mediacongo.net - Actualités - La mèche Cabelo fait fureur à Kinshasa 
Retour Style et Beauté

La mèche Cabelo fait fureur à Kinshasa

La mèche Cabelo fait fureur à Kinshasa 2017-08-18
Style et Beauté
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/07-juil/10-16/meche_kabelo_17_01.jpg -

Depuis un certain temps, la mèche Cabelo fait fureur dans la ville de Kinshasa. Cette marque importée de l’inde ou du Brésil est en vogue actuellement et très prisée par la gent féminine congolaise. C’est ainsi que les mamans et jeunes filles s’empressent de s’en procurer pour être à la mode.

Il suffit de faire le tour dans des salons de beauté ainsi que dans des magasins destinés à la vente de ces mèches pour se rendre compte de la réalité. Une chose est sûre, la Congolaise rêve, à ces jours, de porter ces mèches importées qui, à première vue, ressemble aux cheveux naturels.

L’engouement et l’amour portés à ce produit par les femmes ont occasionné la création de plusieurs points de vente de Cabelo. Le commerce, apprend-on, est rentable du fait qu’il attire toujours la clientèle, surtout que l’être féminin de part sa nature, ne se prive de rien au nom de sa beauté.

Raison pour laquelle, les créatures ne sont jamais à court d’inspiration concernant les objets féminins dont la majorité aime bien s’accrocher. Lorsqu’une femme tient à son apparence, elle est prête à débourser n’importe quelle somme d’argent du moment où elle tombe sous le charme d’un produit donné.

Il convient de signifier également que certaines mèches Cabelo ne sont pas à la portée de toutes les bourses.

Il y en a qui se négocient à 300 dollars américain voire plus, selon la qualité, la longueur et la quantité de l’article. D’autres par contre, de qualité inférieure se vendent à un prix raisonnable, mais la durée d’utilisation ne fait pas long feu. Par ailleurs, les amoureuses de Cabelo doivent savoir que la piraterie bat son plein dans ce marché où les vendeurs véreux profitent de la naïveté de leurs clientes pour écouler les mauvais produits.

Ainsi, pour être à l’abri de ce genre d’escroquerie, il faut d’abord être en mesure de distinguer les vrais du faux avant d’acheter la marchandise, au risque de ne pas perdre son argent. Une chose est sûr, c’est que beaucoup de femmes ont, par malheur, acheté des mèches inappropriées faute d’expérience. "J’ai perdu 150 dollars américains en achetant un faux Cabelo parce que j’ai dû le porter seulement deux fois avant de m’en débarrasser", nous confie une femme qui reconnaît avoir été driblée suite à son ignorance.

Malgré son coût élevé, les jeunes filles ne jurent que par le port de ces mèches Cabelo. De ce fait, ce sont les parents qui payent le prix pour satisfaire le besoin de leurs filles. Pendant les vacances, les parents se trouvent face à cette réalité dans la ville de Kinshasa étant donné que leurs jeunes adolescentes semblent être exigeantes concernant leurs cheveux. Le danger est que celles qui, par souci de se conformer à la mode, ne trouvant pas satisfaction auprès de leur géniteur seraient parfois capables de recourir au chemin détourné afin de répondre à leur désir.

La durée vaut la peine

Selon certaines femmes abordées, elles sont toutes unanimes que la mèche Cabelo de qualité supérieure peut durer pendant plus d’une année, et celle qui sait en prendre soin n’aura pas à dépenser régulièrement lorsqu’elle veut entretenir sa tête. Et de faire savoir » nous achetons un véritable Cabelo à un coût élevé à cause de sa longue durée. Vous pouvez s’en servir plusieurs fois, et elles nous aident pendant des moments de galère financière ».

A en croire ces créatures féminines, mieux vaut dépenser un gros sous, une fois pour toute en prenant une mèche de bonne qualité que de pouvoir dépenser à chaque instant que la nécessité se présente. C’est aussi une autre façon pour elles de faire des économies, singulièrement dans ce domaine. 

 

Tantia SAKATA
http://www.latempete.info
632 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Miss Univers : Muna Jama refuse le bikini et opte pour le caftan
left
ARTICLE Précédent : Astuces pour un maquillage naturel, original et économique