mediacongo.net - Actualités - ONU : recrudescence des violences sexuelles et sexistes en RDC et au Nigeria 
Retour Société

ONU : recrudescence des violences sexuelles et sexistes en RDC et au Nigeria

ONU : recrudescence des violences sexuelles et sexistes en RDC et au Nigeria 2017-08-12
Femme / Afrique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/08-aout/7-13/amina_mohammed_17_0002.jpg -

Amina Jane Mohammed, Secrétaire générale adjointe de l’ONU en charge des Violences en période de Conflit

Amina Mohamed, la secrétaire générale adjointe de l’ONU s’inquiète de la situation des femmes en zones de conflit, en République démocratique du Congo et au Nigeria.

À l’issue d’une mission menée conjointement par l’ONU et l’Union africaine du 19 au 27 juillet dans les deux pays, elle a relevé que les conflits qui y ont cours sont de plus en plus marqués par des violences sexuelles et sexistes extrêmement élevées.

En République démocratique du Congo, des violences ont resurgi dans le nord-est du pays, région marquée par une vingtaine d’années de conflits ; et se poursuivent dans le Kasaï où des milices armées affrontent les forces de sécurité.

Au Nigeria, ces violences sexuelles sont imputées à la secte islamiste Boko Haram qui s’illustre par “des mariages forcés ou encore l’utilisation de femmes comme kamikazes”, causant de nombreux décès.

Pour Amina Mohamed, l’alternative des dirigeants est une implication et participation réelle des femmes à la politique de leur pays. Ce qui n’est pas encore le cas. Pourtant, rappelle-t-elle, c’est un investissement nécessaire si ces pays veulent aboutir à une paix et un développement durables.

Carole Kouassi
Africanews / MCN
468 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Kasaï-Central : plus de 1 000 femmes dénoncent les violences sexuelles

Femme .., Kananga, Kasaï-Central

Kananga : 283 éléments FARDC formés dans la lutte contre les violences sexuelles

Société ..,

La RDC, un des leaders du monde en matière de défense des droits de la femme, selon l’ONU

Femme .., Kinshasa

Kisangani : s’arranger à l’amiable, une double peine pour les victimes de viol

Femme .., Kisangani