mediacongo.net - Actualités - Les médecins protestent contre la baisse de leur pouvoir d'achat à Kinshasa

Retour Santé

Les médecins protestent contre la baisse de leur pouvoir d'achat à Kinshasa

Les médecins protestent contre la baisse de leur pouvoir d'achat à Kinshasa 2017-07-25
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/06-juin/05-11/cholera_msf_17_004.jpg Kinshasa-

Les médecins congolais ont poursuivi lundi une grève avec service minimum entamée vendredi dans les hôpitaux publics de la capitale Kinshasa, pour interpeller les autorités sur la baisse de leur pouvoir d'achat sur fond de chute du franc congolais.


"Cette grève vise à mettre le gouvernement devant ses responsabilités face au pouvoir d'achat des médecins", a déclaré à l'AFP le Dr Mankoy Badjoky, président du Syndicat national des médecins (Synamed) de la RDC.

"Les médecins ont perdu plus de la moitié de leur pouvoir d'achat", a-t-il estimé.

"Nous sommes en concertation avec le gouvernement. Nous maintenons le service minimum dans les hôpitaux publics en attendant l'aboutissement des négociations", a-t-il ajouté, précisant que la grève allait se poursuivre mardi.

Cet appel à la grève a été diversement suivi dans les hôpitaux du reste du pays.

Le franc congolais a perdu plus de 55% de sa valeur depuis le début de l'année par rapport au dollar, aggravant la situation sociale d'une population majoritairement pauvre dans la mégapole de Kinshasa (10 millions d'habitants) et l'ensemble du pays (entre 70 et 80 millions).


VOA / MCN
1168 suivent la conversation
3 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Prof. Dr.Robert KIKIDI - 15.08.2017 15:19

constaté dans les hôpitaux de l’Afrique centrale et de la RDC. Il faut que les actes réellement prestés par les médecins inscrits dans un carnet des actes médicaux soient soumis au contrôle de l’administration de l’hôpital. Les honoraires de non clientèle de profession libérale doivent être payé dans le 40% des actes prestés par les médecins et non pas sur les recettes totales de l’hôpital chaque mois. En effet, la rémunération étant le prix des services rendu par les professionnels de santé ou autre, Elle est la somme du salaire + toutes les primes + des avantages sociaux.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pax dey - 25.07.2017 11:01

Le franc congolais a perdu plus de 55% de sa valeur depuis le début de l'année. Et vous de la kabilie vous dites je suis et je reste!

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 25.07.2017 10:22

Continuer comme cela pour reveiller la conscience des vipeurs qui ne pensent que mordre le peuple congolais.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Tanganyika : les déplacés de Kalemie ont besoin d'aide (REPORTAGE-PHOTO)

Provinces ..,

Soins de bégaiement : pas de médicament ni chirurgie, selon un généraliste

Santé ..,

Nobel de médecine : trois spécialistes américains de l'horloge biologique primés

Santé .., Stockholm, Suède

La RDC invitée au congrès international de la médecine dentaire au Brésil

Santé ..,