mediacongo.net - Actualités - La surveillance de la santé bucco-dentaire réduit le risque du diabète 
Retour Santé

La surveillance de la santé bucco-dentaire réduit le risque du diabète

La surveillance de la santé bucco-dentaire réduit le risque du diabète 2017-08-04
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/06-juin/05-11/bucco_dentaires_17_002.jpg -

La surveillance de la santé bucco-dentaire doit devenir un geste réflexe car des dents en mauvaise santé peuvent aggraver le diabète, a confié mercredi à l’ACP le Dr Julien Batusiabua de l’hôpital général de référence de Kintambo.

Le Dr Batusiabua qui avait axé ses observations sur une étude de l’Union française pour la santé buccodentaire (UFSB) a précisé que nombre de personnes diabétiques ignorent que les interrelations de leur maladie avec la santé bucco-dentaire sont importantes et exigent un suivi régulier.

Car les infections des gencives et des tissus de soutien des dents (maladies parodontales) peuvent aggraver le diabète. A l’inverse un diabète mal contrôlé peut provoquer des infections et des caries. Les complications dentaires du diabète cachent souvent un mal évolutif qui peut aller jusqu’à l’infection buccale généralisée provoquant ainsi la perte des dents.

Les personnes diabétiques sont trois fois plus vulnérables que les autres face à la carie gingivite (inflammation de la gencive) et la parodontite (inflammation en profondeur de la gencive et de l’os qui soutient la dent) car cette maladie diminue leur résistance aux infections microbiennes et leur salive plus sucrée, attaque silencieusement l’email des dents par le biais de la plaque dentaire.

Comme les pieds ou la vue, les dents et les gencives des diabétiques ont besoin de beaucoup d’attention, même en l’absence de symptômes pour réduire la fréquence de cette maladie. Par ailleurs, le diabète augmente le risque de mortalité par maladie cardio-vasculaire et les maladies parodontales multiplient par trois ce risque, a conclu le Dr Julien Batusiabua


ACP/MCN
348 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie