mediacongo.net - Actualités - La Haye : la CPI demande l'arrestation immédiate du fils de Kadhafi Seif al-Islam 
Retour Afrique

La Haye : la CPI demande l'arrestation immédiate du fils de Kadhafi Seif al-Islam

La Haye : la CPI demande l'arrestation immédiate du fils de Kadhafi Seif al-Islam 2017-06-14
Monde
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/06-juin/12-18/seif_al_islam_17_0002.jpg La Haye, Pays-Bas-

Seif al-Islam, fils de l'ex. dictateur libyen Mouammar Kadhafi

La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a demandé ce mercredi 14 juin 2017 l'arrestation immédiate du fils de l'ex. dictateur libyen Mouammar Kadhafi, Seif al-Islam, qu'un groupe armé libyen affirme avoir relâché vendredi.

Le mandat d'arrêt délivré à son encontre en 2011 pour crimes contre l'humanité "est toujours en vigueur et la Libye est tenue de procéder immédiatement à l'arrestation de M. Kadhafi et de le remettre à la CPI, indépendamment de toute prétendue loi d'amnistie en Libye", a déclaré Fatou Bensouda dans un communiqué.

D'après le parquet libyen, Seif al-Islam est par ailleurs toujours recherché par les autorités judiciaires de Tripoli où il avait été condamné à mort en 2015 pour son rôle dans la répression du soulèvement contre son père.

Il n'avait pas assisté au procès --dénoncé comme expéditif par l'ONU et des ONG-- puisqu'il était détenu par un groupe armé de Zenten, à 170 kilomètres au sud-ouest de Tripoli.

Or samedi, ce groupe armé, la "Brigade Abou Bakr al-Sadiq", a affirmé que Seif al-Islam avait été libéré en application d'une loi d'amnistie promulguée par les autorités non reconnues basées dans l'est libyen et opposées au gouvernement d'union nationale (GNA) installé à Tripoli.

"Nous vérifions à l'heure actuelle ces informations et prenons les mesures qui s'imposent pour déterminer où se trouve M. Kadhafi", a précisé la procureure de la CPI.

Fatou Bensouda a invité les autorités libyennes, le Conseil de sécurité de l'ONU et les Etats concernés à transmettre "tout renseignement pertinent dont ils disposeraient".

Dans son mandat d'arrêt lancé le 27 juin 2011, la CPI accuse Seif al-Islam d'avoir joué un "rôle-clé dans la mise en oeuvre d'un plan" conçu par son père visant à "réprimer par tous les moyens" le soulèvement populaire.

Le fils de Kadhafi a été arrêté en novembre 2011 par les milices formées d'anciens rebelles de Zenten.

La procureure a également demandé "que soit immédiatement arrêté et remis à la Cour le suspect, M. Al-Touhami Khaled, également sous le coup d'un mandat d'arrêt" rendu public le 24 avril.

L'ex. chef de la sécurité de Mouammar Kadhafi est accusé de crimes de guerre et de crime contre l'humanité lors du soulèvement contre le régime en 2011.

En Libye, la situation est rendue confuse par la présence de milices rivales qui contrôlent chacune des portions de territoire depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011.


AFP / MCN
1568 suivent la conversation
14 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Manu - 19.06.2017 14:20

CPI, pour l'Affaire en libye, commence d'abord par arrêter ce bandit de SARKOZY

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Asinge - 15.06.2017 09:43

Il faut arrêter ceux qui ont crée le chao en Lybie! Le pays est complétement détruit et la CPI continue à jouer au ping pong des occidentaux aux Africains seulement! Non non, il faut arrêter Sarkozy, là nous serons d'accord. Maman, tu es aussi d'origine Africaine non? Et regardes la vérité en face.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 15.06.2017 09:23

Cette CPI est faite seulement pour l'Afrique. Nicolas Sarkozy qui a organisé l'assassinat de Kadhafi est toujours libre de ses mouvements, maintenant Seif qui devait se défendre est recherché. Les crimes en Cote d'Ivoire, vous faites porter le chapeau a Gbabo. En Centrafrique, c'est Bemba qui paye les frais. Et les mentors, les planificateurs occidentaux sont ou Madame Fatou ? Eux ils n'ont aucune responsabilité morale ?

