mediacongo.net - Actualités - Haut-Katanga : Gabriel Kyungu dénonce l'emprisonnement de plus de 300 militants de l'UNAFEC 
Retour Provinces

Haut-Katanga : Gabriel Kyungu dénonce l'emprisonnement de plus de 300 militants de l'UNAFEC

Haut-Katanga : Gabriel Kyungu dénonce l'emprisonnement de plus de 300 militants de l'UNAFEC 2017-07-13
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/07-juil/10-16/kyungu_gabriel_17_0003.jpg Lubumbashi, Haut-Katanga-

Gabriel Kyungu wa Kumwanza

Plus de 300 militants de l’Union nationale des fédéralistes du Congo (UNAFEC) sont illégalement incarcérés depuis deux ans à travers le pays.

Le président de ce parti de l’opposition, Gabriel Kyungu wa Kumwanza a fait cette déclaration, mardi 11 juillet, au cours d’une conférence de presse, à Lubumbashi (Haut-Katanga) : « Je suis le parti martyr de ce régime. J’ai beaucoup de jeunes gens qui sont dans des prisons mêmes dans des résidences privées de certains individus. Le groupe de Zazu et les autres qui sont au cachot de l’ANR à Kinshasa depuis bientôt deux ans, sans papiers, sans procès. Ils sont là parce qu’ils ont péché d’être de l’UNAFEC. Je ne peux pas aller en dessous de 300 jeunes gens en prisons ».

A l’occasion, il a rappelé que le directoire de son parti politique, à Lubumbashi, est depuis deux ans scellé.

Gabriel Kyungu attribue l’emprisonnement de ses militants au non-respect des principes des droits. "Nous sommes un pays de non-droit et nous comptons sur la communauté internationale pour sauver notre peuple et notre pays", poursuit-il.

Le président de l’UNAFEC a fait ces statistiques deux mois après avoir appelé les services de sécurité et la police nationale de la RDC à œuvrer pour  l’intérêt de la Nation et non pour les intérêts privés.


Okapi / MCN
578 suivent la conversation
4 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Prof. Dr.Robert KIKIDI - 17.07.2017 16:43

C'est domage d'entendre qu'il y a emprisonnement de ses militants par le non-respect des principes des droits. Le président de l’UNAFEC porte une grande responsabilité depuis Mobutu à nos jours de là où le pays est arrivé. LA BIBLE DIT: ON VOUS SERVIRA LA MESURE QUE VOUS SERVEZ LES AUTRES. Nous avions perdus les nôtres et amis par sa politique de la terre brulée contre les "BILULU" au KATANGA.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 14.07.2017 11:59

BABA du TANGANYIKA, pourquoi, ne peux-tu pas prendre soins de ton ETAT sanitaire en se retirant de la semaine politique? Sinon tu risquera de mourir comme ton frère MWANDO SIMBA en voulant toujours s'accrocher en politique et se mesurer à un Président de la République, L'autorité de l"état se fera sentir dans le Haut-Katanga,particulièrement dans la ville de Lubumbashi. La lois est dure mais reste la lois. A quand ta prochaine sortie médiatique moyennant un "meeting populaire?" A quand le retour de MOÏSE KAT? A quand l'exhumation du corps de ETSHI pour le rapatriement en RDC?

Non 6
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma