mediacongo.net - Actualités - BIAC et Fibank out, vers la liquidation forcée de MECRECO ! 
Retour Société

BIAC et Fibank out, vers la liquidation forcée de MECRECO !

BIAC et Fibank out, vers la liquidation forcée de MECRECO ! 2017-06-13
Economie
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/06-juin/12-18/mecreco_17_0001.JPG -

Après BIAC et FIBANK, MECRECO, la principale coopérative de microfinance touchée par la mesure de mise sous tutelle de la Banque Centrale du Congo (BCC), tend vers sa liquidation forcée. Coopérative particulièrement implantée dans l’est du pays et dans Kinshasa la capitale, la MECRECO observe un statu quo depuis la prise de cette décision il y a bientôt 8 mois. « Aucune solution palpable jusqu’à ce jour. Rien n’a avancé depuis la dernière assemblée générale extraordinaire du 15 avril. On se demande à quoi a servi cette rencontre ? Et surtout quel est le rôle de cette équipe chargée de redresser notre banque ? » s’est interrogé un des clients de cette institution financière au micro de MCNT.

En effet, à cause de cette situation la main d’œuvre qualifiée de la MECRECO commence de plus en plus à disparaitre. D’après un ancien cadre, le ¾ des agents ont déjà démissionné. «Nous sommes vraiment inquiets lorsque nous observons ce qui se passe ailleurs.

Devrions-nous croire que la BCC est incompétente ou comment ? Nous attendons d’elle qu’elle prenne ses responsabilités. Si les procédures judiciaires ont démontré leurs limites, peut-être qu’il faudrait chercher une solution à l’amiable avec ceux qui maitrisent mieux le dossier, c’est-à-dire les anciens dirigeants… » a suggéré ce cadre obligé à s’asseoir sur le banc de touche, en attendant le « redressement ».

Pour lui, la BCC pourrait faire appel aux anciens dirigeants de la MECRECO afin de travailler en commissions et trouver une solution pour récuperer l’argent des épargnants.

Pour rappel, le gouverneur de la BCC avait en son temps demandé au procureur général de la République à ce que des poursuites soient lancées contre l’ancienne équipe dirigeante pour malversations. Mais jusqu’à ce jour, personne n’a été arrêtée ni condamnée.

Le gouverneur de la banque centrale avait multiplié des courriers auprès du procureur général de la République pour lui faire part de ses soupçons. Les termes « mégestion » et même « crimes financiers » étaient employés. Il avait même demandé l’appui du vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur pour appliquer les mesures qu’il préconisait : interdiction de sortie du territoire, identification des biens et actifs de l’ancienne équipe dirigeante, afin de « restaurer les déposants dans leurs droits ».

Notons aussi qu’un délai de 45 jours a été confié à l’équipe de la BCC pour présenter un plan de redressement et l’état des lieux de la situation financière de la coopérative. Aucun résultat concret plus de 7 mois plus tard.


MCN Team / mediacongo.net
1357 suivent la conversation
3 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Bondekwe - 14.06.2017 09:05

L’immoralité du congolais a dépassé les bornes. Ces experts de la BCC connaissent bien ce qu'ils doivent faire. Seulement, quand ils viennent pour redresser, ils se mettent intelligemment a s'enrichir au lieu de remettre les banques commerciales et les MECRE sur les rails. Ce qu'ils gagnent, c'est pour eux et leurs familles, a l'enfer le pays

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Birosa - 14.06.2017 09:01

Le malheur en RDC, la banque centrale met à genoux les banques commerciales, c'est triste...car elle est supposée leur venir en aide.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
les banquiers - 14.06.2017 04:03

Ouf si vous saviez comment la BCC redresse... Cette institution est une bande des incompétents, des ramassis. Quand ils viennent redresser c'est pour vous régresser. La MECRECO finira par être liquidé avec ces gens. A la BIAC comme à la FiBank ils sont échoué et vous attendez quoi là bas.Quand ils viennent c'est pour faire de l'argent; voler...

Non 1
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

RDC : le secteur bancaire reste faible

Economie ..,

Banque: la BNP Paribas se retire de la République Démocratique du Congo !

Economie ..,

Banque: la menace d’arrêt de transactions en dollar de la FED vise les officiels congolais...

Economie ..,

Assainissement du milieu bancaire, qu’en est-il de la BIAC ?

Economie ..,