mediacongo.net - Actualités - Barth Ouvry minimise l’impact des sanctions européennes sur la coopération UE-RDC

Retour Politique

Barth Ouvry minimise l’impact des sanctions européennes sur la coopération UE-RDC

Barth Ouvry minimise l’impact des sanctions européennes sur la coopération UE-RDC 2017-06-18
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/06-juin/05-11/ouvry_barth_17_005.jpg -

L’ambassadeur de l’Union européenne en République Démocratique du Congo, Barth Ouvry

L’ambassadeur de l’Union européenne en République Démocratique du Congo, Barth Ouvry a déclaré vendredi 16 juin à Kinshasa, au cours d’une conférence presse à  l’occasion du lancement des journées de diplomaties vertes, que les sanctions ciblant  certains  responsables congolais n’entamaient  en rien  la coopération entre l’UE et le RDC.

«Je peux vous rassurer que des mesures qui portent sur des individus ne touchent en aucun cas notre coopération. Aujourd’hui, nous sommes dans la continuité de notre coopération […] qui porte sur une longue période», a déclaré M. Ouvry, soulignant que  « la coopération est quelque chose qui porte sur le long terme et n’est pas touchée par les aléas politiques, qui portent sur ce que nous percevons aujourd’hui comme une situation très délicate au niveau institutionnel, au niveau du retard dans l’organisation des élections.» 

En réaction à ces sanctions,  le ministre des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu  avait déclaré devant le  Parlement lundi 12 juin que la RDC réservait  « une réponse raisonnée à ces  sanctions prises par l’Union européenne en mai dernier contre neuf personnalités congolaises ».

Forte sensibilisation sur les changements climatiques

Par ailleurs M. Barth Ouvry, a appelé à une forte sensibilisation sur les changements climatiques en  invitant  la presse congolaise à mettre plus l’accent sur  cd phénomène  qui affecte tous les pays du monde.

 De son coté Arnold Jacques de Dixmude, chef de section en charge de l’Environnement à l’Union européenne  a révélé que «l’action climatique reste permanente. Donc, l’Union européenne, qui est très engagée dans ce combat collectif, veut, par le biais la semaine de la diplomatie climatique, relancer l’attention, le dynamisme et l’engagement collectif des pays, des gens».

Pour sa part, le négociateur pour la convention climat, Tosi Mpanu Mpanu  a mis l’accent sur l’accord de Paris, qui a mis en place  des mécanismes pour faire bénéficier aux pays vulnérables, dont la RDC, des financements pour la lutte contre les effets néfastes de changements climatiques. Mais y arriver, a  insisté Tosi Mpanu Mpanu, la RDC  a intérêt  à ratifier l’accord de Paris.

«Si la RDC  ne ratifie pas l’accord d’ici 2020, elle ne va pas faire partie de cette forte dynamique qui envoie au fait un message au monde, en disant: ‘nous sommes prêts dès maintenant à nous engager. Et si la RDC s’engage dans cette démarche-là, les partenaires diront qu’elle est responsable qu’elle a mis sur la table des projets bancables. Et les financements viendront», a-t-il souligné.

La semaine de la diplomatie climatique  est organisée par  l’Union européenne en vue de relayer les messages lancés lors de la COP 21, en novembre 2015, rappelle t on.


ACP/MCN
5326 suivent la conversation
10 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
LUMUMBA - 21.06.2017 11:17

dans la coopération climatique la RDC bénéficie à la hauteur de combien, les Européens ont pollué leur espace mais la RDC doit payer la facture avec notre foret, l'EU nous fait voir qu'il mettra des financements qui seront bénéfique aux entreprises européens, ce financement n'est qu'une aventure au services des Européen.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 20.06.2017 20:08

dans qu'elle pays où le président ne sais pas s'exprimer a la langue du pays? s'il ce n'est que le congo dit oui

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 20.06.2017 20:02

la bonne chose a faire c'est de Faire arrêté le dénomme KABILA

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Boshab Ev. - 20.06.2017 04:57

c'est un stratege.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa - 19.06.2017 21:05

nous peuple congolais nous ne profiteronss pas avec tous ces sanctions. Le peuple congolais souffre tojours. Nous vous demandons pardon d'aller enlever ce dictateur dans cette fauteille. Ce vous quil avait mit dans ce pouvoir donc le seul moyen que le peuple congolais va se rejouir ce d'enlever ce monsieur Joseph Kabila la ou il est. Quand est ce que vous allez faire cela, on a pas besoin des sactions.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DRC - 19.06.2017 17:08

Peuple Congolais posons nous la question de savoir A qui profite cette situation? et d'ou vient ce malheur qui perdure sur la RDC? L'Histoire de la RDC s'ecrira au Congo par les Congolais et a ailleurs et par les autres...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Evangéliste Robert KIKIDI - 19.06.2017 10:03

QUE DIEU AIDE LE POLITIQUE CONGOLAIS A COMPRENDRE ENTRE LA COMMUNICATION DIPLÔMATIQUE ET SON ACTION.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zairois - 18.06.2017 23:52

Étant à Kinshasa c'est normal de flatter les dirigeants sanctionnés.

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
amosmub@gmail.com - 18.06.2017 17:17

C'est bien de parler des financements des projets banquables sur table. Est-ce que les dirigeants de notre pays auront la mainmise? je ne pense pas. Ca sera une occasion pour ceux qui donnent les fonds de venir les suivre et les retourner là où ils viennent en tapant des gros postes de responsabilité pour des gros salaire et des avantages exorbitants. A la fin de compte c'est la RDC qui doit payer les intérêts. Ils ont détruit leurs forêts et qu'ils soient responsables des conséquences.

Non 2
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima - 18.06.2017 16:44

IL FAUT ÊTRE À KINSHASA POUR S'ÉTONNER DE L'UTILISATION DE CES VÉHICULES POLLUANTS DONT UNE GRANDE QUANTITÉ EST UTILISÉE PAR LES MÊMES QUI PARLENT DE SENSIBILISATION AUX EFFETS DE CHANGEMENT CLIMATIQUE, À COMMENCER PAR L'ON DONT LES 4X4 DONNENT LE MAUVAIS EXEMPLE EN CETTE MATIÈRE.

Non 4
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa