mediacongo.net - Actualités - Concurrencé par Amazon, Toys “R” Us, la première enseigne américaine de jouets, dépose le bilan

Retour Sur le net

Concurrencé par Amazon, Toys “R” Us, la première enseigne américaine de jouets, dépose le bilan

Concurrencé par Amazon, Toys “R” Us, la première enseigne américaine de jouets, dépose le bilan 2017-09-21
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/18-24/toys_r_17_0001.jpg -

Étranglé par une dette de 5 milliards de dollars, dont 400 millions remboursables dès l’an prochain, Toys “R” Us n’avait plus guère le choix. “La chaîne de magasins de jouets au logo multicolore s’est placée, lundi 18 septembre, sous la protection du chapitre 11 de la loi [américaine] sur les faillites”, annonce le Wall Street Journal.

Pendant la phase de restructuration qui s’ouvre, les quelque 1 600 magasins du groupe américain resteront ouverts – une nécessité vitale à l’approche des fêtes de fin d’année, qui représentent 40 % de ses ventes annuelles. Lors du dernier exercice, l’entreprise a perdu 36 millions de dollars, pour un chiffre d’affaires de 11,5 milliards de dollars.

Amazon, un partenaire devenu concurrent

“Comme d’autres chaînes de grandes surfaces [spécialisées], dont [les librairies] Borders, [les magasins d’électronique grand public] Circuit City et Sports Authority, Toys “R” Us a souffert de la concurrence de discounters comme Wal-Mart et Target, et, plus récemment, d’Amazon”, poursuit le quotidien américain.

Mais comme le rappelle Quartz, avant d’être un redoutable concurrent, le groupe de Jeff Bezos fut le partenaire du géant du jouet. En août 2000, les deux groupes ont en effet signé un accord, valable dix ans : Toys “R” Us s’engageait à fournir une large gamme d’articles particulièrement populaires à Amazon, qui, en contrepartie, lui assurait l’exclusivité sur son site dans le domaine des jouets et des articles pour bébés.

En outre, Toys “R” Us “acceptait de renoncer à son autonomie en ligne, le site ToysRUs.com redirigeant directement les clients sur Amazon, précise QuartzToys “R” Us versait 50 millions de dollars par an à Amazon, plus un pourcentage de ses ventes en ligne.”

Dix ans de retard

Les choses ont ensuite mal tourné. “Amazon en voulait davantage”, résume le site d’information. En 2003, le groupe a commencé à proposer des jouets d’autres commerçants, tout en demandant à Toys “R” Us d’élargir son offre de produits.

En 2004, Toys “R” Us a fini par attaquer son partenaire en justice. Il a obtenu le droit de rompre le contrat avant son terme et a rouvert son propre site de commerce électronique en 2006. Trois ans plus tard, Amazon acceptait de lui verser 51 millions de dollars pour mettre fin aux poursuites.

Mais le mal était fait. En mai dernier, Toys “R” Us s’est lancé dans une refonte totale de son site, reconnaissant avoir dix années de retard à rattraper en termes d’innovation.


Courrier International
322 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Annilisa - 25.09.2017 01:31

Bienvenue sur le meilleur site de rencontres sexe >>> w­w­w.W­a­n­t­s­d­a­t­e.c­o­m

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Yahoo! réduit la voilure
left
ARTICLE Précédent : Zoe Kabila à Human Rights Watch : le rapport de cette ONG est « un manque de respect »
AUTOUR DU SUJET

Donald Trump s’attaque à Amazon dans un tweet et lui fait perdre 6 milliards de dollars

Sur le net ..,

Pendant un jour, le patron d'Amazon a été l'homme le plus riche du monde

Insolite ..,

Jeff Bezos (Amazon) devient l'homme le plus riche du monde devant Bill Gates

Sur le net ..,

Alexa, Google, Cortana, Siri, Djingo… Bienvenue dans l’ère des majordomes virtuels

MC Geek ! ..,