mediacongo.net - Actualités - Kenya : l'opposant Odinga annonce son retrait de la présidentielle du 26 octobre

Retour Afrique

Kenya : l'opposant Odinga annonce son retrait de la présidentielle du 26 octobre

Kenya : l'opposant Odinga annonce son retrait de la présidentielle du 26 octobre 2017-10-10
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/10-octobre/9-15/raila_odinga_17_0003.jpg Nairobi, Kenya-

Raila Odinga

L'opposant kényan Raila Odinga a annoncé ce mardi 10 octobre 2017 son retrait de l'élection présidentielle du 26 octobre, organisée suite à l'invalidation en justice de la réélection du président sortant Uhuru Kenyatta lors du scrutin du 8 août.

"Tenant compte des intérêts du peuple du Kenya, de la région et du monde, nous pensons que l'intérêt de tous sera mieux servi par l'abandon de la candidature présidentielle [de la coalition d'opposition, ndlr] à l'élection prévue le 26 octobre 2017", a déclaré M. Odinga lors d'une conférence de presse à Nairobi.

Saisie par l'opposition, la Cour suprême du Kenya avait invalidé le 1er septembre la réélection de M. Kenyatta avec 54,27% des voix, contre 44,74% à M. Odinga, évoquant des irrégularités dans la transmission des résultats, accablant la Commission électorale (IEBC) pour sa gestion du scrutin, et ordonnant la tenue d'une nouvelle élection.

L'opposition avait ensuite conditionné sa participation au nouveau scrutin, prévu le 26 octobre, à une réforme en profondeur de l'IEBC, dont l'éviction de plusieurs de ses responsables. Elle a également organisé des manifestations contre l'IEBC alors que se sont multipliées les invectives entre pouvoir et opposition.

"Nous sommes arrivés à la conclusion que l'IEBC n'a pas l'intention d'entreprendre les changements au niveau de ses opérations et de son personnel pour garantir que les +illégalités et irrégularités+ qui ont conduit à l'invalidation du scrutin du 8 août ne se reproduisent pas", a détaillé M. Odinga.

"Tout indique que l'élection prévue le 26 octobre sera pire que la précédente", a-t-il ajouté, estimant que son retrait implique que l'élection du 26 octobre doit être "annulée" et qu'un nouveau processus électoral doit être organisé à une date ultérieure.

Les réelles implications de ce retrait sont toutefois pour l'heure incertaines, et devraient faire l'objet d'une âpre bataille sur l'interprétation des textes de loi.


AFP / MCN
2172 suivent la conversation
6 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Songinzila - 11.10.2017 09:46

Oui pour les élections. Mais réformer la commission électorale, comme le veut Odinga, va prendre combien de temps ? On est parti dans un cycle plus long où les partisans de Odinga voudront une cohabitation au gouvernement pour surveiller tout ce qui concernera les élections futures. Voilà les pièges tendus par le camp du Président sortant. J'espère qu'une solution sera vite trouver.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Annonym - 11.10.2017 09:33

Les Commission électoraux de l'Afrique font partis toujours au pouvoir pourquoi? Et surtout en Afrique Central donc il n'ya jamais l'indépendance de ces institutions sinon Odinga à raison tant que il y a pas une indépendance dans les affaires il faut toujours dénoncer. Merci à la Cour constitutionnelle pour son indépendance

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 11.10.2017 09:15

vous aimez les elections ou les opposants vous accompagne et vous vous avez deja la victoire dans vos bureaux avant meme les elections!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Songinzila - 10.10.2017 23:58

C'est vrai que Past a raison pour les raisons évoquées.Odinga cherche à ce qu'il y est de troubles pour pointer du doigt le gouvernement. Il est la honte de la démocratie kenyane au moment où le monde entier a félicité l'action de la cour constitutionnelle. Honte aussi à cette cour ainsi qu'à la communauté internationale. Et la faute à qui ? La réponse, c'est Odinga car même dans les vieilles démocraties ça ne se fait pas à 20 jours de l'élection.

Non 5
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 10.10.2017 19:29

Toi cet imbécile de Past..tu es réellement pasteur?

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK - 10.10.2017 17:04

Vraiment cet Opposant est un Grand Aventurier. Il a fait perdre au Pays beaucoup d'argent en demandant qu'on reprenne les élections. Maintenant il décline à la veille des scrutins pendant que le Pays a encore débourser beaucoup d'argent pour son organisation. Il mérite d'être arrêté et traduit en justice pour diffamation!!!!!

Non 15
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
ARTICLE Précédent : Des archéologues égyptiens découvrent une momie à Louxor
AUTOUR DU SUJET

Kenya : report de l'investiture de Raila Odinga

Afrique .., Nairobi, Kenya

Kenya : Kenyatta écarte tout dialogue avec Odinga et songe déjà aux élections de 2022

Afrique .., Nairobi, Kenya

Kenya : Uhuru Kenyatta sera intronisé mardi à la tête d'un pays divisé

Afrique .., Nairobi, Kenya

Kenya : la réélection d'Uhuru Kenyatta est validée

Afrique .., Nairobi, Kenya