mediacongo.net - Actualités - Faute de visas, les pygmées congolais absents du Festival « Riddu Riddu » en Norvège 
Retour Culture

Faute de visas, les pygmées congolais absents du Festival « Riddu Riddu » en Norvège

Faute de visas, les pygmées congolais absents du Festival « Riddu Riddu » en Norvège 2017-07-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/07-juil/10-16/pygmees_17_0001.jpg Kinshasa-

Des pygmées

Le Groupe folklorique « Bokoko na biso » composé des pygmées de la RDC se sont vus refuser les visas de la Norvège à la Maison Schengen, malgré leurs titres de voyage, handicapant ainsi leur participation au Festival Riddu Riddu prévu du 12 au 16 juillet 2017, note un communiqué de la Dynamique de groupes des peuples autochtones (DGPA).

« Nous sommes victimes d’une injustice de la part des autorités de la Maison Schengen. Les artistes se sont vus refuser les visas de la Norvège prétextant qu’ils vont fuir. Et pourtant, ces mêmes artistes ont presque fait le tour du monde, de l’Amérique en Océanie en passant par l’Europe sans qu’il en ait un seul qui y soit resté. Aujourd’hui avancer cette raison, relève simplement de la discrimination raciale de la part des autorités de la Maison Schengen à Kinshasa », a fait savoir John Benani, chargé de la planification de la DGPA.

Dans l’ensemble, sept artistes et leurs encadreurs devraient s’envoler pour Olmmaivaggi en Norvège, où ils devraient représenter la République démocratique du Congo à ce rendez-vous culturel. « Ce festival était pour nous, un cadre de valorisation de notre culture. 3 ans passés, nous avons voyagé en Norvège sans aucun souci. Le refus des autorités belges de nous accorder les visas, n’est rien d’autre que de la discrimination... », a insinué Bola Bobondo, président de ce groupe folklorique tout en brandissant lors de la conférence de presse son vieux passeport submergé par des cachets de visas.

Il faut noter que ce festival « Riddu Riddu » est un carrefour culturel musical créé depuis 1991 accordant une place de choix aux sonorités des pygmées et autres couches marginalisées.

Pendant ce temps, le groupe « Bokoko na biso » se prépare pour la célébration de la Journée internationale des peuples autochtones au mois d'août prochain.


MCNTEAM / mediacongo.net
952 suivent la conversation
2 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
LAMBERT MENDE - 11.07.2017 21:23

Pourquoi cette agitation autour des visas? Apprenez a travailer chez soi,jusqu en faire un probleme mais pourquoi???

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima - 11.07.2017 18:21

Restez au pays messieurs. Qoui de mal à cela? Si le mundele ne veut pas donner ses visas, tant pis.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse, prophète aux visages multiples
left
ARTICLE Précédent : Le menu de la 1ère édition du festival panafricain de la grillade à Conakry !