mediacongo.net - Actualités - Manger tard le soir aurait des effets néfastes sur la santé 
Retour Santé

Manger tard le soir aurait des effets néfastes sur la santé

Manger tard le soir aurait des effets néfastes sur la santé 2017-06-12
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/06-juin/12-18/manger_nuit_17_0001.jpg -

Longues journées de travail, bain des enfants après l’école, verre entre amis, il n’est pas rare que nous passions à table alors que la nuit est tombée depuis longtemps ! Selon une étude menée par des chercheurs de l’école de médecine de l’Université de Pennsylvanie, ces repas et grignotages tardifs ne seraient pas sans risque pour notre santé. Ils augmenteraient même de manière significative le risque de développer un diabète ou des problèmes cardiovasculaires sur le long terme.

Manger tard augmente le taux de sucre et de cholestérol dans le sang

L’expérience a porté sur le suivi pendant 16 semaines de 9 personnes en bonne santé avec un IMC normal. Pendant 8 semaines, ils ont mangé trois repas et deux collations entre 8h et 19 h. Les 8 semaines suivantes, ils ont décalé leurs repas entre midi et 22 heures. Le résultat de cette expérience est pour le moins surprenant : manger tard le soir a augmenté leur taux d’insuline, de glucose et de cholestérol dans le sang. Comme le confirme Namni Goel, l’auteur principal de ces recherches, cette découverte confirme des études antérieures : « Nous savons, à partir de d’études sur le manque de sommeil, que lorsque vous êtes privées de sommeil, cela affecte négativement le poids et le métabolisme en partie en raison de la consommation tardive d’aliments dans la nuit. Mais ces premiers résultats donnent une image plus complète des avantages de manger plus tôt dans la journée. "

Si de nombreuses études ont déjà montré les effets négatifs d’une trop grande consommation d’aliments pendant la journée, c’est la première fois qu’est démontrée la manière dont l’heure des repas influence également notre santé. En réalisant le profil hormonal des sujets sur 24 heures, les chercheurs ont également constaté que lorsqu’ils mangeaient tôt, l’hormone qui stimule l’appétit culminait en début de journée, alors que la leptine, l’hormone de la satiété, était haute en fin de journée. Cela signifie donc que manger tôt leur a évité de faire un repas trop copieux le soir. S'il est évidemment difficile de modifier son mode de vie, une telle découverte encourage à tenter de changer nos habitudes. 

Esther Buitekant
Femme Actuelle
1871 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

USA: l'administration Trump annule le programme de Michelle Obama pour manger sain dans les écoles

Santé .., Washington, USA