mediacongo.net - Actualités - Butembo : vive tension et paralysie d'activités, des blessés enregistrés

Retour Provinces

Butembo : vive tension et paralysie d'activités, des blessés enregistrés

Butembo : vive tension et paralysie d'activités, des blessés enregistrés 2017-09-12
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/11-17/butembo_ville_17_0002.jpg -

Des échauffourées ont été signalés ce lundi 11 septembre 2017 en ville de Butembo dans le Nord-Kivu.

À la base, une marche de colère organisée par le collège des étudiants de Butembo (COEB) pour dénoncer l'insécurité qui bat record dans cette ville depuis un certain temps.

Cette marche a été étouffée par les forces de l'ordre. Déjà le lundi matin, des coups de sommation ont eu lieu à Butembo pour disperser des jeunes qui brûlaient des pneus à Furu.

Ces manifestants ont riposté aux bombes à gaz lacrymogène et, la situation a été tendue.

Des blessés ont été signalés dans ces échauffourées et des arrestations ont eu lieu.

D'après Edgar Mateso, vice-président de la Société civile de Butembo, qui confirme des dégâts indique que des autorités minimisent la situation sécuritaire qui se dégrade dans Butembo.

« A l'heure actuelle nous n'avons pas encore le bilan exact, mais nous avons enregistré deux blessés par balles dont un taximan moto et un étudiant. Notre lecture est que les autorités locales, provinciales et nationales minimisent la situation à Butembo. Des étudiants qui manifestent contre l'insécurité sont farouchement réprimés par des coups de balles. Les autorités au lieu de s'attaquer aux causes, elles, s'attaquent aux conséquences ».

Soulignons que cette manifestation intervient pendant que le comité urbain de sécurité de Butembo avait interdit toute manifestation et sit-in. Ce, suite aux menaces qui pèsent sur la ville de Butembo.

Notons aussi que le samedi 09 septembre, le maire de Butembo et son adjoint ont été séquestrés par les étudiants de l'Université Catholique de Graben (UCG), à leur arrivée au campus de cette institution universitaire, après que le professeur abbé Waswandi Athanase a été retrouvé blessé par des bandits inconnus qui avait fait incursion à son domicile.

A ce sujet, Van Germain porte-parole de la Société civile de Butembo, a fait savoir que les bandits seraient à la recherche de l'abbé Telesphore Malonga, président de la Société civile de Butembo mais qui était absent du campus.

A cette même source d'ajouter que des activistes des droits de l'homme sont, ce dernier temps, victimes des menaces par des inconnus depuis que les forces vives ont exigé la démission de certaines autorités de Butembo, qui ne sont pas en mesure d'éradiquer l'insécurité dans la ville.

Delphin Mupanda/Correspondant
mediacongo.net
670 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Butembo : mobilisation des femmes ce mercredi

Femme .., Nord-Kivu

Du rififi à Butembo : le maire de la ville séquestré par des étudiants

Provinces ..,

Butembo : reprise des activités après une journée « ville morte » couplée d'une marche...

Provinces .., Butembo, Nord-Kivu

Butembo : journée « ville morte » ce mercredi pour dénoncer l'insécurité

Provinces ..,