mediacongo.net - Actualités - RDC: la présence de militaires angolais dans la zone de Lukula inquiète

Retour Provinces

RDC: la présence de militaires angolais dans la zone de Lukula inquiète

RDC: la présence de militaires angolais dans la zone de Lukula inquiète 2017-09-10
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/cabinda_carte_enclave_17_004.png -

Carte de l'enclave angolaise de Cabinda.

Ces derniers jours, des rapports faisant état d'une possible présence de militaires angolais à la recherche de combattants du Front de libération de l‘enclave de Cabinda (FLEC) ont semé la panique au sein de la population du territoire de Lukula, en RDC. Le Front de libération de l'enclave de Cabinda affirme que des militaires angolais poursuivent des réfugiés cabindais dans la zone frontalière depuis deux jours. Ce que démentent les autorités locales.


Mercredi, selon la société civile de la zone, une délégation d'officiers angolais rend visite aux services de sécurité congolais à Mbakakosi, l'une des dernières localités avant la frontière angolaise. Les officiers disent soupçonner la présence de séparatistes du Front de libération de l‘enclave de Cabinda (FLEC) côté congolais et auraient dit vouloir venir les déloger.

S'ensuit un mouvement de panique. Les habitants de la zone se mettent à fuir, craignant une opération de traque de ces séparatistes. Jeudi, des officiers angolais effectuent une nouvelle visite. Cette fois pour rassurer la population et dire qu'il n'y aura pas d'opération en territoire congolais.

Du côté des autorités provinciales, on évoque un malentendu. Une incompréhension entre les services et un mouvement de panique, mais tout serait de retour à la normal.

Reste que la société civile se dit inquiète. Elle appelle les autorités congolaises à protéger les civils congolais dans la zone frontalière pour s'assurer qu'ils ne soient pas les victimes collatérales du conflit qui oppose Luanda aux séparatistes de l'enclave de Cabinda.

Les autorités angolaises n'ont pu être jointes vendredi pour se prononcer sur d'éventuelles opérations de traques de séparatistes cabindais.


RFI
1524 suivent la conversation
7 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Mamadou ndala - 11.09.2017 12:12

Sont les bien venus, ils sont nos freres plusque les rwandais et ougandais qui pillent et volent nos richesses avec la complicité de kabila, voir la rwanda le pays voté premier exportateur des minerais(coltan), et sa certification, quelle complicité.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Vraie congolais - 11.09.2017 10:32

Oui que Dokolo vienne vendre la RDC aux angolais, je pense que les opposants sont temoins Dokolo a epouser la fille de Santos maintenant que santos ne sera plus president la richesse du congo l'interresse atraver son beau fils Dokolo DRC Mawa.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
banamura - 11.09.2017 09:55

ou sont partis les principes d'intagibilité des frontieres , la RDC est devenue un passoir ou tous les petits pays viennent s'amuser , nous prions nos ancentres à nous aider pour le depard de ces petits Rwandais qui colonisent notre nation depuis 16 ans afin que notre territoire soit respecter

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pona Congo Lisolo ya Congo - 11.09.2017 09:05

Le manque de volonté politique de Kabila à organiser les élections se précise, le dialogue reste et restera l’alibi qu’il a toujours utiliser pour gagner du temps et faire perdre au petit peuple ses 16ans de démocratie et développement. En 10 ans Lulla à redresser la situation du Brésil et en 16ans Kabila s’enrichit plus que Mobutu en 32ans. Cette génération de politiques de l’écurie « CHANGE ELOKO PAMBA » tous comme un seul homme veulent nous faire croire que Kabila n’y est pour rien. L’article 64 doit commencer à prendre chair, état donnée que l’Ecurie « CHANGE ELOKO PAMBA » bat sa campagne pour un referendum qui touchera a la forme de l’état qui est...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zoe Kabila - 11.09.2017 09:02

Si l'on vous dis que JKK est un étranger et n'a aucun souci de la nation congolaise, si ce pas ses intérêts en massés en cascade en RDC. Pendant l'époque de Mobutu, aucune fois une telle une affaire de genre s'est produit en répétition.Cette histoire avec la collaboration de JKK et ses acolytes Mende, Chadari, Tambwe Alexi, Ninaku, Koko Nyangi et Luzolo Babimbi

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
fausseliberation - 11.09.2017 08:42

C'est décevant, le pays est devenue une porte ouverte pour tous nos voisins, à l'époque de Mobutu qui pouvait oser si c'est la rébellion d'AFDL que le peuple a salué. Organiser les élections sinon certains congolais peuvent profiter de la situation pour commencer une nouvelle rébellion.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Povlon - 11.09.2017 08:09

ATA BAKOTI NANI AKOPEKISA BANGO. BAKOSALA OYO BALINGI PE BAKEYI NA BANGO.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Deux hommes enlevés à la frontière cabindaise, l'armée angolaise accusée

Provinces .., Lukula

Angola: la lutte pour l’indépendance du Cabinda perd son chef charismatique

Afrique .., Paris