mediacongo.net - Actualités - Ngaliema : des bandits armés terrorisent la population

Retour Société

Ngaliema : des bandits armés terrorisent la population

Ngaliema : des bandits armés terrorisent la population 2017-09-08
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/kuluna_descente_17_003.jpg -

La commune de Ngaliema est plongée actuellement dans une insecurité criante. Des familles des quartiers Sanga-Mamba, Malueka et Delvaux sont regulièrement visitées nuitament par des bandits à main armée. Au mieux, ces criminels emportent avec eux l’argent et autres biens de valeur. Au pire, ils commettent des assassinats.

Le dernier fait en date remonte à hier, jeudi 7 septembre. Une dizaine de bandits se sont introduits par effraction dans une maison à Sanga Mamba, aux environs de 2 heures du matin. Ils ont ligoté les occupants, avant de se mettre à chercher l’argent dans tous les coins et recoins de la maison.

N’y trouvant rien, ils ont vidé la maison de ses appareils electromenagers, en tirant quelques coups de feu en l’air sur leur passage.
Terrorisés, les habitants de ce quartier ont eu le reflexe de contacter la Police, via les numéros dûment communiqués. Les forces de l’ordre sont vite intervenues. Les policiers ont bouclé la contrée, en procédant par une traque sytématique des bandits. Il s’en est suivi des échanges des coups de feu nourris à partir de 3 heures 30, rapportent des temoins.

"Les échanges des coups de feu entre les policiers et les criminels ont duré toute la nuit. Un moment donné, nous avons eu l’impression que les bandits étaient en train de fuir, en tirant quelques balles en l’air. C’est devenu terrifiant. C’est toutes les semaines que nous avons des cas de vol à main armée dans notre quartier", se plaint Brigitte, la trentaine revolue.

Après plus d’une heure d’affrontements, les éléments de la Police ont, in fine, mis la main sur deux de ces bandits. "La tâche n’a pas été facile, étant donné que les criminels etaient aussi bien armés. Nous avons réussi à arrêter deux personnes parmi eux. Nous continuons des recherches, afin de demanteler complètement ce réseau", rapportent des policiers trouvés sur le lieu de l’événement.

BRULER VIFS LES BRIGANDS

"Ces gens nous font souffrir. Ils nous tuent tous les jours. Je ne vois pas pourquoi ils doivent être encore jugés. Parce qu’au bout de quelques mois, ils reviendront encore nous tracasser. On devrait nous laisser le temps de les brûler vivants, ce qui servirait de léçon à leurs collegues ", se plaint Oscar, un jeune du quartier.

Ce qui s’est passé à Sanga Mamba n’a rien de particulier. D’autres cas de vol à main armée sont régulièrement signalés aux quartiers Malueka et Delvaux, dans la même juridiction. Des bandits perturbent la quiétude de paisibles citoyens, une fois la nuit tombée. Ils s’emparent des biens de valeur, et dans les pires des cas, commettent des assassinats.

"Nous avons été victimes du vol par des bandits à main armée, il y a une semaine. Moi et ma sœur, nous avons failli être violées. Ils ont sérieusement tabassé mes frères, avant de nous dépouiller de tous les bijoux, téléphones et d’une importante somme d’argent", rapporte Diane, habitante du quartier Malueka.

Au quartier Delvaux, un couple revenant d’une fête, le week-end dernier, a eu la malchance de rencontrer sur son chemin un groupe de quatre jeunes kulunas. Ces brigands ont blessé l’homme à coup de machette, avant de tenter de violer sa femme. Les amoureux ont eu la vie sauve grâce à l’intervention des habitants des maisons avoisinantes.

Pour faire face à cette montée de la criminalité, les jeunes de Ngaliema ont levé l’option d’effectuer des veillées de garde au moins trois fois la semaine. Ils ont aussi arrêté comme strategie, de se doter des sifflets afin de se communiquer en cas de danger.

Les observateurs appellent la Police Nationale Congolaise à multiplier des bouclages et des investigations, afin de mettre la main sur tous ces bandits qui sement la desolation dans l’ensemble de quartiers de la commune de Ngaliema.

Orly-Darel NGIAMBUKULU
Forum des As
1198 suivent la conversation
2 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
AZARIAS RUBERWA - 08.09.2017 15:02

C'est ce que MENDE confirme que le pays va mieux, nous devons nous prendre en charge, si non l'avenir de nos enfants est hypothéqué, mais les enfants de dignitaires tous étudies à l'étranger pour venir assujettir nos enfants dans les jours avenir, ça devient un régime monarchique de la bourgeoisie du père au fils, et nous autres TOYAKA NA MOKILI OYO NDE KOTIKA BINO ??????, il faut une révolution pour renverser cette classe dirigeante qui a déjà pris racine depuis MOBUTU, MZEE et JOSEPH actuellement au pouvoir tout comme dans l'opposition et nous le peuple, nul part; REVERROUILLONS NOUS, car cette criminalité croissante et bien organiser est en défaveur à notre postérité

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kolo Mboka - 08.09.2017 14:39

Le pays va mieux. Merci beaucoup Kabila et sa bande de parvenus.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Depuis hier à la clinique Ngaliema : Début de la campagne de prise en charge d’enfants...

Santé .., Kinshasa

1ère opération à cœur ouvert réussie en RDC

Santé .., Kinshasa

Kinshasa: trois blessés dans une attaque des bandits armés à Ngaliema

Société .., Kinshasa

Sindika Dokolo sous citation directe pour « usage de faux »

Société .., Kinshasa