mediacongo.net - Actualités - Beni : la Société civile exige le départ du procureur près du TGI 
Retour Provinces

Beni : la Société civile exige le départ du procureur près du TGI

Beni : la Société civile exige le départ du procureur près du TGI 2017-09-12
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/beni_rue_17_0001.jpg Beni, Nord-Kivu-

Les coordinations de la Société civile urbaine et territoriale de Beni veulent le départ sans condition de Monsieur Damien Kambale Kahongya, Procureur près du Tribunal de grande instance (TGI) de Beni.

Réunies à Beni le 04 septembre 2017 pour analyser le fonctionnement de la justice à Beni, les forces vives disent constater des malaises dans le fonctionnement de la justice à Beni.

Dans une déclaration rendue publique à l'issue de cette rencontre, les forces vives, citant nommément le Procureur près du Tribunal de grande instance de Beni, l’accusent de détournement de fonds et d’avoir accordé des libertés provisoires à des criminels.

Eu égard à ce qui précède, la Société civile de la ville et territoire de Beni exige le départ immédiat du chef du TGI de Beni et l’ouverture d'un dossier judiciaire à l'égard du précité pour détournement du Trésor public.

La Société civile annonce la suspension de la collaboration avec le parquet près du TGI/Beni jusqu'au départ de l'incriminé. Dans cet élan, elle a aussi demandé aux agences internationales (Pnud) et la Monusco de suspendre leur appui au parquet près le TGI Beni. Et pour obtenir gain de cause, les forces vives de Beni ville et territoire annoncent des actions de grandes envergures pour faire partir de force l'accusé (procureur près le TGI Beni).

Face à ces accusations, le Procureur près du TGI de Beni, à qui mediacongo.net a demandé une interview, n’a pas souhaité s’exprimer compte tenu de sa position et du devoir de réserve imposé à la magistrature. « Je devrais d’abord obtenir l’autorisation de ma hiérarchie », a-t-il simplement déclaré en réaction.

Toutefois, il a tenu à corriger ce terme « d’accusation » employé contre lui en déclarant qu’il faudrait plutôt parler de « condamnation ou élucubration » car, d’après lui, aucune enquête sérieuse n’a été menée pour établir de tels faits. Il s’agirait donc purement d’ « accusations gratuites », a-t-il affirmé.


MCNTEAM / mediacongo.net
438 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Oicha : retour au calme après des protestations contre le meurtre d’un élève

Provinces ..,

Beni: les Fardc contrôlent Vuhambya et Lisasa après une offensive contre les Mai Mai, 5 morts

Provinces .., Beni, Nord-Kivu

Beni: vive tension à Oicha après l'assassinat d'un jeune

Provinces ..,

Beni: affrontement Fardc-Mai-Mai à Isale/Bulambo, au moins 6 morts

Provinces ..,