mediacongo.net - Actualités - Tshopo: la ville de Kisangani a connu son rythme habituel, ce mardi 07 août 
Retour Provinces

Tshopo: la ville de Kisangani a connu son rythme habituel, ce mardi 07 août

Tshopo: la ville de Kisangani a connu son rythme habituel, ce mardi 07 août 2017-08-09
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/08-aout/7-13/kisangani-rond-point-cathedrale-et-congo-palace.jpg -

Une rue du centre-ville de Kisangani (photo d'illustration). © Creative Commons/Piet Clement

Le mot d’ordre de « ville morte » lancé par le Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement n’a pas été observé. Néanmoins, une présence inhabituelle des forces de l’ordre a été remarquable dans la ville.

A Kisangani, les Boyomaises et Boyomains ont vaqué librement de leurs activités quotidiennes. Les marchés, boutiques et magasins ont ouvert leurs portes. Les services publics et privés ont fonctionné normalement. Et les motocyclistes, cyclistes et piétons ont circulé sans être inquiétés.

Cependant, dès la veille, le lundi, les éléments de la Police Nationale Congolaise ainsi que des Forces armées, bien armés, avaient été déployées dans certains coins et carrefours du centre-ville dans la commune Makiso.

Ce décor n’a pas laissé indifférent le Rassemblement des Forces politiques et Sociales Acquises aux Changement. Dans un communiqué de presse remis à certains organes de presse de Kisangani, leur porte-parole, a condamné avec dernière énergie ce qu’il a qualifié de « forme d’Etat de siège instaurée et imposée aux Boyomaises et Boyomais ».

Jean Robert Amedrebombi, le rapporteur du RASOP/ Tshopo, a poursuivi en demandant à la population de Kisangani « d’être vigilant et de continuer à observer le mot d’ordre du Rassemblement pour réclamer la publication d’un calendrier électoral avant la fin de ce mois d’aout pour les élections avant fin décembre de cette année.»

Le maire de la ville, Augustin Osumaka, a tenu à réagir à ce communiqué de presse en lançant un message sur les antennes de Radio Okapi à Kisangani. Rejetant ces allégation d’un révère de la main, il a appelé sa population à ne pas suivre, ce qu’il considère comme des « pêcheurs en eau trouble. »

DAA (Correspondant à Kisangani)
mediacongo.net
552 suivent la conversation
2 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Congo eza ya bisu - 09.08.2017 18:29

Si cette photos est la vue da la journée du 7 ou 8 aout , cela prouve qu'il n'ya pas assez de circulation ! ce ne pas comme çà que la circulation au centre ville de Kisangani se présente.Si c'est le Rond Point sonas , circulation eza te vraiment te ! Respect ou pas de la ville morte , nous voulons les élections et le départ de Kabila ! c'est Tous!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Aime - 09.08.2017 17:24

Soyons serieux chers politiciens, la ville de Kisangani vit comme ca les jours ouvrables

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

BDK, ville morte : semaine noire pour les activités commerciales à Kinshasa

Economie ..,

Satisfait de la réussite des journées villes mortes, le Rassop annonce d'autres actions dès ce...

Politique ..,

Kinshasa : timide reprise d'activités après les journées "ville morte"

Provinces ..,

Quel impact ont les journées villes mortes ?

Société ..,