mediacongo.net - Actualités - Kasaï : combien de morts faut-il encore pour une vraie enquête ? 
Retour Provinces

Kasaï : combien de morts faut-il encore pour une vraie enquête ?

Kasaï : combien de morts faut-il encore pour une vraie enquête ? 2017-07-13
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/07-juil/10-16/fosse_commune_17_0006.jpg -

Le décompte est insoutenable. Les Nations unies ont annoncé ce mercredi 12 juillet avoir découvert au moins 38 nouvelles fosses communes au Kasaï. Un chiffre terrible qui s’ajoute au 41 fosses déjà identifiées et qui porte donc le décompte macabre à 80 fosses communes.

Pour rappel les violences au Kasaï ont débuté en août, soit il y a près d’un an. Depuis, 1,3 million de Kasaïens ont dû fuir leur foyer, plus de  30 000 ont trouvé refuge en Angola et plus de 3 300 auraient trouvé la mort.

Face à ces découvertes impossibles à nier, les autorités de Kinshasa ont accusé les rebelles Kamwena Nsapu avant d’expliquer que certaines fosses communes découvertes n’auraient comporté aucun corps.

Mais de nombreux témoignages de Kasaïens ayant fuit les violences mettent à mal cette position de Kinshasa. Ces témoins décrivent comment des camions militaires congolais ont littéralement « déversé » des corps dans des fosses communes. Les Nations unies, de leur côté, ont multiplié les accusations contre les forces armées congolaises pour un usage excessif de la force dans les Kasaï.

Boucs émissaires

Pourtant, la semaine dernière, la justice congolaise a condamné à de lourdes peines sept militaires pour leur implication dans des meurtres au Kasaï. Des meurtres qui ont été filmés et largement diffusés sur tous les écrans du monde. Difficile, dans ce cas de nier la terrible réalité. "Mais ces militaires purgeront-ils leur peine ?", s’interrogeait début de semaine un avocat kasaïen.

Les mêmes exactions kasaïennes permettent aujourd’hui aux autorités de Kinshasa de justifier le report sine die des élections pourtant programmées fin de cette année par l’accord de la saint Sylvestre. Un argument jugé insupportable par nombre de Congolais qui pointent un doigt accusateur sur ces mêmes autorités dans l’organisation de ces violences. « Les autorités font preuve d’un cynisme incroyable », explique un opposant. Les représentants américains et français aux Nations unies, de même qu’un groupe de parlementaires américains, ont relancé l’idée d’une enquête internationale indépendante dans le Kasaï. Kinshasa ne veut pas en entendre parler. Mais face à une telle dérive et face à ce qui s’apparente de plus en plus à des crimes contre l’humanité, voire un génocide, la communauté interationale doit s’imposer et ne peut plus se contenter de demi-mesures. Combien de Kasaïens devront-ils mourir avant que les vrais responsables soient inquiétés.


La Libre Afrique / MCN
1441 suivent la conversation
15 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Christopher Columbus - 13.07.2017 17:10

Anonyme - 13.07.2017 11:57 et MOKAT - 13.07.2017 13:38, il faut laisser les illuminés divaguer comme ils sont programmés pour le faire. Je vous ai déjà dit que ces gens, leur famille politique la MP est une secte religieuse !!!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MOKAT - 13.07.2017 13:42

Supprimer nos frère n'est pas congolais c'est du RWANDAIS, ceci n'est pas la signature de congolais mais de foutues RWANDAIS comme toi JCKMZLO

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MOKAT - 13.07.2017 13:38

Toi JCKMZLO tu est un RWANDAIS nous te connaissons tres bien pour vous le genocide est normal et tu cite meme le nom de Dieu un sale blasphemateur. Voila le prix de travailler avec le genocidaire comme MENDE, TAMBWE MWAMBA qui on tuer violer, massacre lorsqu'ils etaient au RCD,il sont maudit a jamais et leur malediction suivra meme leurs enfants car il serons regarder comme impure pour toujours.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
florent - 13.07.2017 12:32

il faut combien de morts pour réagir la communauté internationale

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 13.07.2017 11:57

Franchement, je ne pige rien de ce jckmzlo, il navigue toujours à contre courant ce Mr.! Alors une question que je lui adresse : que vient faire Dieu dans cette tragédie Kabiliste? Non, tu dois arrêter de parler comme ça, et aussi ne fait pas semblant. Kamuina Nsapu du nom qu'on nomme le chef coutumier est ce Médecin qui avait à son temps cherché à rencontrer sans succès Evariste Boshab Ministre de l'intérieur à l'époque. Et tout ceci qui est arrivé parce que ce dernier n'avait pas voulu le recevoir même lorsqu'il demanda en vain en dernier minute de se rendre sous la protection de la Monusco. A la place les sanguinaires du pouvoir ont préféré les cadavres pour résumer...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo eza ya bisu - 13.07.2017 11:28

Vraiment j'exorte au colonnels congolais de voir ou nou partons ! nos pauvres militaires et policiers qui soufre mais sont contraient a soutenir de gré et des force Kabila en tuant ses propres semblabes congolais car La majorité des gereraux qui ont l'odre et le pouvoir dans l'arme sont des Rwandais! A quand l'armée congolaise prendra conscience pour sauver son peuple?

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 13.07.2017 11:17

LES Violences ne pardonnent jamais. Le peuple Kasaïen a exterminé ses semblables pour de fins politiciennes. Ceci est le prix à gagner par votre naïveté. JKK n'était pas au KASAÏ pour demander au phénomène KAMWINA NSAPU de semer la terreur? DIEU étant juste, combattra du côté des justes. Les Kasaïens avaient envi de compter les morts, bravo qu'ils en comptent autant.

Non 6
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Onusienne - 13.07.2017 11:07

S'il vous plait les autorités de la RDC, pourquoi continuez-vous à refuser une enquête internationale? Si réellement vous aimez ce peuple qui meurt, laissez une enquête internationale pour éclairer tout le monde. Le peuple va alors comparer vos résultats à ceux des ONU. Toutes ces âmes ne vont pas partir gratuitement comme celles des chiens!!!!

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 13.07.2017 10:42

ONU où etez vous le régime sanguinaire de KANAMBE HYPOLITTE vient de commettre un génocide aux yeux de tout le monde c'est raison qui pousse KINSHASA de refuser une enquêtte internationale et indépendante que la population attend. MENDE, CHIEN OKITUNDU, BOSHAB, ATUNDU, ... prouvez nous que 80 fosses communes sont un montage. USA, UE le commanditaire c'est KANAMBE

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
mushikazi - 13.07.2017 10:29

ça ne serre à rien de chercher ceux qui sont déjà mort et entérinée, sauver la vie de ceux qui sont encore vivant car kabila na pas encore cessé de tuer. arrêté kabila qui est le commanditaire de ces crimes. Tous descendons dans la rue pour chasser cet imbécile de président. cerché les mort ce une distraction pure et simple.

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 13.07.2017 10:24

Combien des morts fraudaient-ils pour que ces sanguinaires quittent le pouvoir? Je prends le peuple congolais à témoin ainsi que la communauté internationale. En effet, prenez-le pour dit si pas d'élection à la fin de cette année 2017, vous compterez encore d'autres morts peut-être plus nombreux que ceux communiqués par la CENCO parce que l'armée n'a pas pitié de sa population, et pourtant, elle en est le fruit. Vraiment, triste de la voir tirer sur les manifestants pacifiques, qu'avons-nous fait pour mériter ça???

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Je suis RDC - 13.07.2017 09:42

Voilà un vrai bilan d'un mandat de la présidence Kabila... on dirait un film fiction alors que c'est la réalité... Plus de 80 fosses commun...Véritable boucherie humaine ..NON, NON,NON...

Non 0
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 13.07.2017 09:39

Ca c'est une responsabilite assume a 100% de la kabilie,au debut mende niait que ce n'etait pas les soldats congolais,aujourd'hui sans honte,ils condamnent certains soldats,chose grave ils soutiennent encore la decision sensee et motivee du repport des elections pour qu'ils continuent a tuer les congolais.La malediction de nangaa sera plus grande car il s'est detourne contre sa mission

Non 0
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Je suis Kongo - 13.07.2017 09:33

Mende sans doute s'en moque. Posez lui la question pour vous en rendre compte.

Non 0
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Massacre au Kasaï : arrivée prochaine de trois experts internationaux

Provinces ..,

Kasaï Central/Exétat : les finalistes satisfaits du bon déroulement deux premiers jours...

Provinces .., Kananga, Kasaï-Central

La Monusco a déjà installé quatre bases militaires dans les Kasaï

Provinces ..,

Kasaï oriental: le territoire de Miabi abandonné à son triste sort

Provinces ..,