mediacongo.net - Actualités - RDC : les rebelles de la LRA intensifient leurs attaques

Retour Société

RDC : les rebelles de la LRA intensifient leurs attaques

RDC : les rebelles de la LRA intensifient leurs attaques 2017-06-17
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/06-juin/19-25/kony_joseph_17_0001.jpg -

Joseph Kony

Les rebelles de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) ont intensifié leurs attaques en République démocratique du Congo, près de la frontière avec le Soudan du Sud, depuis qu’une force régionale africaine a mis un terme à sa mission, selon l’Onu.

Quarante combattants de la LRA, dirigée par Joseph Kony, ont enlevé 61 civils le 7 juin dans la zone minière de Tanganyika, près du parc national de Garamba dans la province du Haut-Uele, lit-on dans un rapport de l’Onu, qui cite des employés humanitaires et des acteurs de la société civile.

Les civils ont été relâchés après avoir été contraints de transporter des marchandises et des vivres pillés par la LRA.

« Depuis l’arrêt de la mission de la Force régionale d’intervention de l’Union africaine (FRI/USA), qui était chargée d’éliminer la LRA, la situation s’est nettement dégradée dans le parc national de Garamba », disent les Nations unies dans leur rapport.

L’Onu fait état d’une forte hausse du nombre d’enlèvements de filles et de garçons de 12-13 ans cette année par la LRA, ainsi que des actes de braconnage visant des éléphants du parc de Garamba. En mars, un officier de l’armée de RDC et trois hommes de la LRA ont péri dans des combats.

Avant de se replier en RDC, les rebelles de Kony ont combattu pendant une vingtaine d’années l’armée de Kampala sur le territoire ougandais, où ils ont acquis une réputation de brutalité et ont eu recours à de nombreux enlèvements d’enfants, dont ils faisaient des combattants ou des esclaves sexuels.


La Libre Afrique / MCN
85 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR