mediacongo.net - Actualités - Mondiaux d'athlétisme : Makwala qualifié pour les demies en courant tout seul

Retour Sport

Mondiaux d'athlétisme : Makwala qualifié pour les demies en courant tout seul

Mondiaux d'athlétisme : Makwala qualifié pour les demies en courant tout seul 2017-08-10
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/06-juin/05-11/makwala_17_003.jpg -

Le Botswanais Isaac Makwala, à qui la fédération internationale avait interdit de courir les séries du 200m lundi puis la finale du 400m mardi en raison d'une maladie infectieuse, s'est finalement qualifié pour la demi-finale du demi-tour de piste.

Une scène pas banale s'est produite ce mercredi soir aux Mondiaux d'athlétisme de Londres. A 19h40 précises (heure française), le Botswanais Isaac Makwala a couru seul pour se qualifier pour les demi-finales du 200m. Son temps : 20"20, soit 33 centièmes en-dessous du chrono maximal lui permettant de se qualifier. Et pour montrer à tout le monde qu'il était en pleine forme, il s'est même autorisé quelques pompes sur la piste, à l'issue de sa course. Cela s'est vérifié deux heures plus tard puisqu'il s'est offert son billet pour la finale avec un meilleur temps (20"14). 

Cette première série, il aurait dû l'expédier lundi soir. Seulement, victime d'une épidémie de gastro-entérite sévissant dans un hôtel officiel de la compétition (Tower Hotel), il a été mis en quarantaine comme une trentaine d'autres athlètes en vertu des règlements de l'Agence publique de santé britannique (PHE).

Makwala, qui détient la meilleure performance mondiale 2017 (19"77) sur le demi-tour de piste, a vu ses 48 heures de mise en quarantaine se terminer mercredi à 15 heures (heure française). La Fédération internationale affirme alors l'avoir repêché après une requête formulée par la Fédération botswanaise et un examen médical concluant.

Makwala «brisé»

L'absence d'Isaac Makwala sur 200m, mais aussi et surtout en finale du 400m mardi soir, avait suscité une énorme polémique. Celui qui faisait office de principal challenger du Sud-Africain Wayde Van Niekerk sur les deux distances n'avait pas été autorisé lundi à prendre le départ des séries après un diagnostic de maladie infectieuse.

L'encadrement botswanais n'a cessé pourtant de répéter que Makwala n'était pas malade et était apte à concourir. Le coureur de 30 ans s'est même présenté mardi à l'entrée du stade pour disputer la finale du 400 m mais en a été refoulé par des officiels de la Fédération internationale. Une course que le champion olympique Van Niekerk a remporté facilement.

«Je n'aurais jamais pensé regarder cette finale devant la télé, a-t-il regretté mardi soir sur Facebook. Quelque chose de louche se passe ici. On m'enlève la chance de gagner deux médailles.» Ce mercredi, sur la BBC, il s'en est pris de manière plus explicite à la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF). «Mon coeur est brisé, a-t-il assuré. Comment (les medecins officiels) peuvent-ils juste vous regarder, et voir que vous êtes malade ? S'ils m'avaient ausculté, je n'aurais jamais connu ce problème. (...) Maintenant qu'Usain Bolt en a terminé, l'IAAF veut un nouveau visage pour l'athlétisme». Il ne le cite pas mais à son rival Van Niekerk, présenté par tous les observateurs comme l'héritier du sprinteur jamaïcain.


Le Point
476 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Foot-transfert : Bruno Bla et Gladys Bokese s’engagent avec Shark XI FC
left
ARTICLE Précédent : Linafoot : Dcmp se débarrasse difficilement du SC Rojolu
AUTOUR DU SUJET

La RDC signe un partenariat avec une société sud-africaine pour améliorer le secteur routier

Economie .., Kinshasa