mediacongo.net - Actualités - La BCC réitère son soutien à la stabilité du cadre macroéconomique

Retour Economie

La BCC réitère son soutien à la stabilité du cadre macroéconomique

La BCC réitère son soutien à la stabilité du cadre macroéconomique 2017-09-10
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/bcc_banque_siege_17_0001.jpg -

Les efforts pour soutenir la stabilité du cadre macroéconomique se poursuivent au sein comme en dehors du gouvernement. Et la Banque centrale du Congo (BCC) n’est pas en reste. Le gouverneur de la BCC, Deogratias Mutombo Mwana Nyembo l’a rappelé au cours d’une conférence de presse qu’il a animé le vendredi 8 septembre, à l’issue de la huitième réunion ordinaire du Comité de politique monétaire (CPM) dont il est président en exercice.

« Au niveau de la BCC, nous prenons des mesures pour restaurer la stabilité du cadre macroéconomique. Ce sont des mesures qui visent notamment la stabilisation et la relance de l’économie congolaise. Ce que nous recherchons, c’est l’amélioration du pouvoir d’achat de la population congolaise qui a été entamée depuis la deuxième moitié de l’année 2015. A travers ces mesures, nous recherchons également l’amélioration des conditions de vie de nos populations. Et cela, à travers la relance de l’activité de production intérieure », a-t-il indiqué.

Au finish, la BCC estime que cela va conduire à la diversification de l’économie de la République démocratique du Congo. Et dans cette optique, l’Institut d’émission reste très active lorsqu’il faut prendre des mesures restrictives.

La BCC reste très active en ce qui concerne l’ajustement budgétaire, accompagné par cette politique monétaire restrictive. L’encrage budgétaire reste démis. « Les dépenses ne peuvent être réalisées que lorsqu’il y a des recettes. S’il n’y en a pas, on ne peut dépenser. C’est un principe sacro saint dans la gestion », a rappelé le gouverneur de la BCC et président du Comité de politique monétaire.

Dans le cadre de la politique monétaire, la BCC est intervenue le mois passé sur le marché de changes avec 2 millions USD.
Malheureusement, les banques commerciales ont du mal à réunir et apporter la contrevaleur en franc congolais.

 Dans cette même optique, l’Institut d’émission a également maintenu le coefficient de la réserve obligatoire à 13 % pour les dépôts en devises à vue et à 12 % pour les dépôts en devises à terme.

Concernant la politique de change, certaines mesures ont également été prises. Toutes ces mesures sont de nature à décourager la spéculation. Au niveau de la BCC, on a fixé le niveau de fluctuation que l’Institut d’émission juge normale.


MCN TEAM / mediacongo.net
492 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement
AUTOUR DU SUJET

Banque centrale : un navire sans le gouvernail

Economie ..,

Les signes de la reprise de l'économie mondiale de plus en plus perceptibles, selon la BCC

Economie ..,

Marché de change : relative stabilité observée en août 2017

Economie ..,

Les comptes nationaux indiquent une croissance du PIB de 3,1 %

Economie ..,