mediacongo.net - Actualités - Burundi : un mort dans l'explosion d'une grenade à Bujumbura

Retour Afrique

Burundi : un mort dans l'explosion d'une grenade à Bujumbura

Burundi : un mort dans l'explosion d'une grenade à Bujumbura 2017-06-15
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/06-juin/12-18/burundi_policiers_17_0001.jpg Bujumbura, Burundi-

Une personne a été tuée et neuf blessées mercredi 14 juin 2017 en début de soirée par l’explosion d’une grenade dans un quartier du sud de Bujumbura considéré comme un bastion de l’opposition, a annoncé jeudi 15 juin 2017 à l’AFP le maire de la capitale burundaise.

“Une grenade a été lancée et a explosé sur un groupe de personnes qui prenaient une bière à côté de la gare routière du quartier de Musaga mercredi à 18H45, un chauffeur de bus a été tué sur le coup et neuf personnes blessées”, a affirmé à l’AFP le maire de Bujumbura, Freddy Mbonimpa.

Des policiers, nombreux à cet endroit qui jouxte le bureau du chef de quartier et le commissariat de police, ont riposté par balles, selon des témoins.

“C‘était des tirs de dissuasion en l’air”, a justifié M. Mbonimpa, en assurant que “la police a commencé ses investigations afin de découvrir les criminels qui sont derrière cet attentat”.

Musaga, un bastion de l’opposition, a été depuis avril 2015 à la pointe de la contestation contre la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un 3e mandat contesté et sa réélection en juillet de la même année. Le quartier a payé un lourd tribut à la répression orchestrée par les services de sécurité du Burundi.

Ces violences ont déjà fait de 500 à 2.000 morts, selon les sources (ONU et ONG), des centaines de cas de disparition forcée et de torture et ont poussé à l’exil plus de 400.000 Burundais.

Le 18 mai, trois Imbonerakure, membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir, que l’ONU qualifie de “milice”, avaient été tués par l’explosion d’une grenade dans ce quartier.

Quatre jours plus tard, huit personnes avaient été blessées par l’explosion d’une grenade dans un quartier du nord de Bujumbura, considéré comme un fief du CNDD-FDD, le parti au pouvoir au Burundi, théâtre de plusieurs attaques du genre qui ont fait au total au moins deux morts et une vingtaine de blessés en moins d’un mois.


AFP / Africanews / MCN
652 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
ARTICLE Précédent : Sommet climat: les engagements pour le continent africain
AUTOUR DU SUJET

Burundi: le gouvernement ne collaborera "jamais" avec la CPI

Afrique .., Bujumbura, Burundi

La CPI autorise l'ouverture d'une enquête au Burundi pour crimes contre l'humanité

Afrique .., Bujumbura, Burundi

Sous la menace de la Cour pénale internationale, le régime de Bujumbura s’enfonce dans le déni

Afrique ..,

Burundi : l'ONU presse la CPI d'enquêter sur des crimes contre l'humanité

Afrique .., Bujumbura, Burundi