mediacongo.net - Actualités - Kinshasa : timide reprise d'activités après les journées "ville morte"

Retour Provinces

Kinshasa : timide reprise d'activités après les journées "ville morte"

Kinshasa : timide reprise d'activités après les journées "ville morte" 2017-08-10
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/08-aout/7-13/Ville-Morte_after.jpg -

Timide reprise des activités ce matin à Kinshasa. (@ Twitter)

Les activités reprenaient timidement à Kinshasa pour la deuxième et dernière journée "ville morte" organisées par l'opposition en République démocratique du Congo.

L'opposition a qualifié de "réussite totale" ses deux jours de mobilisation contre le président Joseph Kabila, tandis que le pouvoir a stigmatisé un "coup dur à notre fragile économie".

Contrairement à la veille, magasins et banques ont quasiment tous ouvert dans la mégapole aux 10 millions d'habitants.

Les étalages des trois plus grands marchés de Kinshasa étaient remplis à la mi-journée. "Il n'y a pas d'acheteurs", a cependant déclaré Christophe Kinzozi du marché de la Libération (est) de Kinshasa.

D'habitude dense, la circulation restait comme la veille très fluide. Les passagers "sont très rares", regrettait un chauffeur de taxi-moto Gilbert Kangudia, fustigeant "ces mots d'ordre qui ignorent ce que les Congolais vivent au jour le jour".

Au rond-point Ngaba dans le centre de Kinshasa, au marché de la Liberté dans l'est, des bus de la société publique de transport en commun attendaient des passagers.

"Ces deux journées ville morte sont une réussite totale", a déclaré à l'AFP Augustin Kabuya, porte-parole du parti d'opposition l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), à l'origine du mouvement avec sept autres formations d'opposition.

"Le peuple congolais a respecté scrupuleusement le mot d'ordre du Rassemblement [de l'opposition]", s'est-il félicité.

"Ces actions des opposants du Rassemblement ou les autres Lucha [le mouvement citoyen Lutte pour le changement] n'ont apporté que de la douleur à la population et porté un coup dur à notre fragile économie", a réagi auprès de l'AFP Me Tunda wa Kasende, l'un des responsables de la Majorité présidentielle (MP) du président Joseph Kabila.

L'opposition prévoit des réunions publiques le 20 août puis un appel à la désobéissance civile à partir du 1er octobre pour obtenir la publication d'un calendrier électoral, des élections et le départ du président Kabila. 


AFP / MCN, via mediacongo.net
771 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Bachibone. - 10.08.2017 12:09

Kabira devrait comprendre la raison si il est congolais pour les congolais. Les gens ne doivent plus continuer à nous tromper disant être congolais alors qu'il travaille contre le Congo. Il se rappelle des officiers congolais assassinés devant lui et sur ses ordres en 2008 à Kavumo. Pense-t-il à tous ces maux contre la RDC? Kabira, kabira, kabira, kabira, tu rendras compte un jour à Dieu et ce sera une vie douloureuse pour la fin

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

BDK, ville morte : semaine noire pour les activités commerciales à Kinshasa

Economie ..,

Satisfait de la réussite des journées villes mortes, le Rassop annonce d'autres actions dès ce...

Politique ..,

Quel impact ont les journées villes mortes ?

Société ..,

Ville morte : le Vice-premier au Transport appelle les agents de TRANSCO à la conscience...

Economie ..,