mediacongo.net - Actualités - Climat des affaires : le gouvernement se lance dans la bataille contre la corruption

Retour Economie

Climat des affaires : le gouvernement se lance dans la bataille contre la corruption

Climat des affaires : le gouvernement se lance dans la bataille contre la corruption 2017-10-05
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/10-octobre/2-8/Tshibala_Primature_climat_des_affaires.jpg -

Le Premier ministre, Bruno Tshibala, annonçant la tenue d'une conférence sur l’amélioration du Climat des affaires, 17 août 2017. (© Primature)

En République démocratique du Congo (RDC), le gouvernement part en guerre contre la corruption et la concussion. Le Premier ministre Bruno Tshibala veut renflouer les caisses de l'Etat et en appelle à une prise de conscience.

Le Premier ministre Bruno Tshibala a lancé une campagne de sensibilisation ce 3 octobre où il invite les agents de l’Etat à choisir entre l’augmentation de leur prospérité collective et la corruption qui condamne tout un pays à demeurer dans la pauvreté.

« Les fonctionnaires de l’Etat doivent donc choisir entre l’augmentation de la prospérité générale du pays, dont ils seront eux aussi bénéficiaires, et la corruption, la fraude fiscale et douanière qui vont détruire durablement le pays et le maintenir dans la pauvreté et les difficultés quotidiennes insolubles », a notamment déclaré le Premier ministre.

Compte tenu de l’enjeu existentiel de cette croisade, Bruno Tshibala en appelle à toutes les catégories socio-professionnelles, et plus généralement à l’ensemble du peuple congolais pour soutenir cette politique. Un appel plus pressant encore à l’endroit des agents de l’Etat.

Le succès de ces réformes étant la condition sine qua non de l’amélioration de vie des fonctionnaires. Un dispositif dont la réussite dépend du civisme de tous les agents de l’Etat au sens large de l’expression. Là où jusqu’ici prédominent des vices comme la corruption, la concussion, la fraude fiscale et douanière…

« Il faut donc combattre sans concession la corruption, la fraude fiscale et douanière, la contrebande ainsi que toutes les pesanteurs qui bloquent les développements durables de notre pays », a poursuivi Bruno Tshibala.

D’où, l’annonce, par le Premier ministre, de sa détermination à combattre sans merci toutes ces tares qui empêchent l’Etat d’avoir les moyens de sa politique en brandissant des sanctions sévères et exemplaires à l’endroit de tous ceux qui s’illustrent par la corruption. Ce ne sera pas Makala, mais Luzumu - célèbre prison située au Kongo central - avertit le Premier ministre.

Améliorer les recettes de l'Etat

Une croisade qui sous-tend la mise en application de la première de 28 mesures urgentes du Gouvernement, destinées à stabiliser, relancer et diversifier l’économie nationale.

Sur ce front des mesures urgentes initiées par le chef de l’Etat, le Gouvernement a lancé hier une campagne de vulgarisation horizontale et verticale desdites mesures. C’est le Premier ministre en personne qui a donné le go à travers une conférence de presse.

Faisant sien l’adage selon lequel qui trop embrasse, mal étreint, le Gouvernement a placé d’abord son curseur sur la toute première mesure. Celle ayant trait à l’amélioration de la collecte des recettes publiques en vue de renflouer les caisses de l’Etat.

Avant l’évaluation de ces mesures au mois de novembre, le Premier ministre se réjouit déjà de ce que des signes positifs sont remarquables sur le front du taux qui se stabilise depuis deux mois. « On nous avait promis la foudre », se souvient opportunément Bruno Tshibala.

Au journaliste qui lui rappelle qu’il avait pris l’engagement de ramener le taux à 1000 Fc le dollar, le Premier ministre répond que cela reste l’objectif. « Notre détermination est justement d’en arriver là ». Et « pourquoi pas de descendre en dessous de 1000 Fc ? », ajoute-t-il.

