mediacongo.net - Actualités - Bethsaïde, grand nom de l’Évangile et résidence d’apôtres, aurait été découverte

Retour Religion

Bethsaïde, grand nom de l’Évangile et résidence d’apôtres, aurait été découverte

Bethsaïde, grand nom de l’Évangile et résidence d’apôtres, aurait été découverte 2017-08-09
Science & env.
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/08-aout/7-13/bethsaide-ruine.jpg -

Almagor (Israel), le 13 juillet. Des archéologues ont mis au jour l'ancienne ville romaine de Julias, qui aurait été construite sur les ruines de Bethsaïde. (© DR)

Un groupe de spécialistes réunissant des archéologues israéliens et américains, pense avoir déniché le lieu de naissance ou de résidence de trois apôtres de Jésus, dont Pierre. Ce site se situerait aux abords du lac de Tibériade, au nord d’Israël. Le nom de Bethsaïde doit certainement sonner juste aux oreilles des amateurs d’écrits chrétiens.

En effet, Bethsaïde est, derrière Jérusalem et Capharnaüm, la troisième ville la plus régulièrement citée dans les différents Evangiles relatant la vie de Jésus de Nazareth. Pour autant, si son nom est si connu au sein de la sphère catholique, sa situation exacte, elle, viendrait tout juste d’être repérée. Si les connaisseurs savent de quel passage sacré il s’agit, pour les curieux, il faut savoir que dans l’Évangile selon Jean (1:44 ; 12:21), il est écrit : « Le lendemain, Jésus voulut se rendre en Galilée, et il rencontra Philippe. Il lui dit: Suis-moi. Philippe était de Bethsaïde, de la ville d’André et de Pierre ».

Il est ici question d’une très ancienne commune de Galilée, dont le nom initial - Bethsaïde - a été remplacé par Julias, en l’honneur de Livie, la femme du tout premier empereur romain Auguste, décédée en l’an 29. Ces propos ont été rapportés par Flavius Josèphe, un historien romain d’origine judéenne, mort aux alentours de l’an 100. « Flavius Josèphe raconte que le roi avait, à partir d’une ville de pêcheurs comme Bethsaïde, fait une véritable cité romaine.

Mais il n’a pas dit si la cité avait été construite sur ou à côté de ce village. Et en effet, tout ce temps, nous ne savions pas où Julias se trouvait », a confié au média israélien Haaretz Mordechaï Aviam, spécialiste du Kinneret College, l’institut universitaire du lac de Tibériade, a l’origine de la potentielle découverte. Des ruines d’une salle de bain de luxe au style romain retrouvées Durant des années de recherches, les soupçons s’étaient portés vers trois sites différents. Le seul fouillé sur les trois avait particulièrement attiré l’attention des spécialistes, qui le considérait vivement comme étant un « candidat valable ». Finalement, c’est à quelques kilomètres de ce dernier que se trouverait peut-être la réponse au vieux mystère. L’une des deux zones repérées, qui n’avait encore jamais été fouillée auparavant, a complètement rebattu les cartes.

« Nous avons mis au jour des fragments de poterie, des pièces de monnaie, ainsi que les vestiges d'un bain public, ce qui tend à prouver qu'il ne s'agissait pas d'un petit village, mais d'une localité pouvant correspondre à Julias », a souligné l’archéologue israélien. Après deux campagnes de fouilles approfondies, le groupe d’archéologues israélo-américains pensent enfin avoir mis la main sur l’ancien site romain : « Sur la base de ces découvertes, nous pensons que ce site a de fortes chances d'être situé à l'emplacement de Bethsaïde ». Un photographe de l’AFP a indiqué que le site archéologique se situerait non loin du lac de Tibériade, à seulement quelques centaines de mètres. Pour autant, les spécialistes tendent à penser que la cité avait été, à l’époque, construite en bord de lac, étant donné que le niveau de l’eau était beaucoup plus élevé auparavant. C’est à cet endroit que seraient donc nés, ou auraient vécus, trois des douze apôtres que compte l’Évangile.

 


Maxisciences
781 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse, prophète aux visages multiples
left
ARTICLE Précédent : Kongo Central : contribution de l’Assemblée provinciale à l’érection du musée de l’église Kimbanguiste à Nkamba