mediacongo.net - Actualités - Élections en 2018 : les « grandes lignes » d’un calendrier électoral (très) attendu en RDC

Retour Politique

Élections en 2018 : les « grandes lignes » d’un calendrier électoral (très) attendu en RDC

Élections en 2018 : les « grandes lignes » d’un calendrier électoral (très) attendu en RDC 2017-10-09
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/nangaa_corneille_17_0002.jpg -

Corneille Nangaa, président de la Commission électorale nationale indépendante de la RDC

Après son passage la semaine dernière au siège d'Atlantic Council à Washington, Corneille Nangaa, président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), a regagné dimanche soir Kinshasa où il compte publier incessamment le calendrier électoral tant attendu en RDC. En voici les « grandes lignes ».

Visiblement serein et imperturbable, Corneille Nangaa est rentré dimanche 8 octobre à Kinshasa après un échange très musclé au centre Afrique de l’Atlantic Council à Washington. Il s’agissait d’un « briefing » sur les prévisions de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) en RDC, organisé le jeudi 5 octobre par ce think tank pro-républicain.

En face du président de la Ceni congolaise, une vingtaine de personnalités triées sur le volet : responsables politiques américains, Elizabeth Jaffee du bureau Afrique du département d’État américain et Gregory Simpkings, directeur du sous-comité de la chambre des représentants sur l’Afrique, la santé globale et les droits de l’Homme, entres autres, mais aussi des personnalités de la société civile américaine (surtout) et congolaise.

Tripartite d’abord, calendrier électoral ensuite

Lors des discussions modérées par Bronwyn Bruton, directeur des programmes et études au centre Afrique d’Atlantic Council, Corneille Nangaa, accompagné de François Balumuene, ambassadeur congolais aux États-Unis, est revenu sur les enjeux du processus électoral en cours en RDC et les contraintes techniques, logistiques et financières 528 millions de dollars pour les scrutins présidentiel, législatif et provincial auxquelles la Ceni est confrontée. Mais « il n’a jamais indiqué que le calendrier électoral sera publié cette semaine », comme on a pu le lire sur le site d’Atlantic Council, souligne-t-on dans l’entourage du président de la Ceni.

D’après nos informations, le calendrier électoral ne pourra être rendu public avant la deuxième réunion d’évaluation du processus électoral. Celle-ci est programmée ce jeudi 12 octobre entre la Ceni, le gouvernement et le Conseil national de suivi de l’accord (CNSA).

L’accord dont la mise en oeuvre en cours est dénoncée par le Rassemblement de l’opposition et les évêques catholiques, médiateurs des pourparlers, avait prévu cette tripartite pour « unanimement apprécier le temps nécessaire pour le parachèvement [des] élections ».

De janvier à novembre 2018 ?

En attendant, quelques « grandes lignes » de ce calendrier tant attendu en RDC ont été révélées à la réunion d’Atlantic Council. Après recoupement avec des sources au sein de la Ceni, il en ressort que l’enrôlement des électeurs sera « clôturé en janvier [2018] au Kasaï ». Mais, « entre-temps, la consolidation des données du fichier électoral est déjà enclenchée », rassure-t-on du côté de la Ceni. Mais cette vérification pourrait s’étendre jusqu’au mois de février.

Ce n’est qu’après que pourraient intervenir les « activités critiques du processus », celles qui nécessitent la fin de l’une pour déclencher le début de l’autre. À commencer par l’examen et l’adoption de la proposition ou du projet de loi sur la répartition des sièges.

À ce stade, le président de la Ceni souhaite que tous les acteurs politiques, parlementaires compris, s’impliquent réellement pour l’aboutissement du processus. « Corneille Nangaa a effet expliqué qu’en réalité la plupart de ceux qui, à Kinshasa, exigent des élections n’en veulent pas », rapporte un autre participant à la réunion d’Atlantic Council.

Viendra ensuite l’étape de l’ouverture des candidatures. « Avec plus de 600 partis, il faudra s’attendre à environ 28 000 candidats pour la députation nationale et un peu plus pour les élections provinciales », fait savoir à Jeune Afrique le président de la Ceni. C’est pourquoi, pour ce dernier, « la machine à voter n’est pas une proposition mais une option prise » pour faire face à cette situation. Une fois les candidatures enregistrées, la Ceni procédera à la « commande des matériels sensibles », notamment des bulletins de vote.

Je ne suis pas allé à Washington pour convaincre qui que ce soit

Nangaa a enfin rappelé ses trois options présentées aux politiques pour la tenue des scrutins : une seule élection la présidentielle en décembre 2017, deux élections présidentielle et législatives en mai 2018 ou trois élections présidentielle, législatives et provinciales en novembre 2018.

L’accord de la Saint-Sylvestre, on le sait, a choisi le troisième cas de figure, mais en ramenant l’échéance « au plus tard en décembre 2017 ». Ce qui est « techniquement impossible » jure-t-on à la Ceni qui semble s’accrocher à son schéma initial. Le Rassemblement de l’opposition a déjà indiqué que si les élections n’ont pas lieu cette année, une « transition sans Kabila » doit être mise en place.

À Washington, Corneille Nangaa s’est également évertué à « [démentir] les allégations selon lesquelles la violence actuelle [notamment dans le Kasaï, dans le centre du pays, NDRL] serait liée au processus électoral et à l’impossibilité d’organiser les élections », rapporte un autre participant à la réunion.

Mais, à en croire le compte rendu publié sur le site internet d’Atlantic Council, pendant les échanges, les explications de Corneille Nangaa n’ont pas convaincu la plupart des invités.

« Difficile d’en être autrement lorsque chacun a déjà ses appréhensions », commente un proche du président de la Ceni. Et Nangaa lui-même de conclure : « Je ne suis pas allé à Washington pour convaincre qui que ce soit, mais pour présenter les faits. »


Jeune Afrique
7671 suivent la conversation
39 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
agla wekezo - 04.11.2017 10:48

: vous voulez être sous la protection des esprits pour ne plus rencontrer la malchance le désespoir,résoudre tous problèmes d'amour, ( Retour de l'être aimé, Retour d'affection du couple,Harmonie dans votre couple , envoûtement d'amour,augmenter votre chiffre d'affaires de votre commerce , devenir riche, se protéger contre tous les dangers , réussir a un concours ou examen , dés-envoûtements, nettoyage et Exorcisme ( Personnes maisons,commerces... ) gagner au jeu de hasard , Cadenas vert à vie, votre femme ou votre mari vous trompe ??) familial et autres.. veuillez me contacter pour avoir solution a vos problèmes.. Papa Agla/ Email : aglawekezo@gmail.com DÉTRUIT LE MAUVE...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
zaïrois agis - 10.10.2017 10:50

une seule élection la présidentielle en décembre 2017, deux élections présidentielle et législatives en mai 2018 ou trois élections présidentielle, législatives et provinciales en novembre 2018.L’accord de la Saint-Sylvestre, on le sait, a choisi le troisième cas de figure, mais en ramenant l’échéance « au plus tard en décembre 2017 ». Ce qui est « techniquement impossible » selon vous et MP mais pour votre truc semi-bio ou électronique de vote qui ne pas admis selon les lois de vote vous persister et dites que c'est une option choisi, par qui et pour qui?

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 10.10.2017 10:16

Les Liberiens votent aujourd'hui mais les kanambe et Nangaa vous attendez que le mandat termine pour commencer A preparer les elections. quelle betise ??? BANDE DE MALHONNETES.

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Wazabanga - 10.10.2017 09:56

C'est Naanga qui discrédite Kabila en refusant d'organiser les élections. C'est accord possible de le faire le 31/12/2017. La présidentielle ne demande pas qu'il aie la loi sur la répartition des siège et que sais je encore. Un conseil pour toi; "Tu ne crains pas le peuple, crains au moins Dieu" Puisque tu lui rendra compte.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 10.10.2017 09:51

svp kabila doit partir

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 10.10.2017 09:38

Nangaa contribue activement à la souffrance des congolais; Dieu te vois

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Roche - 10.10.2017 09:28

la période de la prise de pouvoir par la violence est déjà passée. Kabila doit partir. tes arguments ne sont pas débout.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bukitra1 - 10.10.2017 09:19

Kabila doit partir

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Andre Kimbuta - 10.10.2017 09:00

Chers congolais, il nous faut souffrir une fois pour esperer un avenir meilleur au lieu de continuer a croire aux mensonges de NAANGA, HYPPOLITE KANAMBE, SHE, MENDE. TOUT DOIT S'ARRETER AU 31 DECEMBRE 2017 pour tourner la page de ses vautours et predateurs sinon vous allez continuer a moindre la poussiere et la pauvrete vont s'accentuer d'avantage. LEVEZ VOUS COMME UN SEUL PEUPLE POUR BOUTER DEHORS CETTE BANDE DE CRIMINELLE. Advienne que pourra vaut mieux mourir que vivre dans une pauvrete aigueee.

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ntshiakala - 10.10.2017 08:52

CN coincé entre son passé de pauvre et les largesses actuelles du pouvoir qui le laisse faire sans audit.Merci pour ta récitation aux USA mais bientôt c'est l'exil et tu vas tout absorber pour revenir à ton palier de départ.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 10.10.2017 08:32

Je disais, on ne prepare pas les election après fin mandat, on prepare les elections avant la fin du mandat. Nangaa avait vole' $51 Millions de la CENI et c'etait ca la recompense de kanembe. Venir aujourd'hui avec le calendrier electoral n'est qu'une blague pour endormir les gens comme c'etait en 2016. Cette fois ci pas question, le 31 Dec kanambe doit rentrer chez lui au Rwanda et les autres Congolais qui ont participe' A ce massacre qui est plus que le genocide du Rwanda doivent etre juge'

Non 0
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
florent - 10.10.2017 08:28

nanga le sang de congolais sera sur ta tête

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 10.10.2017 08:18

Félicitation CN cap vers les élections en 2021. Car en 2018 nous déclencherons le RÉFÉRENDUM pour voir ceux-là qui se disent détenir la popularité du peuple le remporté. Encore une fois CN courage papa, DIEU ESPRIT SAINT sera avec toi jusqu'à l'organisation des élections.

Non 13
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 10.10.2017 08:13

"L’accord de la Saint-Sylvestre, on le sait, a choisi le troisième cas de figure, mais en ramenant l’échéance « au plus tard en décembre 2017 ». Ce qui est « techniquement impossible » jure-t-on à la Ceni qui semble s’accrocher à son schéma initial. Le Rassemblement de l’opposition a déjà indiqué que si les élections n’ont pas lieu cette année, une « transition sans Kabila » doit être mise en place." En 2006 et 2011 il n'y avait pas d'accords, les elections etaient organises sans problem, cette fois ci parceque kanambe ne doit pas se presenter comme candidat, il y a maintenant de problemes technique, vous aviez 5 ans pour preparer les elections. Vous etes...

Non 2
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Diakanda - 10.10.2017 08:05

Le potentiel du sol et sous sol du Congo sont très riche mais les propriétaires foncièrement très mauvais. Égoïste, cupides, traîtres, sorciers,.... études faites démontre que 80% des députés et sénateurs ont comme suppléants soient sa femme ou fils surtout dans le ministères chrétiens les faits sont prouvés. Que voulez vous le mal c'est le Congolais lui même.

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Diakanda - 10.10.2017 07:41

Nanga c'est un brave il nous amène aux élections. Ayons confiance en l'homme.

Non 12
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AZARIAS RUBERWA - 10.10.2017 07:37

Tes dires à WASHINGTON ne concernent pas le peuple congolais, ce 31 Déc 2017, fini pour le régime KABILA et nous aurons une transition sans ce imposteur y compris toi tu seras en prison à LUZUMU, le peuple sera dans l'obligation de te déférer devant le nouveau PGR qui va s'occuper de toi, bande de voleur, tu regrettera ta vie plus que MALUMALU ton prédécesseur, idiot.

Non 4
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Aiglonne - 10.10.2017 01:33

si les congolais étaient sérieux, personne n'accepterait à ce jour les postes de président de la ceni ou de cnsa encore moins celui de 1er ministre dans la logique ruando-kabiliste. dommage, comme le ridicule ne tue pas, les gens,aveuglés par l'argent, choisissent l'argent à l'honneur et surtout la mort à la vie. si malu malu avait écouté ses pères, ...

Non 1
Oui 22
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
agla wekezo - 10.10.2017 00:52

Solution à tes problèmes : vous voulez être sous la protection des esprits pour ne plus rencontrer la malchance le désespoir,résoudre tous problèmes d'amour, ( Retour de l'être aimé, Retour d'affection du couple,Harmonie dans votre couple , envoûtement d'amour,augmenter votre chiffre d'affaires de votre commerce , devenir riche, se protéger contre tous les dangers , réussir a un concours ou examen , dés-envoûtements, nettoyage et Exorcisme ( Personnes maisons,commerces... ) gagner au jeu de hasard , Cadenas vert à vie, votre femme ou votre mari vous trompe ??) familial et autres.. veuillez me contacter pour avoir solution a vos problèmes.. Papa Agla/ Email :...

Non 8
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa - 09.10.2017 23:59

Corneil Naanga, tu ne fait pas la volonte' du peuple mais tu fais la volonte' de Rwandais Joseph Kabila. Corneil Naanga, la police et l'armmee' ne supporterons pas le 80 millions de Congolais qui vont sortir dans les rues pour dire au Rwandais Joseph Kabila non trop c'est trop, il doit partir avec son gouverment des COLLABO.

Non 1
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa - 09.10.2017 23:53

Corneil Nangaa, pourquoi tu veux jouer avec le peuple congolais car l'accord du Saint Syleveste dit que les eletions doivent etre avant le 31 Decembre 2017. Le Rwandais Joseph Kabila n'a pas respecte' l'accord en nommant le faut premier ministre "Bruno Tshibala" et un faut president de CNSA qui n'a pas le baggage d'education, qui n' a pas la qualite' d'etre a ce poste "Olenga Nkoy". Maintenant tu veut dire que des elections au plus tard en 2018. Nous n'acceptons pas et nous rejettons cette idee' immediatement. Corneil Nangaa, nous te demendons de quitter, de demissioner ce poste de CENI maintenant puisque tu ne fait pas la volonte' du peuple mais tu fais la volonte' de Rwandais Joseph...

Non 1
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Dino 316 - 09.10.2017 23:19

C'est un poltron,profiteur et manipulable.gagne du temps lui aussi pour s'enrichir,Olangi est mort, tous les millions amassés restent ; vanité de vanités, tout reste ci-bas, ta nation demeure à jamais......veux donner encore 2ans de plus à Kabila , d'avantage aux senateurs et députés.

Non 1
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le peuple vaincra - 09.10.2017 22:57

Malumalu de triste mémoire serait encore en vie, il t'aurait fait voir comment Monsieur Hippolyte Kanambe remercie -t-il les gens en monnaie de singe. Peine perdue, ton sort et celui de ton maître à pensée , le Rwandais est scellé! Vous partirez voulu ou pas le 31 Décembre prochain. Honte,Opprobre et déshonneur à toi. Traître!

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 09.10.2017 22:29

Juste sa tête dit tout sur lui!un homme naturellement moins intelligent.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 09.10.2017 21:25

Le copier coller du discours de CHIEN OKITUNDU que KANAMBE A LU dans une salle vide, pas de diktat ni d'ingérence et NANGA je ne suis allé à WASHINGTON convaincre personne; OH NANGA le jour vient et il est à la porte où tu te souviendra de tous nos commentaires pour satisfaire le peuple et non être marionnette du RWANDAIS KANAMBE. ELECTIONS au PLUS TARD Le 31/12/2017

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya - 09.10.2017 21:24

(suite) Il est parti à Washington présenter les faits, cela est tout à fait normal. Vos opposants et leurs lobbys passent plus le temps à l'extérieur , à dénigrer leur propre pays. Seulement le médecin qui décrit la gravité du patient, d'une maladie, si on veut avoir des bonnes informations. C'est ce qu' a fait Nangaa. Nanga est là pour accomplir une mission ,claire bien définie, avec des responsabilités dans l'histoire du Congo. Ce n'est pas de la blague son boulot.

Non 9
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Siska - 09.10.2017 21:15

naanga n a pas de position au contraire il risque sa vie et qui viendra au secours de ce pauvre malheureux

Non 1
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Siska - 09.10.2017 21:11

qui va sauver naanga ?

Non 1
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya - 09.10.2017 21:11

Bravo Nangaa, vous avez démontré que le Congo a des hommes sérieux. Beaucoup confonde un calendrier électoral à un calandrier du nouvel'an. Il suffit d'aller à l'imprimerie. Beaucoup n'arrive pas à comprendre que c'est un recenssement des adultes du Congo. Aucun opposant qui est parti à l'etranger, à checher la moindre aide financière en faveur de la ceni pour alleger sa charge pour organiser visite les élections. Si un opposant l'a fait, on ne pouvait lui donner l'argent, par manque de maturité politique des opposants. On n'inesti pas sur nul.

Non 16
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 09.10.2017 21:04

L'arrogance va se terminer tu es allé convaincre les senateurs Américains qui ont demandé à D. TRUMP de frapper KANAMBE votre stratégie est déjà connue les ELECTIONS au plutard le 31/12/2017 à défaut transition sans KANAMBE le peuple s'occupera de toi. Nous connaissons ton calendrier pour laisser KANAMBE jusque Novembre 2018. Là nous verrons si tu seras là

Non 2
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
RW - 09.10.2017 20:54

Tu risque de mourir comme malumalu, papa fait attention avec c régime

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Les Sans Foufous - 09.10.2017 20:20

Nanga, c'est une occasion pour toi de faire ton entrée dans l'histoire de la RDC et des peuples opprimés. Pense à ton avenir politique. Arréte de soutenir un has been.

Non 1
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
FISTON TANDU - 09.10.2017 19:07

CORNEILLE NANGAA sache-toi que KABILA est plus MAUVAIS, il va t’empoissonner comme il avait empoissonné MALU-MALU. HOOO BALOBAKI TE, ETALI YOOOOOO

Non 1
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
FISTON TANDU - 09.10.2017 19:03

Lorsqu'on disait en ce qui concerne les massacres qui se passait au Kasaï que c'était une stratégie politique pour faire retarder la tenue des élections selon la date fixée mais qu'il plait, qu'il neige il y aura l'élection en décembre et sans Mr KANAMBE.

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lwabeya Ntumba - 09.10.2017 19:03

La seule solution pour la RDC est l'arrêstation de Joseph Kabila et l'interdiction de participation à toute élection pour tout membre de sa majorité présidentielle.

Non 1
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Christopher Columbus - 09.10.2017 19:00

« Je ne suis pas allé à Washington pour convaincre qui que ce soit, mais pour présenter les faits » Présenter les faits, mais c'est pour convaincre non, Corneille? Si ce n'était pas pour convaincre, pourquoi gaspiller l'argent du contribuable dans ce voyage alors? Corneille, à force de persévérer dans l'arrogance, on finit par étaler sa stupidité.

Non 1
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Indépendant - 09.10.2017 18:23

Mister President, il faut doser tes prises de position et éviter l'ivresse dans laquelle la majorité au pouvoir te plonge. Tiens le cap, t'appuyant sur le chemin critique imposé par les opérations techniques électorales. Il n'est pas bon et prudent de narguer les partenaires qui ont la capacité de faire changer le discours aux "politichiens". Bonne chance!

Non 2
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KABILA MOYIBI - 09.10.2017 18:16

Nangaa, tu présentes les faits qui t'ont été dictés par ton mentor Kanambe, tu fuiras ce pays bientôt car tes é;ections tu ne vivras pas assez longtemps pour les voir réalisés. TU es un monster car tu participes à la balkanisation du Congo. MORT A TOI! ENFOIRË! VENDu! TRAITRE!

Non 3
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Le Rassemblement au Grand Katanga prend acte de la publication du calendrier électoral

Politique ..,

L'Europe conditionne le financement des élections en RDC

Politique ..,

Tshopo : lancement campagne de vulgarisation du calendrier électoral

Provinces .., Kisangani, Tshopo

Réforme électorale : L’UNC veut mobiliser pour barrer la route à une « loi suicidaire »

Politique ..,