mediacongo.net - Actualités - Dédouanement des marchandises : les commissionnaires en douane de moins en moins utiles

Retour Economie

Dédouanement des marchandises : les commissionnaires en douane de moins en moins utiles

Dédouanement des marchandises : les commissionnaires en douane de moins en moins utiles 2017-10-09
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/port_matadi_quai_17_003.jpg -

A l’allure où vont les choses, les commissionnaires en douane risquent gros, étant donné qu’au nom des réformes initiées par le gouvernement, le client est autorisé à entreprendre toutes les démarches pour dédouaner sa marchandise. Il n’est donc pas obligé de solliciter les services d’un commissionnaire en douane. L’objectif étant de baisser le coût de la fiscalité.

En ce qui concerne le dédouanement, la baisse de la fiscalité pourra être obtenue par la révision des montants exigés aux assujettis, les faits et charges qui accompagnent les taxes dans le bulletin de liquidation.

A en croire le comité de pilotage pour la mise en œuvre des 28 mesures pouvant permettre la stabilisation de l’économie, le bulletin de liquidation reste le seul document libératoire consacré pour libérer la marchandise à l’importation comme à l’exportation.

Dans l’esprit des réformes initiées par le gouvernement, toutes les perceptions connexes devront être fondues et intégrés en un taux unique. Celui-ci représentera rationnellement un pourcentage de la valeur marchande.

Tout ce travail doit se faire endéans les deux premières semaines du mois d’octobre en cours. Pour le reste du mois d’octobre, le comité de pilotage devra poursuivre la campagne de vulgarisation de ces mesures. Campagne lancée le 4 octobre par le Premier ministre Bruno Tshibala.

«  Nous allons poursuivre cette campagne pour sensibiliser les milieux d’affaires, les services publics et même la population pour que tout le monde s’implique dans cette dynamique.      

Dans le cadre de cette campagne, nous prévoyons des rencontres avec les milieux d’affaires pour sceller un consensus fiscal. L’un des objectifs poursuivis, c’est ramener nos importateurs qui dédouanent les marchandises dans d’autres pays à revenir dans nos postes frontières afin d’éviter l’évasion fiscale dont le pays souffre depuis plusieurs années », a rassuré Deogratias Mutombo, au cours d’un point de presse tenue la semaine dernière.

Selon lui, il est important d’avoir des marchandises qui passent par les frontières congolaises pour que la fiscalité nous revienne. La réforme prévoit l’affichage des frais à payer pour dédouaner les marchandises.


MCNTEAM / mediacongo.net
446 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement