mediacongo.net - Actualités - Lancement d’un nouveau plan de riposte contre les épidémies à partir de Goma 
Retour Santé

Lancement d’un nouveau plan de riposte contre les épidémies à partir de Goma

Lancement d’un nouveau plan de riposte contre les épidémies à partir de Goma 2017-08-10
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/06-juin/05-11/ilunga_oly_17_0004_640_350_1.jpg Goma-

Le ministre de la Santé publique, Dr. Oly Ilunga Kalenga

Le ministre de la Santé publique, Dr. Oly Ilunga Kalenga qui est arrivé mercredi à Goma pour une visite de travail a annoncé la décision du Gouvernement  de la République de lancer, au départ du Nord-Kivu, une nouvelle impulsion au plan de riposte dans la prise en charge des épidémies.

Il va s’agir, a dit le ministre, du programme national pour l’élimination du choléra et autres maladies diarrhéiques avec comme point d’orgue le changement de comportement qui passe par la consommation de l’eau traitée au chlore outre la stricte observance des règles d’hygiène notamment le lavage des mains après les moments critiques.

L’objectif est de faire face aux épidémies devenues un véritable problème de santé publique, a souligné le ministre de la Santé publique avant d’assurer que la finalité est d’éradiquer, avec méthode et de la façon la plus systématique, le choléra car « tout développement n’est possible que si la population active est en bonne santé ».

Le ministre a aussi saisi cette occasion pour adresser les félicitations du Gouvernement central aux parties impliquées dans la prise en charge et la riposte contre le choléra déclaré depuis le 19 juin 2017 à Goma et dans une partie du territoire du Nyiragongo.

Au cours d’un briefing, au Gouvernorat du Nord-Kivu, sur l’état de la réponse à l’épidémie, Oly Ilunga Kalenga a salué le degré de mobilisation dont ont fait preuve les différents intervenants.

Pour lui, le faible taux de létalité actuellement observée dans la prise en charge du choléra constitue une preuve que la riposte a été savamment assurée par les professionnels de la santé avec l’appui des partenaires intervenants dans ce secteur.

Satisfaction de Julien Paluku Kahongya

Le Gouverneur de la Province du Nord-Kivu, Julien Paluku Kahongya, a salué l’arrivée à Goma du ministre de la Santé, une preuve selon lui de l’intérêt manifeste du Gouvernement central à joindre ses efforts à ceux des autorités provinciales et des partenaires pour non seulement la prise en charge totale du choléra mais aussi et surtout son éradication pour le bien des administrés.

L’Autorité provinciale a ainsi loué le degré de mobilisation des professionnels de la santé et l’appui considérable des partenaires qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour une prise en charge des cas déclarés, preuve d’une correcte riposte.

Genèse de la maladie

Dans un exposé, le chef de la division provinciale intérimaire de la Santé au Nord-Kivu, Dr Janvier Kubuya, a présenté à l’assistance les résultats atteints depuis la déclaration de l’épidémie jusqu’à ce jour.

Tout est parti de la prison centrale de Goma dite Munzenze, épicentre de la maladie, avant de se propager jusqu’à affecter les coins de la ville non desservis en eau potable de la Regideso, a-t-il dit, soulignant que le faible taux d’approvisionnement de la ville de Goma en eau potable, constitue la cause principale de la propagation du choléra qui a tué dix-sept (17) personnes sur les trois mille cent quarante (3.140) cas actuellement déclarés.

Le programme du ministre Oly Ilunga Kalenga à Goma prévoit notamment une visite au centre de chloration de l’eau située à la plage du peuple, du site de traitement du choléra logé dans l’enceinte de l’Hôpital provincial de référence du Nord-Kivu en plus d’une rencontre avec les professionnels des médias de la place.


ACP/ MCN, via mediacongo.net
561 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Prof. Dr.Robert KIKIDI - 15.08.2017 15:23

POUR UN BON ENGEGEMENT FACE AUX EPIDEMIE: Il faut que les actes réellement prestés par les médecins inscrits dans un carnet des actes médicaux soient soumis au contrôle de l’administration de l’hôpital. Les honoraires de non clientèle de profession libérale doivent être payé dans le 40% des actes prestés par les médecins et non pas sur les recettes totales de l’hôpital chaque mois. En effet, la rémunération étant le prix des services rendu par les professionnels de santé ou autre, Elle est la somme du salaire + toutes les primes + des avantages sociaux.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Restructuration prochaine du fonctionnement du ministère de la Santé publique

Santé .., Kinshasa

Ebola: le gouvernement annonce officiellement la fin de l'épidémie

Santé ..,

Ebola : un vaccin expérimental contre la maladie testé en RDC

Santé ..,

RDC: 14 millions USD pour endiguer la maladie d’Ebola à Likati

Santé .., Kinshasa