mediacongo.net - Actualités - L'UNFPA appuie le gouvernement dans la promotion de l'utilisation de la planification familliale

Retour Femme

L'UNFPA appuie le gouvernement dans la promotion de l'utilisation de la planification familliale

L'UNFPA appuie le gouvernement dans la promotion de l'utilisation de la planification familliale 2017-07-13
Femme
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/07-juil/10-16/UNFPA.jpg -

"Planification familiale : autonomisation des populations et développement des nations". Tel a été le thème de la célébration le mardi 11 juillet, de la Journée mondiale de la population. A Kinshasa, le Fonds des Nations-Unies pour la population (UNFPA) a organisé une cérémonie à l’hôtel du gouvernement en présence du ministre d’Etat en charge de l’Economie.

D’après le ministre Joseph Kapika Ndji Kanku, cette commémoration a pour objectif d’attirer l’attention des gouvernés et des gouvernants sur l’urgence et l’importance des questions de la population. Aussi sur leurs liens avec l’environnement et le développement.
Le but c’est leur prise en compte dans le processus de planification de développement économique et social. Pour le numéro un de l’Economie, l’accroissement démographique rapide dans le pays tire ses origines de la mentalité et du comportement de la femme et de l’homme. Ils sont tributaires des valeurs socioculturelles, héritées des us et coutumes ainsi que des traditions ancestrales.
Aux dires de Joseph Kapika, la planification familiale reste l’un des moyens pour parvenir au contrôle et à la maîtrise de l’accroissement rapide de la population. La planification familiale, impliquant plusieurs aspects socioculturels, devrait être appréhendée dans une vision multisectorielle et pluridisciplinaire. D’après le ministre d’Etat, la planification familiale étant une stratégie pour maîtriser l’accroissement rapide de la population, devrait prendre en compte, outre les aspects liés à la santé, tous les autres facteurs favorisant les naissances non désirées.

PROMOUVOIR LA PLANIFICATION FAMILIALE

Pour le représentant ai de l’UNFPA, Ohashi Keita, en RDC, le taux de prévalence contraceptive est très faible (8%) et les besoins non satisfaits en planification familiale élevés (28%). Dans le Plan national stratégique de développement (PNSD) en cours d’élaboration, la vision du gouvernement sur le trajet à suivre pour atteindre l’émergence, la baisse de la fécondité sont tributaires de la planification familiale reconnue comme un facteur favorisant et un des premiers défis à relever par le pays.

Selon Ohashi Keita, l’UNFPA et les autres partenaires techniques et financiers appuient les efforts du gouvernement pour la promotion de l’utilisation de la planification familiale. Il s’agit d’un engagement politique de haut niveau.
Il suffit, d’après lui, de considérer l’allocation du gouvernement congolais d’un million de dollars pour l’achat des contraceptifs. Geste pour lequel le représentant a.i de l’UNFPA a félicité le gouvernement.

Il a par ailleurs, saisi cette opportunité pour encourager la création d’une ligne budgétaire au niveau du ministère de la Santé publique, destinée à l’achat, au stockage et à la distribution des contraceptifs jusqu’aux derniers utilisateurs.
Le numéro 1 de l’UNFPA a salué, par la même occasion les contributions des donateurs qui ont permis de réaliser des interventions en faveur de la réduction de la mortalité maternelle et néonatale, y compris la planification familiale.

La célébration de la Journée mondiale de la population est une occasion pour l’UNFPA de renouveler son engagement à appuyer les activités visant à promouvoir la planification familiale, en vue de l’atteinte du dividende démographique et de l’émergence de la RDC.
Pour sa part, le professeur Mangalu a fait l’état de lieux de la planification familiale en RDC. Il est d’avis que cette planification peut booster le développement de la RDC. Selon ses dires, il n’y a pas d’émergence de la RDC sans la maîtrise du rythme d’accroissement de sa population. Il est difficile de parler d’émergence sans l’intégration des questions de l’égalité et des enfants, a-t-il poursuivi. Pas d’émergence sans l’intégration des questions démographiques dans la planification du développement.

Une minute de silence a été observée en mémoire du secrétaire exécutif de cette agence décédé dernièrement. 

Mathy Musau
www.forumdesas.org
282 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : RDC : les ministres provinciaux du Genre évaluent l’application des lois sur le genre
left
ARTICLE Précédent : L'Arabie saoudite autorise les cours de sport dans les écoles pour filles