mediacongo.net - Actualités - Gel des dépenses obligatoires : les indicateurs sociaux sont bel et bien au rouge !

Retour Société

Gel des dépenses obligatoires : les indicateurs sociaux sont bel et bien au rouge !

Gel des dépenses obligatoires : les indicateurs sociaux sont bel et bien au rouge ! 2017-08-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/08-aout/7-13/hotel-gouv-kin.jpg -

Vue de l'Hôtel du Gouvernement. (© DR)

En bloquant les salaires des fonctionnaires, les frais de fonctionnement des ministères et différents services, ainsi que les dépenses de souveraineté, l’Etat congolais se bloque lui-même, et sera bientôt pris à son propre piège

Depuis quelques jours, le gouvernement dit de la République est en lutte contre la surchauffe du dollar américain qui de tout temps sert de monnaie de référence dans toutes les transactions brassées sur l’ensemble du pays et pour le compte de celui-ci à l’étranger.

Point n’est besoin de rappeler ici que pour tenter de limiter les dégâts de cette surchauffe de la devise américaine, notamment sur le marché de biens et services désirables par les masses populaires du pays dont la grogne ne cessait de s’amplifier au fil de jours, l’exécutif en place s’est complu à donner un semblant de vigueur au franc congolais en se procurant des dollars sur le marché libre de change pour gonfler artificiellement ses réserves en valeurs étrangères qui ne répondaient plus à ses besoins.

Malheureusement cette manœuvre qui consistait à manipuler constamment le taux de change, en vue de maintenir le Franc Congolais à flot ne va pas payer dans la durée, étant donné l’essoufflement excessif de l’économie nationale, victime sans doute de la détérioration du climat politique qui sévit en RDC !

Ne s’avouant pas vaincu malgré l’évidence de l’irréparable à plus ou moins long terme sur les plans notamment économique et politique, le gouvernement tente d’autres recettes pour essayer de minimiser les effets de cette descente aux enfers du Franc Congolais face à la monnaie dite de référence qui est le dollar américain.

La recette que Kinshasa essaie de mettre à l’épreuve pour ce faire est le blocage de dépenses pourtant obligatoires de l’Etat : salaires de fonctionnaires avec ou sans bonification ; frais de fonctionnement dans tous les services émargeant du budget de la République, dépenses de souveraineté, etc. !

Mais depuis la mise en musique de cette trouvaille mal venue du gouvernement, les choses ne semblent pas du tout mieux marcher qu’avant. Car le blocage de dépenses obligatoires dont on parle tant dans les services dépendant du ministère de la Fonction publique, en général, et dans les cabinets ministériels, en particulier, a pour conséquence immédiate le blocage du fonctionnement de l’Etat sur l’ensemble du territoire de la République !

A ce jour la question suivante taraude les méninges des observateurs avertis qui pensent tous que l’Etat est en péril en RDC : « Le gouvernement n’a-t-il pas obligation d’œuvrer au maintien de l’Etat dont il tire lui-même sa raison d’être ? »

On peut déjà prendre la hauteur de la gravité de la situation prévalant actuellement en RDC, en rapport avec l’option levée par le gouvernement de geler les dépenses obligatoires : rien ne marche car les moyens de la politique de l’Etat pour faire vivre tout le monde manquent cruellement et durablement !

Mais, face à la montée de la grogne sociale suite à la détérioration continue du pouvoir d’achat de la population, il faut craindre que le blocage des salaires de fonctionnaires ainsi que d’autres dépenses obligatoires ouvre la voie à une paralysie totale de l’Etat, si ce n’est déjà pas le cas. Surtout quand on sait que les mouvements de grèves continuent de toucher les services vitaux.

Après la grève déclenchée par les médecins, infirmiers, professeurs d’université et bientôt les enseignants de l’EPSP, les indicateurs sociaux sont bel et bien au rouge en RDC. Le gouvernement est donc en voie d’être pris à son propre piège !

 

 

Bamporiki ChamiraTropiques
La Tempête / MCN, via mediacongo.net
2786 suivent la conversation
11 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Alibaba - 11.08.2017 12:50

Regardez les salaires et autres avantages de ces gourmands au pouvoir, pouvez vous penser un instant au peuple en appliquant une cure d'austérité? Pensez vous qu'en bloquant les maigres/indignes salaires des fonctionnaires, vous aurez réglé le problème? Attendez la désobéissance civile sur les taxes!

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bachibone - 11.08.2017 11:26

Laissons tranquillement notre soit chef de l'Etat tranquille. Il va appliquer ce qu'il n'a pas appris. Qu'attendez-vous de Kabira en économie? Quelle théorie utilisée, il connait quel économiste? Tout ce qu'il peut donner comme conseil c'est comment tuer les gens. Il a été dans quelle école pour gérer les choses de l'Etat? Vous les congorais vous êtes naïfs, tous ces profs qui dansent jour et nuit pour Kabira, s'imaginent t-ils l'écart? Sont-ils encore profs? ou autres choses? Je suis scandalisé par Kabira et ses profs. les essais erreurs toujours. On va gérer un Etat comme ça? Pitié, pitié. Kabira peut bien conjuguer avec Olenga.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Alibaba - 11.08.2017 10:30

Attendez l'explosion de la bombe sociale,pour bientôt et ça sera la fin de tout chose!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
truth - 11.08.2017 10:29

Procéder par gel,c'est aller des cumuls en cumuls et ça résout rien car après il y' a débordement. Même nous qui sont pas économistes, on comprend les choses. Ben,c'est la consequence d'avoir des ministres et cades qui se font poudrer la tête une fois nommés,comme des ados qui viennent d'avoir leurs bacs.Bande d'amateurs et nullards!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mwana Na Congo - 11.08.2017 10:12

DEVANT UNE TELLE SITUATION, ON PEUT SE DEMANDER SI REELLEMENT ON A UN CHEF DE L'ETAT. SI OUI, QUEL EST SON ROLE DEVANT UNE TELLE SITUATION?ON SAIT BIEN QU'IL S'EN FOUT PARCE QU'AU MOINS IL A DEJA ACCUMULE SES MILLIARS DE DOLLARS. ALORS IL NE SE SOUCIE DE RIEN. LES CONGOLAIS DEVRAIENT COMPRENDRE QU'ILS DOIVENT OEUVRER POUR LEUR PROPRE DEVELOPPEMENT. LA PRIORITE POUR LE MOMENT C'EST DE CHASSER LE REGIME KABILA.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ntshiakala - 11.08.2017 09:23

Les chiffres sont têtus et tjrs très têtus.La loi du "ressort" est là,une évidence.D'ici-là,ça va chauffer....;

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 11.08.2017 09:10

Quel autre effet Tshibala et Kapita attendaient-ils de ce blocage des dépenses obligatoires ? Le cumul des arriérés ne peut rien faciliter, ata bango moko. Ya solo, strategie eza ya ko kitisa bango proprement tii na ZERO. Ridicule balukaki yang'oyo eye !

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel - 11.08.2017 09:03

Je ne sais pas là où TSHIBALA a fait ses études d'économies. Le gouvernement sera dos au mur dans quelques jours pour des raisons ci après: 1. En bloquant les dépenses (salaire et autres), il y a rarement du CDF sur le marché et il crie à stabilisation du dollars, 2. Dans quelques jours, il y aura de grogne social partout (greve et desobéssance au sein de l'Administration publique), 3. Retour en force de la hausse du dollars, 4. Flambée des prix, 5. Retour à la case de départ.

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 11.08.2017 08:55

LE PROFESSEUR MUBAKE MUMEME MICHEL DISAIT QUE LA POLITIQUE APPLIQUÉE PAR MATATA MPONIO VA NOUS BLOQUER UN JOUR, AUJOURD'HUI IL N'EST PLUS EN VIE: PAIX À SON ÂME. C'ÉTAIT VRAIMENT UN HOMME AVERTI ET AVAIT UN CARACTÈRE PRÉVISIONNEL.

Non 0
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo eza ya bisu - 11.08.2017 08:55

Le pays va mal ! il faut changer ce régime des inconscients .L'alternance est obligatoire au sommet de l’état .

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un Congolais - 11.08.2017 07:24

Quand on a des irresponsables a la direction du pays. Voila!!!!! Tu ne paye pas mais l'obligation reste et elle s'accumule. Mais avec des économistes en herbe de l'AMP le pays ne s'en sortira pas.

Non 0
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Kongo-Central : baisse des recettes de la DRKC suite à la fraude

Economie ..,

6 recettes pour éviter les ongles cassants

Style et Beauté ..,

RDC : les recettes fiscales en déphasage avec le potentiel fiscal !

Economie ..,

Mobilisation des recettes : bientôt des préposés DGRAD dans les Sous/Ciat ?

Société .., Kinshasa