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MAI MAI - 15.06.2017 09:07

Mrs Seif al-Islam, n'est pas peure tout l'afrique est derriere toi, je mes demande si Sarkoz apres avoir assacine Kaddafi il a trouver le temps de comparer avant Kaddafi et apres Kaddafi? Pourquoi sacrifier tout un etat a cause de ton interer personnel? - les africains reveillez-vous SVP soyons unis en etat Africaine pour barrer la route au occidentaux.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
patrice lumumba - 15.06.2017 09:06

quelle cpi uniquement pour les africains pourquoi tu ne donne pas de l,ordre pour qu,on arrête king jong qui constitue une menace à la securite inernationale,george bush junior qui a fait enfoncer l,irak dans le chaos,pourquoi ne pas aussi arreter sarkozi et barack Obama les deux assassins qui ont plonge la libie paradis terestre en enfer

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ODINGI - 15.06.2017 08:57

CPI? QU'ENTENDEZ VOUS DE KABILA JOSEPH SUR LA MORT DE TCHEBEYA ET PLUSIEURS TOMBES COMMUNES A L'EST DE LA RDC? NE SOYEZ PAS PARTIAL SVP,,,

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ntshiakala - 15.06.2017 08:46

La Haye de la honte.Qu'attendez-vous pour arrêter le massacreur de la RDC?Vous avez tué son père pour rien,laissez les enfants..

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Boshab Ev. - 15.06.2017 06:15

La Gambienne a éxagéré. Son bureau ne voit que les faibles innocents ? Arretes aussi Sarkozy.

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
svp invitez edem kodjo pour qu'il voie comment le deuxième et vrai dialogue entre congolais se déroule. - 15.06.2017 03:06

Si vous croyez que Kadhafi était dictateur vous trompez car il suffit de comparer la Libye de Kadhafi à celle d'aujourd'hui pour vous rendre compte.les blancs par Sarkozy interposé ont fait croire aux libyens que leur président était dictateur et qu'il fallait s'en débarrasser. Aujourd'hui les libyens sont devenus des mendiants et sont partis en exile pendant qu'à l'époque de Kadhafi ils avaient tout et vivaient très bien. Pour revenir au mandat de la CPI,bensouda à tellement bouffé l'argent de Kabila qu'elle ferme les yeux aux exactions et tueries commises par celui-ci partout dans notre pays à l'est et au Kasaï qui en est l'auteur? N'a elle pas vu des images que tout le...

Non 0
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima - 14.06.2017 22:06

La gambienne aux mabundi minene déconne.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
serbie - 14.06.2017 19:46

COMMENCEZ PAR ARRÊTER SARKOZY

Non 0
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
sentinelle - 14.06.2017 19:42

Le Fils de KHADAFI n'est pas KHADAFI

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lwabeya Ntumba - 14.06.2017 18:49

N'importe quoi. Au lieu d'arrêter Nicolas Sarkozi et les Occidentaux qui l'ont tué pour du pétrole on veut arrêter les innocents.

Non 0
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Véritas - 14.06.2017 18:21

Pourquoi ne pas demander l'arrestation immédiate de Nicolas Sarkozy aussi, puis de Tony Blair qui a reconnu avoir mené la guerre en Irak sur des fausses informations, seulement les Africains et les faible à qui vous vous attaquer, foutaise

Non 0
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
ARTICLE Précédent : Coup d'envoi de l'Afrobasket 2017 au Mali
AUTOUR DU SUJET

Côte d'Ivoire : le procès de Laurent Gbagbo et Blé Goudé reprend le 28 août

Afrique .., La Haye, Pays-Bas

RDC : des dirigeants congolais sur la shortlist de la CPI ?

Société ..,

CPI : le djihadiste Ahmad al-Mahdi paiera 2,7 millions d'euros pour la destruction des mausolées...

Afrique ..,

Beni : 1 an après le massacre de Rwangoma, la situation socio-sécuritaire et humanitaire...

Provinces ..,