ne mérite pas la pendaison, il ne mérite que le mépris. Bruno mon gars, laisse à d'autres le soin de faire des reproches à l'UDPS (et notamment le caractère "kasaïen" trop prononcé), pas toi. L'UDPS n'appartient surtout pas aux traitres et aux girouettes comme toi. Et ce journaliste qui afirme que "tu as de l'audace à revendre" ne connaît rien: tu n'as pas de l'audace, tu es rempli de l'argent de la traitrise, les deniers de Judas. Adieu, Bruno!!!

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 13.10.2017 10:09

Aujourd'hui Tshibala nous apprend que Kabila est un homme de parole,humble,et que la justice congolais est crédible.Quelle honte pour toi Tshibala,longtemps combattant du Kabilisme,aujourd'hui un grand défenseur et chantre du Kabilisme plus que Atundu et Lambert Mende.Tu ne mérite que la pendaison.

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ngaruma - 13.10.2017 09:54

meme si on laisse le president en pouvoir il nesera pas et il ne pas immortel.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Albert Ilunga - 13.10.2017 09:43

Laissez Tshibala s'exprimer comme les autres Congolais membre de l'UDPS ou non; c'est ça la démocratie. Vos injures n'apporteront rien sur l'avenir de ce pays.

Non 23
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mamadou ndala - 13.10.2017 09:39

Papa, tu as trouvé ton compte ne ce pas,laisse l'UDPS en paix, tu as choisi ton camp, c'est audjourd hui que l'Udps revient à une famille? cherche ton chemin papa.

Non 0
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Emmanuel Hoyo - 13.10.2017 09:37

Je m'étonne avec vous les internautes. Croyez vous que Kabila va quitter? oubliez. Le peuple le soutient jusqu'à sa mort. KABILA wumelaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

Non 22
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Erick - 13.10.2017 09:23

Et pourquoi le Feu Tshisekedi n'avait - il pas de son vivant choisi son successeur pour ne pas tomber dans cette incertitude que l'UDPS vit à ces jours ? Les erreurs que le président de ce grand et historique parti de l'opposition a pu commettre, fait payer cher les leaders actuels de ce parti, selon parti n'a plus longue vie

Non 6
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI - 13.10.2017 09:17

SEM , je vous donne raison, mais que la lutte de l'UDPS SOIT EFFECTIVE DANS VOTRE DEMARCHE.

Non 3
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 13.10.2017 08:48

Simplement étonnant ! mais il faut rappeler a Tshibala que s'il a compris que Kabila n'a jamais ete un ennemi, qu'il comprenne aussi que ni Felix Tshisekedi, ni Moise Katumbi, ni Pierre Lumbi, personne, au nom de l'amour du Congo, n'est son ennemi. Ils ne sont qu'adversaires politiques. Donc, qu'il sache s'apaiser un peu, il me semble agité face aux portes ouvertes d'enrichissement facile de la kabilie.

Non 0
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ntshiakala - 13.10.2017 08:44

Qu'il aille dire ça au siège de l'UDPS à Limete si c'est encore son parti.

Non 1
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kabila gerome - 13.10.2017 08:31

espece de traitre

Non 1
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zoe Kabila - 13.10.2017 08:30

Bruno n'a plus honte de parler ainsi vraiment! Depuis quand TSHISEKEDI l'a préparé pour son remplacement? La soupe de JKK rend les opposants bavard pitié les opposant marchands. Nous vous attendons bientôt car JKK irait à Tanzanie et toi avec OLENGA NKOY où?

Non 2
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mutombo GOY - 13.10.2017 08:28

Ecoutez mes chers amis, pourquoi insulté BRUNO? oui! la mort de TSHISEKEDI est une ouverture pour les autres, si vous qui se mettent à la machine pour injurier. savez-vous que c'est depuis MOBUTU que ya TSHITSHI n'a jamais reçu sa mission? si ce n'est que bloquer ses compagnons et lui la nuit être reçu dans le noir? 00243 99 57 25 793

Non 11
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Wazabanga - 13.10.2017 08:16

Espèce de LIBUMUCRATE, tu attendais la mort du patron pour en fin montré ton vrais visage. Retient maintenant "tu dois pas parler au nom de l'UDPS yebela yango". Tu subiras le sort de MUSOLINI.

Non 5
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mokili - 13.10.2017 08:10

Bruno TSHIBALA, tu seras enterré avec la KABILIE.....Oublie l'UDPS.............

Non 4
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 13.10.2017 07:44

Traître insensé,c'est juste l'ivresse du lait.quand cet idiot aura fini avec toi.il te jettera dans la poubelle comme ton co.Traitre de katanda samy badibanga.

Non 5
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AZARIAS RUBERWA - 13.10.2017 07:32

Idiot de traitre,mais si tu as encore cette popularité, lance un mot d'ordre et vous verra que personne ne te suivra, honte de toi, prépare ta fuite, car tu as accompagné KABILA dans son maintien au pouvoir et tu te dis opposant , opposant en quoi ? crée ton propre partis, et cessez avec le nom de l'UDPS , mr ayez honte, tu verras bientôt ce qu'on fait à un traitre et tu regretter à jamais jusqu'à ta mort, idiot, escroc, mendiant, pauvre;

Non 5
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kilulu 1er - 13.10.2017 07:27

Trouvés tu honorable que l'UDPS soit une histoire des Baluba du Kasai?

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zairois - 13.10.2017 06:37

Bruno, prépare ta fuite calmement. Cessez d'énerver le peuple d'avantage car un jour les congolais finiront par vous juger tous quelque soit les intimidations de votre armée et police. Au burkinafaso il y avait l'armée et la police, mais la rue avait remporté la victoire sur un dictateur de plus de deux décennies au pouvoir. Retenez bien ce message vous me donnerez raison!

Non 4
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa - 13.10.2017 04:51

Bruno Tshibala ne parle pas de lUDPS. Tu as trailli l'UDPS et la se truve Etienne Tshisekedi est triste puisque un veritable OPPOSANT ne trallira jamais son PARTI POLIQUE comme tu l' as FAIT. Tu n'a pas honte d'aller manger meme table avec le Rwandais Joseph Kabila. Depuis que on t'avais nomme'premier ministre, la vie de Congolais est devenu plus difficile. Tu es dans ce gouvernement Kabilie comme un pion de damme donc tu ne peux rien dire, silence radio, sourd muet tu n'etais parti la bas pour defendre le peuple Congolais au contraire pour remplir tes POCHES, Collabo. Si le Rwandais Kabila n'organise pas les elections avant le 31 Decembre 2017 le peuple va manifester pour vous chassez...

Non 4
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Crise ouverte au Rassemblement / Kasa-Vubu : Lumbala suspend sa participaton

Politique ..,

UDPS/Kasa-Vubu: Olenghankoy refuse l’élection de Bruno Tshibala à la tête des frondeurs

Politique ..,

Pour l’UDPS, Tshibala a organisé son congrès pour « justifier l’argent reçu en vue de...

Politique ..,

Congrès extraordinaire du parti : Bruno Tshibala désigné président de l'UDPS

Politique ..,