mediacongo.net - Actualités - Le Conseil de sécurité exhorte les autorités congolaises à enquêter sur les attaques contre les casques bleus

Retour Politique

Le Conseil de sécurité exhorte les autorités congolaises à enquêter sur les attaques contre les casques bleus

Le Conseil de sécurité exhorte les autorités congolaises à enquêter sur les attaques contre les casques bleus 2017-10-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/onu_conseil_17_003.jpg -

Le Conseil de sécurité et le Secrétaire général ont exhorté, mardi 10 octobre, les autorités congolaises à enquêter rapidement sur les attaques contre les casques bleus et à traduire les auteurs en justice. Ils ont appelé tous les groupes armés du pays à déposer leurs armes et souligné que les attaques visant les forces de maintien de la paix pouvaient constituer des crimes de guerre au regard du droit international.

Le Conseil de sécurité et le secrétaire général de l'ONU ont fermement condamné l'attaque meurtrière perpétrée lundi 9 octobre par les Allied Democratic Forces (ADF) contre la Mission des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (Monusco) dans l'Est du pays.

Deux casques bleus du contingent tanzanien ont été tués et 18 autres soldats de la paix blessés lors d'une attaque menée par les ADF contre une base de la Monusco à Manundioma, dans la province du Nord-Kivu.

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné dans les termes les plus forts « toutes les attaques et provocations perpétrées contre la Monusco par des groupes armés » en République démocratique du Congo.

Les membres du Conseil de sécurité ont réitéré leur plein soutien à la Monsuco et exprimé leur profonde gratitude aux pays fournisseurs de contingents et de police à la mission de maintien de la paix. Ils ont également réaffirmé leur plein appui au représentant spécial du secrétaire général en RDC, Maman Sidikou, et à la Monusco pour qu'ils s'acquittent pleinement de leur mandat.

Le Conseil de sécurité et le chef de l'ONU ont transmis leurs condoléances aux familles des victimes, à leurs proches et au gouvernement tanzanien. Ils ont souhaité un prompt rétablissement aux soldats blessés lors de cette attaque.


RO
2028 suivent la conversation
14 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Asinge - 12.10.2017 12:26

Vraiment du théâtre de chez nous au Congo Kinshasa, comme ce sont des éléments d'un pays frère Africain comme la Tanzanie, on exhorte d'enquêter hum! Alors quels sont vos objectifs ou vraies missions en RDC? Exploiter le coltan ou autres choses? et Pour quelle durée? 2050 ou jusqu'en 20100! On aen a marre de vos déclarations.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima - 11.10.2017 13:26

OH LA LA ! QU'EST CE QUE CELA VEUT DIRE? QUE DIANTRE FAIT DANS CE PAYS UNE FORCE SENSÉE ÊTRE DISSUASIVE ET QUI SE FAIT SURPRENDRE COMME DES TENDERFEET BOY SCOUTS ?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Elie Du Jardin - 11.10.2017 12:44

Définie dans les couloirs du Conseil de sécurité par la protection des civils et le rétablissement de l’autorité de l’Etat, cette soi-disant stabilisation est, en réalité, synonyme d’enlisement sur le terrain. Erigée en priorité numéro un des missions de maintien de la paix après Srebrenica (en 1995) et le génocide rwandais (1994), la protection des civils reste un objectif illusoire - faute d’être partagé par les pays fournisseurs de casques bleus. En 2014, le responsable de la Monusco en RDC a dû s’excuser publiquement de la passivité des casques bleus lors du massacre de Mutarule. Au Soudan du Sud, un rapport d’enquête de l’ONU sur les violences de...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK - 11.10.2017 12:34

Puisqu'il s'agit de la mort des casques-bleus africains, l'ONU demande aux autorités de la RDC à faire les enquêtes. Lorsqu'il était question de l'assassinat de deux Onusiens blancs, l'ONU a insister pour avoir l'enquête être menée par les experts blancs.... Voyez le monde dans lequel nous vivons. Où est la justice??? Que l'ONU vienne lui-même enquêté sur tous les cas de morts de ses agents.....

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel - 11.10.2017 12:05

ça c'est quelle demande ???? Eux les casques bleus, ils ont plus de moyens techniques pour savoir ce qui s'est passé mieux que quiconque. Pour rester NU, ils n'enquetent pas.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eric Sylvain - 11.10.2017 11:37

Vous savez bien eh les ONU que c'est Kabila Hypolite qui fait tuer les gens en RDC. Il le fait pour les congolais et vous taisez. Désormais Kabila est décidé à défier tout le monde. Il disait dans une réunion qu'il n'a pas peur de qui. Il disait que tout ce qu'il fait en RDC est connu. Il a un soutien international et vous l'avez manifesté dans vos réunions chers les amis des ONU. Kabila est un assassin par nature. C'est un danger pour le monde entier. Kabira kabira sois maudit avec toute ta descendance. Que ton soutien de loin et de prêt soit aussi maudit.

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Maponiste - 11.10.2017 09:26

Chez nous on dit: Mkuki mtamu kwa nguruwe, kwa kinahadamu buchungu. Maintenant le tour des casques bleux et nous les promettont de le poursuivre et les tuer pour qu'ils sachent les congolais savent leur complicité avec leur Kanambe. Congolais, si auccasion se présente tirez sur les agents de la MONUSCO. Ils sont là pour proteger Kanambe.

Non 4
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 11.10.2017 09:05

L'ONU venait de publier un rapport disant que la situation en RDC est CATASTROPHIQUE que le monde n'a jamais connu, 5000 morts au kasai seulement, mais c'est arrive' LA OU il y a 20000 casque bleu, un contingent de L'ONU dans un pays que le monde n'a jamais connu. Comment expliquer ce phenomene ??????

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima - 11.10.2017 08:46

Du théâtre au Congo. Ce contigent tanzanien a-il perdu son art militaire pour se faire surprendre dans une zone de conflict ou, lui aussi est succombé à cette accusation qu'ils n'y sont que des touristes

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 11.10.2017 07:49

La farce pure et simple. C'est la MONUSCO qui vendait les armes aux rebelles de M23 de Kagame et kanambe. Roger Lumbala qui etait avec le M23 et membre de la MP aujourd'hui. La MONUSCO est en tourisme et business en RDC. A BENI nous avons perdu beaucoup de nos frères et soeurs, au kasai la meme chose, sous leurs yeux.Ils connaissent bien que le president est le garant de la Nation, mais quand vous avez une personne qui est A la tete d'un pays pour voler seulement, A quoi bon le garder ????

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Erick - 11.10.2017 05:35

ah bon, pas un seul mot pour les congolais égorgés par les mêmes ADF, donc la vie de deux soldats vaut plus que 20 civiles tués. et les congolais ignorants croient en la MONUSCO les mêmes qui alimentent ces conflits, peuple aveuglé

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
gong - 11.10.2017 02:14

une leçon aux nations unis voilà maintenant les stratégies de jouissance à ces qui ont exigé le départ de la MONUSCO. un animal féroce l'ait pas seulement au animaux de sa forêt mais pour tous ce qui. se retrouve sur son parcourt. c'est de cette façon d'agir face à la force Onusienne que le peuple Congolais aurait son salut. l'angoisse que vs santé là 99% des familles Congolaise en ont déjà vécu depuis 1996 c'est horrible cette histoire de la RDCongo. nos condoléances à tous qui ont déjà perdu les leurs dans l'instabilité de la RD Congo. en général et au peuple tanzanien en particulier.

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DIBUE - 11.10.2017 00:56

Mes condoleances à toutes leurs familles ainsi qu'à la Tanzanie

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Mort de Dag Hammarskjöld : Une attaque délibérée "plausible", selon un rapport

Société ..,

Grands lacs d'Afrique : l'envoyé de l'ONU réclame des mesures pour neutraliser les groupes

Afrique ..,

504 jours additifs pour les élections : la Monusco répond à Nangaa

Politique ..,

Kinshasa : arrivée d’une délégation du Conseil de sécurité de l’ONU

Politique ..,