mediacongo.net - Actualités - Les députés de l’Opposition accusés de blocage

Retour Politique

Les députés de l’Opposition accusés de blocage

Les députés de l’Opposition accusés de blocage 2017-10-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/mabuilu_pius_17_004.jpg -

Pius Mwabilu

L’heure est grave dans les travées de l’Hémicycle. Les présidents des groupes parlementaires de la Majorité présidentielle chargent aussi vertement qu’ouvertement leurs collègues de l’Opposition. Ils les accusent carrément, par leur suspension de la participation aux travaux, de chercher à bloquer la machine. Un stratagème qui serait « destiné à empêcher l’Assemblée nationale d’adopter les lois essentielles au parachèvement du processus électoral, en vue de la réalisation de leur agenda, consistant à accéder au pouvoir par des voies non démocratiques ».

Les présidents des groupes parlementaires de la Majorité présidentielle sont montés au créneau pour dénoncer le comportement de leurs collègues de l’opposition qui ont décidé de sécher les plénières. C’était hier mardi dans une déclaration lue par le député Balamage.

Ces élus du peuple de la Majorité constatent que la suspension de la participation aux travaux de la chambre basse du Parlement par les députés de l’opposition est dictée par l’objectif d’empêcher cette institution d’adopter les lois essentielles au parachèvement du processus électoral en vue de la réalisation de leur agenda consistant à accéder au pouvoir par des voies non démocratiques.

Ainsi, ils dénoncent que la plupart des députés inscrits dans cette démarche ont toujours brillé par leurs absences injustifiées et non autorisées aux sessions parlementaires. Par conséquent, ces députés nationaux de la majorité au pouvoir réitèrent l’option levée par la plénière de procéder à l’invalidation des députés concernés conformément aux articles 110, point 6 de la constitution et 85 point 6 du règlement intérieur.

Toutefois, ils rappellent qu’aux termes de son arrêt, la Haute cour a décliné sa compétence concernant l’interprétation des dispositions du RI de l’Assemblée nationale qui dispose que les articles 146 et 147 de la Constitution sont clairs et ne donnent pas lieu à interprétation. Enfin, la motion incidentielle n’est pas constitutionnelle, ont-ils souligné.

Pour rappel, les députés de l’opposition ont quitté et suspendu leur participation à la séance plénière du vendredi 07 octobre dernier consacrée à l’examen des motions de défiance adressées aux deux membres du gouvernement. Cela suite aux divergences d’interprétation des articles évoqués ci-haut sur la pertinence de la motion incidentielle pendant l’examen d’une motion de défiance.

Parmi les présidents des groupes parlementaires de la Majorité qui ont signé cette déclaration, il y a notamment Patrick Kakwata, Charles Nawezi, Pius Mwabilu, Laurent Muzangisa, Mbukani Katembwa, Katshongo Mbavu et Vahamwiti.

MAMOU
Forum des As
1988 suivent la conversation
11 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Bondekwe - 12.10.2017 13:34

Pius Mwabilu avait déclaré un jour lors des discussions au parlement sur une motion de défiance : "Nous ne sommes ici pour sacrifier les nôtres". En clair, même si les leurs volent, pillent, tuent, il va les soutenir. Pense-t-il avoir des leçons a donner aux congolais avec une moralité cultivée sur le détournement et la corruption ?

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa - 12.10.2017 00:22

l’Opposition ce le moment des actions pas le moment de discours unitil car la majoriter presidential a deja decider qu'il yaura des lections a 2019.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kanambe_loup - 11.10.2017 17:17

Jour J moins 78. Quel plaisir de voir que le jour s'approche! La joie remplit mon coeur et ma prière c'est que Dieu continue à endurcir vos coeurs comme il l'avait fait avec Pharaon pour qu'aucun de vous ne soit sauvé le jour de la colère du peuple congolais.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Infirmier - 11.10.2017 16:54

Et la MP et l'opposition tous continuent le glissement et par conséquent, ils veulent trainer le processus électoral pour glisser à jamais.Ils profitent tous de ce blocage.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! - 11.10.2017 16:53

Arrêter vos stupidités Pius et compagnie de la MP! Ça fait déjà plus de trois ans que le PEUPLE CONGOLAIS A TRÈS BIEN COMPRIS VOTRE JEU! Si ce que tu dis est vrai, alors demande à ta majorité de PUBLIER LE CALENDRIER ÉLECTORAL qui fixe ne fut ce que la PRÉSIDENTIELLE AU 31/12/2017! Non non soyez tranquille car le PEUPLE A BIEN COMPRIS VOTRE JEU DE NE JAMAIS VOULOIR ORGANISER LES ÉLECTIONS d'ici le 31/12/2017. Il a très bien compris que ce que vous jetez sur les autres, c'est ce que vous souhaitez. Donc un petit conseil: PRIÈRE VOUS TAIRE, car chaque fois que vous dites quelque chose, vous de la MP, vous empirez votre situation devant le peuple. Si toi Pius tu n'as pas...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KAYEMBE PETRONIE - 11.10.2017 16:13

bande d'affameurs du peuple , pius mwabilu et consort vous n'aimez jamais les élections et votre autorité immorale

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AZARIAS RUBERWA - 11.10.2017 15:23

MP, les deshonorables... [CETTE PARTIE DU COMMENTAIRE A ETE SUPPRIMEE POIUR CAUSE DE GROSSIERETE]..., vos histoires ne concernent pas le peuple congolais, y compris quelques députés de l'opposition moins corruptibles commencent à bien vous comprendre, faite vos bêtises et ce 31 Déc 2017, ça sera fini , the end, rien ne va plus se faire dans votre hémicycle, jours J - 78, le compte à rebours, préparez vous pour être arrêté par le peuple et encaisserai à MAKALA, LUZUMU et KASAPA avant vos audiences publics devant les cours et tribunaux de la république sous la conduite de nouveaux dirigeants démocratiquement élus, mais votre chef à la CPI pour une condamnation à perpétuité.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 11.10.2017 15:21

Des corrompus. Ils ont vendu leurs ames au diable.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AXU99 - 11.10.2017 15:20

Quand la haute cour confirme que la motion incidentielle n'est constitutionnelle...Alors qui ont raison,Vous de la majorité ou bien eux de l'opposition..???

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Atundelango mende - 11.10.2017 15:01

Mrs les députés de la MP, votre haute cour vous a déjà tout autorisé, faites ce que vous voulez de la république, mais l'histoire se repete et elle vous rattrapera. On se pose des questions si vous avez été réellement élus par qui?

Non 0
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Crise électorale : deux mots pour sauver le Congo ?

Politique ..,

Maintien de Kabila : le plan en six points de la MP

Politique ..,

Assemblée nationale : une pétition en gestation contre Minaku

Politique ..,

RDC : appel de la Majorité présidentielle au retour des exilés pour voter

Politique ..,