mediacongo.net - Actualités - Paiement des frais scolaires : des chefs d'établissements défient le gouverneur André Kimbuta

Retour Société

Paiement des frais scolaires : des chefs d'établissements défient le gouverneur André Kimbuta

Paiement des frais scolaires : des chefs d'établissements défient le gouverneur André Kimbuta 2017-09-21
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/18-24/ecole_saint_gabriel_171_0002_1.jpg -

Des élèves non en règle sont de plus en plus renvoyés dans certaines écoles.

Certaines écoles de la capitale brandissent déjà les menaces de renvoyer les élèves n’ayant pas encore payé ou soldé la totalité du premier trimestre des frais scolaires dès les prochains jours. Une décision qui provoque la colère des parents qui ne comprennent pas les raisons d’une telle initiative alors que le gouverneur de Kinshasa avait formellement interdit aux responsables de chasser tout élève non en règle de paiement de la première tranche des frais exigés pendant tout le mois de septembre en cours. Ce, sous aucun prétexte.

Pour ces établissements dont une bonne poignée d’écoles conventionnées catholiques, "trois semaines sont amplement suffisantes pour que les parents, surtout ceux des élèves finalistes du cycle secondaire, puissent s’acquitter de leur devoir en soldant le premier trimestre des frais scolaires". Voilà pourquoi, à dix jours de la fin du mois de septembre, toutes les batteries seraient mises en marche pour faire pression sur les parents d’élèves.

Si certaines écoles vont directement inviter les parents à solder la première tranche des frais, d’autres par contre, de peur d’être interpellées par l’autorité urbaine, font désormais le malin. Elles se limitent encore au contrôle des documents de l’élève, particulièrement le journal de classe et le cahier de communication. 

Manœuvres que dénoncent les parents d’élèves qui voient, à travers cette attitude des chefs d’établissements scolaires, une façon de les asphyxier davantage alors que le contexte socio-économique ne permet guère à la grande majorité des parents à s’acquitter de ces frais de si tôt. D’où l’appel lancé au gouverneur de la ville de Kinshasa qui, selon quelques parents interrogés, "ne devrait pas se contenter de prendre une mesure, mais surtout de descendre sur le terrain afin de se rendre compte de son application".

André Kimbuta, à la veille de cette rentrée scolaire tumultueuse le lundi 4 septembre, avait interdit à tous les responsables des écoles de sa juridiction de ne renvoyer aucun élève qui ne serait pas en règle de paiement des frais. En clair, le premier citoyen de la ville avait ajouté que "vu le temps de crise que traverse les parents, aucun établissement scolaire ne devait expulser un élève qui n’aurait pas encore payé les frais et encore moins celui qui n’aurait pas d’uniforme ou autres objets scolaires exigés tout au long de ce mois de septembre".

Cette mesure prise par l’autorité urbaine et saluée de deux mains par les parents kinois était surtout un moyen pour André Kimbuta de jouer au sapeur-pompier face à la grève générale des enseignants qui planait sur la rentrée 2017-2018. Et voilà que certains chefs d’écoles décident de fouler aux pieds la décision de l’Hôtel de ville avec toutes les conséquences qui peuvent en découler. 

Rachidi Mabandu
Forum des As
1270 suivent la conversation
2 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Kukulu Elombe - 21.09.2017 15:27

C'est normal dans un pays bananiere comme le notre qu'on trouve les dirigeants n'arrivent pas a respecter leurs engagements. c'est honteux.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 21.09.2017 14:12

Voila pourquoi nous voulons l'alternance A tete du pays. Les gens sont impaye's, comment vont-ils s'aquitter de leur devoir ???? Kimbuta aussi, comment les ecoles vont payer les enseignants??? Et les enfants des enseignats comment vont-ils aussi payer leursfrais ????? kanambe kende nayo,pardon.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Tshopo : une série de sensibilisation sur la machine à voter dans les écoles publiques et...

Provinces .., Kisangani, Tshopo

Ituri/Education : plus de 60 écoles incendiées et/ou saccagées par les assaillants dans le...

Provinces ..,

La sécurité dans les écoles congolaises au centre d’un atelier d’évaluation à Kinshasa

Société ..,

Éducation : l’indiscipline élit domicile dans les écoles de Kinshasa

Société ..,