mediacongo.net - Actualités - La RDC affûte ses armes pour la COP23

Retour Science & env.

La RDC affûte ses armes pour la COP23

La RDC affûte ses armes pour la COP23 2017-09-21
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/18-24/foret_palmiers_16_0001.jpg -

Sur arrêté du ministre de l’Environnement et du Développement durable, un comité préparatoire a été mis en place pour organiser la participation de la RDC à la 23ème Conférence des parties (COP23) à Bonn, en Allemagne. Une équipe composée de 100 personnes issues de diverses organisations, dont la société civile et le secteur privé sont à pied d’œuvre pour une participation réussie de la RDC à cette rencontre. Tirant ainsi les leçons du passé où la représentation congolaise dans les grandes messes climatiques internationales était déstructurée. 

C’est ce qu’a révélé à la presse, le négociateur senior de la Convention-Cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques, Tosi Mpanu Mpanu. Il a, par ailleurs, indiqué que parmi les 100 membres qui constituent cette réflexion, il y a une structure (TASK-FORCE) qui a pour missions de répondre au besoin manifesté lors des COP, de renforcer l’équipe des négociateurs et de coordonner la logistique, la communication et l’action diplomatique.

Le potentiel forestier immense dont regorge la RDC, place le pays à la tête des organisations régionales et internationales sectorielles. C’est le cas de la coalition de 52 pays (Rainforest coalition) dont la RDC assure la présidence pour deux ans, a fait savoir le négociateur senior, qui en est également le président.

En outre, le potentiel forestier immense du pays, le plébiscite à la tête des organisations régionales et internationales sectorielles.

APPEL AU CIVISME ECOLOGIQUE

"C’est une opportunité et un gage de confiance engrangée grâce aux visions rectilignes du pays, notamment dans le cadre du programme de réduction des effets dus à la déforestation et à la dégradation REDD+. Le pays s’apprête dans ce cadre précis à déposer une requête ambitieuse de 200 à 300 millions de dollars pour que le fonds vert finance l’action de lutte contre la déforestation", a-t-il soutenu.

Au cours de cette annonce, l’orateur a souligné que 75% des émissions de gaz à effet de serre proviennent essentiellement de la déforestation, des pratiques d’agriculture sur brulis et des besoins en énergie. Tout effort qui viserait à produire de l’énergie participe, à l’inverse à la création des richesses et à la réduction de la pauvreté. 

Il a profité de l’occasion pour lancer un appel au civisme écologique ou environnemental. Il s’agit, en outre, d’adopter la pratique du tri des déchets ménagers et à tourner le dos à cette conception de l’État qui fait tout. Ceci épargnerait la ville de l’insalubrité dans lequel elle tend à se renfermer.

Fyfy Solange Tangamu
Forum des As
1084 suivent la conversation
2 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Joshua - 21.09.2017 16:32

Je pense que l'on doit etre sérieux dans tout ce que l'on fait dans ce pays. On ne gere pas la chose publique par opprtunisme, tout doit etre bien planifié. Posons-nous la question, quel est le plan structurel de développement pour l'environnement en RDC pour 15 ans. Aucun. Quelle est la politique du gouvernement pour relancer la bonne conservation de l'environnement en adéquation avec le systeme educatif surtout pour la recherche au niveau universitaire (car sans une bonne recherche tout ce que vous entreprenez n'est que du bluff). J'en connais pas. Comment a t-on recruter les 100 personnes? Qui fait quoi? Qui va faire quoi à la COP23? L'important c'est pas de revendiquer les 300...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 21.09.2017 13:53

Que les députés nationaux ratifient d'abord l'accord de Paris. C'est une précondition pour bénéficier de ce financement. 300 millions, pour la RDC, il y en a, et même plus. (Président de la Commission Mobilisation des Ressources Techniques et Financières au Groupe de Travail Climat REDD( GTCR) RDC.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : C’est prouvé : vous ne pouvez pas avoir plus de 150 « vrais » amis sur Facebook
left
ARTICLE Précédent : Une Firme suisse compte s’impliquer dans la construction des parcs publics en RDC
AUTOUR DU SUJET

Réchauffement climatique : des signaux plus alarmants que jamais

Science & env. ..,

La COP23, un succès modeste

Science & env. ..,

RDC: pas de levée de moratoire sur l’exploitation forestière, assure le ministre de...

Science & env. ..,

COP 23: une vingtaine de pays s'engagent à sortir du charbon

Science & env. .., Bonn