mediacongo.net - Actualités - Japon: Toyota prépare une voiture volante pour les JO 2020 
Retour MC Geek !

Japon: Toyota prépare une voiture volante pour les JO 2020

Japon: Toyota prépare une voiture volante pour les JO 2020 2017-06-12
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/06-juin/12-18/toyota-voiture-volante-jo-2020.jpg -

Le géant automobile japonais Toyota a décidé de participer au financement d’un projet de voiture volante.

Le constructeur japonais espère pouvoir dévoiler sa voiture volante lors de l'ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Cependant, les premiers essais filmés du prototype sont toutefois encore peu concluants.

Le porteur du flambeau a devant lui la vasque olympique où brûlera pendant toute la durée des JO la flamme partie d'Olympie plusieurs semaines en arrière. Il monte alors à l'arrière d'une voiture, qui s'élève gracieusement dans les airs, portée par ses quadrimoteurs. Avouez que ça aurait de la gueule, non ? Cette scène enflamme les rêves des ingénieurs de Toyota, qui se donnent trois ans pour la livrer aux yeux du monde ébahi.

Le géant automobile japonais Toyota a décidé de participer au financement d'un projet de voiture volante développée par un groupe de jeunes ingénieurs, qui rêvent que l'engin allume la flamme olympique des jeux de Tokyo en 2020. Ce groupe, né en 2012 sous le nom de Cartivator, a annoncé ce week-end avoir obtenu un soutien de 42,5 millions de yens (près de 345.000 euros) sur les trois prochaines années de la part de 15 compagnies du groupe Toyota, dont le constructeur lui-même.

Baptisé SkyDrive, le projet n'en est pour l'heure qu'à ses prémices. Piloté par une startup baptisée Cartivator et financée par 15 sociétés du groupe Toyota, SkyDrive doit, selon son calendrier, présenter un prototype viable d'ici la fin 2018. A en juger toutefois par les images tournées lors du premier essai (à voir ci-dessous), on se dit qu'il y a encore du travail : si l'engin, semblable à un gros drone, parvient effectivement à décoller, il vire brutalement de bord au bout de seulement quelques secondes avant d'entrer en collision avec le sol...

La voiture volante Cartivator du constructeur japonais  Toyota. (© Clubic)

"Nous voulons créer un monde où n'importe qui pourra voler dans le ciel n'importe quand à horizon 2050" afin de désengorger les transports urbains, en particulier dans les pays développés où le nombre d'automobilistes est amené à exploser, expliquent les porteurs du projet [...] Pour concrétiser notre vision, il faut une petite voiture volante capable de décoller et d'atterrir à la verticale, sans avoir besoin de pistes spéciales", précise Tsubasa Nakamura, responsable technique de Cartivator.

Rien ne coûte de rêver !

Toyota n’en est guère à son premier coup d’essai. Le constructeur nippon avait déjà fait parler de lui auparavant à propos d’une voiture volante.
Le brevet obtenu ne donne pas trop de détails sur le procédé technique utilisé par Toyota pour ce véhicule atypique. Le seul problème que le constructeur cherche à aborder via le brevet c’est bien celui d’expliquer de quelle façon seront rangés et stockés les ailes qui feront décoller l’avion !
Le brevet se limite à parler en substance d’un fuselage polymorphe, utilisé sur cet "aerocar" et qui lui permet de quitter le plancher des vaches pour prendre le ciel ! Pour ce faire, la voiture se base sur une structure entièrement rétractable sur laquelle se trouve une matière extensible.
Lorsque la voiture roule sur route normale, les ailes escamotables sont repliées dans un compartiment entièrement dédié afin de favoriser l’aérodynamisme de la voiture et d’éviter ainsi de la transformer inutilement en une "boit-sans-soif" de carburant !

Plan de brevet de toyota pour une voiture volante

Aucune indication n’est fournie quant aux matériaux utilisés pour garantir à la fois la résistance en situation de vol, mais également la légèreté et la souplesse nécessaires pour une utilisation sur bitume ou lors du décollage.

Plusieurs procédés techniques sont avancés sous forme de proposition, anticipant ainsi comment seront ces matériaux. Certains spécialistes spéculent sur une structure formée de plaques superposées. D’autres parlent d’une matière avec « mémoire de forme » entièrement révolutionnaire et qui pourrait être développée à l’avenir.

Toyota avance déjà pour son brevet l’existence d’une motorisation qui se trouverait à l’arrière de la voiture volante pour la propulser sur route. Lorsque la voiture vole, une hélice est « fixée » préalablement au coffre arrière ! Rien ne coûte de rêver !

Des projets dans le monde entier

De nombreuses équipes, dont le slovaque AeroMobil, en sont même à des stades relativement avancés.

Malgré cette déconvenue, Toyota croit fort en l'avenir de la voiture volante : le constructeur y voit la solution, à l'horizon 2050, aux bouchons qui paralysent toutes les grandes villes du monde. L'histoire de l'automobile est pourtant pavée des nombreux échecs de la voiture volante, qui se heurte à des problèmes techniques et réglementaires presque insolubles.

Mais l'espoir renaît avec les progrès techniques immenses de ces dernières années, et des projets émergent dans le monde entier. Les fondateurs de Google, Uber, Skype, Tesla et de nombreuses équipes dont le slovaque AeroMobil en sont même à des stades relativement avancés. Airbus promet d'ailleurs un service de taxis volants exploitable à l'horizon 2030. Toyota leur grillera-t-il la politesse ?

SkyDrive, d'une longueur de 2,90 m sur 1,30 m de large, pourra voler à 100 km/heure à une altitude de 10 mètres, et rouler sur trois roues à 150 km/h, avec à son bord un unique conducteur-pilote, selon les détails du programme mis en ligne sur internet.


Clubic / Le Figaro / Mekanikus / MCN, via mediacongo.net
1105 suivent la conversation
2 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
WIT - 15.06.2017 16:03

c'est la pollution

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Les Sans Foufous - 12.06.2017 12:09

Entre-temps les pauvres congolais continuent à chanter Yahwé, Yahwé sala, Yahwé sala lolenge na yo sala. Asi asala. Asala lisusu nini? C'est maintenant à nous de transformer la terre.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Le smartphone, un outil d'aide au dépistage du cancer du col de l'utérus
left
ARTICLE Précédent : Des chercheurs parviennent à stocker un GIF dans l'ADN d'une bactérie
AUTOUR DU SUJET

Le prototype de « voiture » volante autonome d’Airbus sera prêt avant la fin de l’année

MC Geek ! ..,