mediacongo.net - Actualités - Kasaï : le Saint-Siège condamne fermement les massacres

Retour Religion

Kasaï : le Saint-Siège condamne fermement les massacres

Kasaï : le Saint-Siège condamne fermement les massacres 2017-06-23
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/06-juin/19-25/pape_francois_micro_17_0002.jpg -

Pape François

Le Vatican s’indigne de la persistance des violences en République démocratique du Congo (RDC) où elles n’épargnent ni l’Eglise ni les humanitaires.

Un cessez-le-feu immédiat, la protection des civils et l’engagement du processus crédibles de médiation. Le Vatican s’est montré inhabituellement ferme mercredi à Genève, en Suisse, où la Commission des droits de l’Homme de l’ONU avait inscrit l’examen de la situation en  RDC aux travaux de sa 35e session. Sa parole a été portée dans la salle des discussions par l’archevêque slovène Mgr Ivan Jurkovic, observateur permanent du Saint-Siège.

Traduisant la forte inquiétude du pape François, Mgr Jurkovic a dénoncé la détérioration continue de la situation humanitaire en RDC, et plus concrètement dans le Kasaï où un premier bilan d’Eglise a signalé cette semaine jusqu’à 3000 morts dans des affrontements opposant milices et forces armées qui s’en prennent aux civils. Le Saint-Siège exprime sa profonde préoccupation « face aux graves attaques contre les populations civiles ou les organisations religieuses, civiles ou internationales dans le Kasaï », a dit Mgr Jurkovic.

Pour le Vatican, il est urgent de parvenir à un cessez-le-feu immédiat. Il faut, tout de suite, assurer la protection des civils et des personnels humanitaires ;  promouvoir des initiatives effectives pour une réconciliation durable, un dialogue et, in fine, l’établissement des conditions de paix. Le Saint-Siège appelle aussi à la mise en place de processus de médiation crédibles et des conditions qui aideront au retour sécurisé des réfugiés qui ont fui leur région du Kasaï.

Dans son appel pathétique, Mgr Jurkovic a souligné que si l’instauration de la démocratie en RDC veut inclure toutes les populations, elle doit rechercher des « médiations impartiales au conflit » en cours. Les processus doivent être « inclusifs ». D’où l’importance de « préserver et défendre les droits humains » des Congolais, notamment pour les trop « nombreux enfants arrachés à leurs familles et aux écoles pour servir d’enfants soldats ».

Le représentants du Vatican a indiqué que la situation en RDC demeurait dans la pensée du Saint-Père. Elle représente pour lui une constante invite à la « conscience et à la responsabilité des autorités nationales et de la communauté internationale » à ne pas se croiser les bras et à continuer de jouer les indifférents. Le pape a lancé plusieurs appels pour le retour à la paix au cœur de l’Afrique et pour l’aide aux populations déplacées.

Lucien Mpama
Adiac-Congo / MCN
728 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse, prophète aux visages multiples
left
ARTICLE Précédent : Kongo Central : contribution de l’Assemblée provinciale à l’érection du musée de l’église Kimbanguiste à Nkamba
AUTOUR DU SUJET

Kasaï : la Belgique débloque six millions d'euros supplémentaires pour l'aide humanitaire

Provinces .., New York, USA

Forum sur la paix au Kasaï : rétablir une cohabitation communautaire pacifique

Provinces ..,

Les enfants souffrent du conflit dans le Kasaï

Provinces ..,

Alex Kande toujours bloqué à Kinshasa

Provinces ..,