Autre signe positif relevé par le Premier ministre Tshibala, la tendance haussière observée au niveau des recettes publiques et la baisse de la fraude à l’importation ainsi qu’à l’exportation. Même s’il ne donne pas de chiffre, le chef du Gouvernement se réjouit de ces tendances. « Tout était au rouge à notre avènement », souligne le Premier ministre.

Concernant les contentieux au niveau des régies financières, le ministre des Finances - qui a reconnu que cette question avait pris des proportions inquiétantes, - a revélé qu’elle serait désormais traitée dans un délai de trois mois. Henri Yav Mulang s’est tout de même félicité de ce que les 10% de ces contentieux ont été dénoués.


RFI / Forum des As / MCN, via mediacongo.net
1417 suivent la conversation
18 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Prof. Dr.Robert KIKIDI - 06.10.2017 09:43

SEM PREMIER MINISTRE,les 4 Directeurs de l'ARMP N'ONT PAS de véhicules de service depuis leur recrutement en 2011 jusqu'à ce jour en 2017.Quelle image pour un seul Etablissement public de la Primature qui Régule 60% de dépense publique?! Si vous pouvez les REMETTRE DANS LEUR DROIT LEGITIME.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme - 05.10.2017 22:01

Bruno Tshibala Quand un conseiller IMPORTANT de la primature est PAYE CASH des centaines de milliers de dollars par un opérateur étranger bien connu et peu scrupuleux dans une chambre d'un hotel célèbre de la place VOUS APPELEZ CELA QUOI ?? LE RAÏS EST AU COURANT

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zéphyrin Makambu Kahumba - 05.10.2017 16:50

A la base de la fraude fiscale et douanière, la criminalité économique transfrontalière se trouvent Les libanais et les indo pakistanais sont les maîtres de la corruption en RDC. Avez vous les moyens de les combattre quand on sait qu'ils vous ont accueillis à bras ouverts? C'était quoi le deal avec eux? Quelles étaient les motivations, lors qu’à votre avènement à la tête du gouvernement, ils vous ont offert le cadre pour faire les consultations précédant la formation de votre gouvernement? Quand on manque à dire, on se tait au lieu de blablater inutilement, Mr le président des abrutshi

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kibundila - 05.10.2017 16:26

SIMPLE DISTRACTION OU SONT PASSER LES PROJETS DE JKK AVEC -FINI LA RECREATION,-TOLERENCE ZERO... BOTIKA MAKELELE

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DYNAMIQUE SAUVONS LE CONGO - 05.10.2017 15:46

IL faut auditer le compte de l'Assemblée Nationale. Cela servira de bon exemple. Où est passé le dossier de ceux qui étaient traduit en justice par LUZOLO BAMBI? Dossiers classés ou en cours??????????????

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kanhambe nous trouble - 05.10.2017 14:33

MARIONNETTE BRUNO, TON GOUVERNEMENT CORROMPU PEUT-IL ALLER EN BATAILLE CONTRE LA CORRUPTION?? REGARDEZ LES COMME DES TINTINS-SORCIERS DANS UN VILLAGE ENTRAIN DE FAIRE DES INCANTATIONS DANS CLIMAT DES AFFAIRES LOUCHES.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 05.10.2017 14:29

Kanambe avait une fois declare' cette guerre contre la corruption, mais etant lui meme maître en la matiere, cette guerre etait terminee avant meme de commencer. LA COMEDIE DANS UNE PIECE DE THEATRE.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Gardien du Monastère - 05.10.2017 12:55

Je comprends maintenant que ce Monsieur n'a rien retenu de son graduat en droit à l'Université Marien Ngouabi! Il est descendu en dessous de 0. Je ne cesse de me demander s'il se donne la peine de lire ses drafts de discours avant de venir débiter les bêtises devant les gens. Brutshi ne peut pas parler de la corruption ou de la collusion car son avènement à la Primature en est un exemplaire palpable! Qu'il déclare ses biens avant et après sa nommination et ensuite demande à JKK de faire de même! N'importe quoi!

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KabilaDegage - 05.10.2017 12:16

Bruno Tshibala devient plus imbecile que les tenors de la MP. Je me demande si ceux qui sont encore dans l'opposition y sont a cause ya Nzala ou ils veulent vraiment aider la RDC...

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makila ya Peuple - 05.10.2017 11:27

La corruption dont on fait allusion , Mr Tshibala, mais c'est celle au sommet de l'Etat qu'il faut voir d'abord et ensuite cela aura un effet d'entrainement au niveau de la base!!!

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 05.10.2017 11:16

Mais TSHIBALA les fretins agents recouvreurs des taxes, les GRANDS VOLEURS ce sont les Gouverneurs, Tes Ministres, les ADG, pour satisfaire HYPOLITTE KANAMBE dans l'opération SEHEMU YANGU IKO(Made in KANAMBE)= Ma part est-elle là. Aujourd'hui la cité de KASULO/LUALABA vendue aux Chinois par MUYEJ(30000$/maisonX600=18000000$USD mais lui a donné 2500$/maisonX600=1500000$USD venez voir cela la délocalisation déjà lancée Une preuve de corruption

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 05.10.2017 10:57

Hahahahaha Joshua c'est vrai, Tshibala ne connait pas kanambe, il va le poursuivre après la premature et il se retrouvera encore A MAKALA.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Joshua - 05.10.2017 10:47

Aussi longtemps que ce pays sera toujours dirigé par des opportunistes qui font des déclarations pour plaire la galerie, du genre combattre la corruption, la concussion etc, rien ne pourra marcher. Mais la question que l'on peut demander à Tshibala s'il a la maitrise de la machine de la justice dans ce pays, avec tout ce qui y a comme impunité et traffic d'influences, lui-même ''premier ministre'' étant en liberté provisoire (on ne voit ceci qu'en RDC, qu'il commence d'abord à devenir d'abord libre totalement... vraiment du n'importe quoi)... Arrêtez alors avec cette distraction, sinon très bientôt le peuple va vous déboulonner tous...Un homme averti...

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 05.10.2017 09:47

Les Mova etc... c'est la fievre, le microbe c'est kabila, mois j'attaque le microbe (Olenga Nkoy) l'ami de Tshibala, les deux corrompus.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 05.10.2017 09:14

Que Kabila commence d'abord par déclarer ses biens

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
florent - 05.10.2017 09:00

bruno fait partie des grands voleurs du pays, membre de l'état moyini, il ne réussira en aucun cas

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 05.10.2017 09:00

Il faut rappeler a Tshibala que le trafic d'influence et le détournement au niveau des ministres et mandataires sont aussi des crimes. Le civisme, la nouvelle citoyenneté doit commencer par les gouvernants. Pourquoi Kabila a-t-il des milliers des véhicules gros cylindrés dans toutes les provinces ? Pourquoi le premier ministre ou le président du parlement doivent-ils utiliser 8 jeeps pour une petite sortie dans la rue ? N'est-ce pas de l'argent inutilement dépensé ? Ou vont les frais de fonctionnement des ministères et services de l'Etat ? Ah, botika biso. Luzolo n'a pas réussi a faire coffrer un seul voleur depuis qu'il est aux cotes de JKK même.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 05.10.2017 08:26

Lui meme Tshibala est un produit de la corruption. Le diable ne peut pas combattre les demons, si non leur Royaume sera divise'. GOOD IDEA BUT FROM A WRONG PERSON.

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement
AUTOUR DU SUJET

Liste noire des paradis fiscaux de l’UE : la RDC non concernée

Economie ..,

Kinshasa : lancement d’une plateforme pour endiguer la corruption en milieux éducatifs

Société ..,

Kinshasa : lancement d’une plateforme pour lutter contre la corruption dans les milieux éducatifs

Société ..,

JO-2016 : le président du Comité olympique brésilien Carlos Nuzman arrêté pour corruption

Sport .., Brasilia, Brésil