mediacongo.net - Actualités - Jackpot spatial : sur Uranus et Neptune, il "pleut" des diamants

Retour Insolite

Jackpot spatial : sur Uranus et Neptune, il "pleut" des diamants

Jackpot spatial : sur Uranus et Neptune, il "pleut" des diamants 2017-08-29
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/06-juin/05-11/uranus_neptune_17_003.jpg -

Uranus et Neptune seraient le théâtre de la formation de diamants de plusieurs millions de carats.

Une nouvelle étude scientifique explique comment des pierres précieuses de plusieurs millions de carats se forment sur ces deux planètes.

Faut-il vraiment sortir son parapluie en cas d'orage sur Uranus et Neptune ? Ne vaut-il pas mieux tendre les mains jointes devant soi, ou simplement se baisser pour ramasser ? Car s'il ne pleut pas de cordes sur les deux planètes géantes glacées, il pleut bien des diamants.

C'est ce que démontre une étude parue dans le journal Nature Astronomy selon laquelle des scientifiques ont réussi à comprendre le phénomène grâce à une étonnante expérience réalisée en laboratoire. 

Pour cela, les chercheurs ont cherché à reproduire la structure et les conditions atmosphériques des deux planètes : toutes deux sont constituées d'un coeur rocheux autour duquel se sont formées plusieurs couches de "glace" constituées d'hydrogène et de carbone. Elles se caractérisent également par leur énorme pression atmosphérique, laquelle ferait "éclater" le lien entre les atomes de carbone et d'hydrogène pour les transformer en diamants. Ces diamants couleraient ensuite vers le noyau de la planète. D'où l'utilisation par les scientifiques auteurs de l'étude du terme de "pluies" de diamants.

Naissance de nanodiamants sur Terre

Pour comprendre le phénomène, ils ont eu recours en laboratoire à du polystyrène (composé de carbone et d'hydrogène) et à des lasers. En pulvérisant leur bout de polystyrène avec un laser optique, les scientifiques ont réussi à créer des ondes de chocs qui, en se rencontrant, ont cassé le lien entre les atomes de carbone et d'hydrogène présents dans le polystyrène, pour finalement donner naissance à des nanodiamants.

Sur Neptune et Uranus, le même phénomène aurait cours, mais les diamants seraient en revanche bien plus grands. Les scientifiques auteurs de l'étude estiment même que certains auraient une taille leur donnant la valeur de plusieurs millions de carats. S'ils ne sont pas encore parvenus à produire des pierres d'une telle valeur dans leur laboratoire, leur découverte pourrait toutefois faire des heureux : de nombreux objets électroniques comme nos smartphones contiennent des nanodiamants. Et jusqu'ici, leur fabrication s'avérait extrêmement complexe et coûteuse.


lexpress
870 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : L’incroyable histoire du tardigrade réveillé après plus de 30 ans de congélation
left
ARTICLE Précédent : Russie: un haut responsable arrêté pour avoir démonté et revendu une autoroute