mediacongo.net - Actualités - En publiant un bulletin des arrêts de la Haute Cour Militaire : la RDC joue la carte de la transparence dans la lutte contre les violences sexuelles

Retour Femme

En publiant un bulletin des arrêts de la Haute Cour Militaire : la RDC joue la carte de la transparence dans la lutte contre les violences sexuelles

En publiant un bulletin des arrêts de la Haute Cour Militaire : la RDC joue la carte de la transparence dans la lutte contre les violences sexuelles 2017-07-12
Femme
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/07-juil/10-16/9-5-326x235_1.png Addis-Abeba-

Lors du vernissage du bulletin des arrêts de la Haute cour militaire, le 03 juillet à Addis-Abeba (Ethiopie), l’ambassadeur Smaïl Chergui, commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine, avait prononcé un important discours, dans lequel il avait reconnu et salué les efforts fournis par la Rd Congo et son chef. C’était en présence de Léonard She Okitundu, vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale, de Mme Jeannine Mabunda, Représentante spéciale du Président de la République démocratique du Congo chargée de la “Lutte contre les violences sexuelles et le recrutement des enfants dans l’armée”.

« Je suis très heureux de me joindre à cette auguste assemblée à l’occasion du lancement, ici à Addis-Abeba, du « Bulletin des Arrêts de la Haute Cour Militaire » de la République démocratique du Congo. La publication de ce numéro spécial offre la possibilité d’accéder aux informations juridiques et judiciaires permettant d’assurer la visibilité des actions menées par la Haute Cour Militaire dans sa quête permanente de lutte contre l’impunité », dit-il, avant d’ajouter que cette cérémonie nous offre ainsi l’occasion de relever la détermination avec laquelle la justice militaire de la RD Congo mène ses actions en particulier celles axées sur la lutte contre les violences sexuelles, qui est très peu connue du grand public. Elle constitue également une opportunité unique pour partager les leçons acquises ces trois dernières années, de 2013 à 2016, par la RDC dans ce domaine.

Et de renchérir qu’il est important de souligner que ce numéro met en exergue les efforts déployés par le Gouvernement de la RDC pour combattre cette nouvelle forme de criminalité, dont l’objectif se traduit par la tolérance Zéro ; ce qui a permis d’aboutir à une réduction très significative de cette pratique, soit de presque 90%, selon le « Bulletin », et ce en développant une approche proactive consistant, entre autres, à accroitre le déploiement de la justice militaire dans les zones en conflit, en s’assurant de la condamnation systématique des fautifs, et en mettant en place un numéro d’écoute national destiné aux victimes, qui est directement relié au bureau de la Représentante spéciale, Madame Mabunda, etc

Voilà pourquoi l’Union africaine tient à féliciter le Chef de l’Etat de la RDC, Joseph Kabila Kabange, pour l’engagement personnel dont il fait montre en vue de mettre fin à une pratique barbare consistant à assujettir les personnes les plus faibles de la société, les femmes et les enfants, à toutes les formes de violence et abus sexuels, ce qui porte atteinte à leur dignité individuelle et affaiblit les communautés auxquelles elles appartiennent. La Commission de l’Union africaine salue les efforts de Mme Jeannine Mabunda, qui ont permis d’arriver à des résultats importants, et lui réitère son appui afin de mettre fin, une fois pour toutes, à ce fléau sur toute l’étendue du territoire de la RDC.

L’ambassadeur Smaïl Chergui a insisté sur le fait qu’on ne parvient pas toujours à apprécier la valeur des mesures que les Etats mettent en œuvre pour répondre aux défis auxquels sont confrontés les citoyens africains, et spécifiquement les besoins des victimes des conflits armés, qui sont des appels à la justice, au droit, et à leur réinsertion dans les communautés d’origine. C’est pourquoi, explique-t-il, l’événement d’aujourd’hui est une occasion idéale pour apprécier la conjugaison des efforts des Etats et des acteurs sociaux afin de resituer la dignité humaine à ceux qui l’ont perdu, à travers la justice, ce qui est l’essence même de tout être humain. Pour sa part, la Commission de l’Union africaine encourage la RDC à poursuivre ses actions et l’exhorte de ne pas relâcher ses efforts afin que les victimes et leurs communautés puissent reconstruire le tissu social qui leur permettra de vivre ensemble dans la paix et la sécurité.

Rebecca Muzama/Cp
groupelavenir.org
212 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : L'Arabie saoudite autorise les cours de sport dans les écoles pour filles
left
ARTICLE Précédent : G20: Emmanuel Macron indigne en s’attaquant à la fécondité des femmes africaines