mediacongo.net - Actualités - Kasaï: les Etats-Unis alertent sur de nouvelles allégations de meurtres et de viols commis par l’armée 
Retour Provinces

Kasaï: les Etats-Unis alertent sur de nouvelles allégations de meurtres et de viols commis par l’armée

Kasaï: les Etats-Unis alertent sur de nouvelles allégations de meurtres et de viols commis par l’armée 2017-06-18
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/06-juin/05-11/nikki_haley_17_002.jpg New York-

la représentante américaine à l'ONU, Nikki Haley

Le ton monte entre Washington et le Conseil des droits de l'Homme à Genève. Dans un communiqué au vitriol, la représentante américaine à l'ONU, Nikki Haley accuse le conseil de passivité sur le dossier des atrocités commises dans la province du Kasaï en RDC et demande une nouvelle fois une enquête internationale. Elle assure par ailleurs avoir reçu des rapports faisant état d'exécutions sommaires et de viols de masse.

Ni la nature ni la source de ces documents ne sont mentionnées. Mais l'ambassadrice américaine Nikki Haley se fait l'écho de nouveaux rapports très dérangeants faisant état d'une active campagne de meurtres et de viols de masse contre des femmes et des enfants commis par les forces armées congolaises dans la région centrale du Kasaï.

Elle demande une nouvelle fois qu'une enquête indépendante sur les atrocités commises dans cette région soit lancée. Le Conseil des droits de l'Homme devrait se pencher sur la mise en place de cette enquête internationale au début de cette semaine. A condition que ses 47 Etats membres arrivent à se mettre d'accord, ce qui est loin d'être acquis entre le groupe des Africains qui souhaitent une simple condamnation et une assistance logistique aux autorités congolaises pour leur enquête et les Européens qui adoptent une posture de fermeté et qui exigent une enquête internationale.

La légitimité du Conseil en question

Le communiqué de la mission américaine est donc un coup de pression supplémentaire. Nikki Haley s'était déjà ouvertement interrogée dans le passé sur la pertinence du Conseil des droits de l'homme qu'elle juge inefficace et biaisé contre Israël. « S'il ne se penche pas sur les faits aussi horribles que ceux qui se produisent dans les Kasaï, a quoi sert-il donc ? », écrit-elle.

La crise dans les Kasaï pourrait donc très rapidement devenir la crise en légitimité du Conseil des droits de l'Homme et acter un retrait américain.

Marie Bourreau
RFI / MCN
2090 suivent la conversation
7 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Anonyme - 19.06.2017 07:07

SHE OKITUNDU,il n y a pas que l'UE qui a sanctionné les faucons de la MP, meme les USA l'ont fait. Qu'attendez-vous pour ajouter le nom de NIKKI ALLEY sur votre liste des personnes à sanctionner? pourquoi les sanctions tardent? nous les attendons impatiemment, faites vite avant qu'ils ajoutent votre nom sur leur prochaine liste...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LITOYI - 18.06.2017 22:46

il faut qu'il y aie une enquête sans condition si les états africains voient ça mal,ça n'engage qu'eux .qui peut parler au nom de congolais? L'ONU a commis beaucoup de contradictions et de complicités avec un gouvernement sanguinaire. KABILA mérite le même sort que EL BACHIR du soudan.On doit avoir les élections comme en HAITI sans KABILA. Toutes les chancelleries à KINSHASA savent les malheurs de notre peuple.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme - 18.06.2017 19:56

Mende,Kikaya,Okitundu, Tambwe Mwamba et autres Raymond Tshibanda: VOUS AVEZ DETOURNE LES MONTANTS que vous avez réclamé et OBTENU de la HIERARCHI, pour soit disant faire du lobbying aux . Vous devez rendre compte

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Christopher Columbus - 18.06.2017 17:56

Mais finalement que fait-on avec l'argent (5,6 millions USD) que notre bien-aimé gouvernement a remis au cabinet de lobbying israélien pour amener les gens comme Mme Nikki Haley à avoir une "image positive de la RDC" ? Quand le service n’est pas rendu, ou le résultat attendu n’est pas obtenu, on rembourse non ? Quand-est-ce que notre bien-aimé gouvernement va nous dire que cet argent est rentré dans le Trésor public ?

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima - 18.06.2017 15:49

A NAIL IN THE COFFIN.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! - 18.06.2017 14:16

LE CONSEIL DE SÉCURITÉ, pour sauver sa crédibilité et montrer qu'elle n'est pas du côté de CEUX QUI TUENT LES CONGOLAISES ET CONGOLOLAIS doit: 1. DEMANDER À KABILA ET À SA BANDE DE LAISSER DE JOUER LE DOUBLE JEUX CONCERNANT LES ÉLECTIONS: tantôt je n'ai rien dit concernant les élections fin 2017, tantôt ce n'est pas à moi d'organiser les élections c'est à la CENI(alors qu'on sait très bien que et la CENI et la JUSTICE en RDC sont inféodées au pouvoir de Kabila). 2. Que le Conseil de Sécurité lui IMPOSE DE SE DÉCLARER OUVERTEMENT COMME NON CANDIDAT AUX élections qui auront lieu au plus tard en Décembre 2017. 3. Que le Conseil lui impose une ENQUÊTE...

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Angola: à la frontière avec la RDC, le va et vient des réfugiés du Kasaï

Société ..,

Crise humanitaire en RDC : les Pays-Bas apportent 3 millions d’Euros

Société ..,

Angola: réfugiés du Kasaï et HCR s'activent à édifier des camps avant la pluie

Provinces ..,

Les membres du Conseil de sécurité s’inquiètent de la poursuite des violences en RDC 

Politique ..,