mediacongo.net - Actualités - Malgré la polémique, l'album "Héros" de Moïse Mbiye déborde de succès dans des boîtes de nuit de Kinshasa

Retour Musique

Malgré la polémique, l'album "Héros" de Moïse Mbiye déborde de succès dans des boîtes de nuit de Kinshasa

Malgré la polémique, l'album "Héros" de Moïse Mbiye déborde de succès dans des boîtes de nuit de Kinshasa 2017-06-06
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/06-juin/05-11/mbiye_moise_17_0005.jpg Kinshasa-

Pasteur Moïse Mbiye

Moïse Mbiye ! Cette star de la très célèbre église Cité Béthel, 1ère rue Limete, n’a pas de succès que dans les milieux de ses fidèles. Mais aussi, dans des terrasses et des Boites de Nuit Clubs célèbres de Kinshasa. Ce, à travers son dernier album intitulé "Héros", disponible depuis plusieurs semaines sur le marché du Gospel congolais. En dépit de la très vive polémique sans cesse ni fin qu’il a provoquée bien avant même sa sortie officielle, cet opus récolte un franc succès dans des Night-Clubs de la très vaste métropole rd congolaise.

L’œuvre contient plus d’un titre. Cependant, deux chansons semblent conférer à cet album toute sa notoriété. A savoir "Nabimi Molongi" et "Na tango na ye". Le premier cantique traduit littéralement en "Je suis sorti vainqueur", est une poésie épique. Un méli-mélo de Blues et de Negro-spirituals à travers lequel Moïse Mbiye exalte la Grâce divine dans sa vie. Par contre, la seconde chanson intitulée "Na tango na ye", soit "Dieu agit en son temps", semble un modèle de lyrisme, inspiré des Negro-spirituals du temps de la traite négrière. L’auteur y exprime à la fois espoir et ferveur. A tout le moins, dans "Na tango na Ye", Moïse Mbiye exhorte à un raffermissement de la foi. "Dieu agit en son temps", dit-il. 

En plus des messages clairs en "lingala facile", l’auteur a su juxtaposer une symphonie, une mélodie quelque peu mélancolique. Ce qui touche la sensibilité et l’émotion de l’auditeur. Les deux éléments mis ensemble confèrent à l’album précité sa notoriété actuelle sur le marché du Gospel kinois. Depuis, des Disc-Jockeys (DJ) de certaines terrasses de renom, dans chaque quartier des communes de Kinshasa, ont fait de cet opus de Moïse Mbiye, une sorte d’hymne d’ouverture de leurs bistrots.

Par contre, les DJ des Night-Clubs en ont fait leurs "tubes-fétiches". Généralement, les deux chansons sont jouées pour davantage raviver la flamme. Quand résonnent "Nabimi Molongi" et "Na tango na ye", les professionnelles du sexe sortent du bois. Elles offrent une gesticulation dansée qui n’a rien à voir ni avec l’adoration ni avec la louange que suggèrent la mélodie et le contenu même de la poésie chantée. Comme pour dire, les prostituées ont aussi leur manière d’adorer Dieu. 

QUAND LA MUSIQUE "MONDAINE" BALBUTIE, LE GOSPEL…

Dans un contexte de précarité, de déshérence généralisée comme c’est le cas actuellement à Kinshasa, il est bien évident que la population trouve sa consolation dans le Gospel. Cette dure réalité socioéconomique justifie aussi le phénomène de religiosité ambiante observée depuis plusieurs décennies dans la capitale congolaise. Cependant, le succès de l’album du pasteur de l’église Cité Béthel dans les bistrots de Kinshasa, en rajoute à la polémique qui a caractérisé cet opus, quelques semaines après sa sortie. Les Kinois ont encore frais en mémoire, la controverse très nourrie sur la fameuse affaire "Guégué". 

La question de savoir si l’on peut ou ne pas jouer du Gospel dans un Night-Club ou dans une terrasse, est loin de faire l’unanimité des Kinois. Certains tranchent que ces deux endroits ne sont pas très indiqués pour ce genre de musique. D’autres, par contre, pensent qu’il n’y aurait pas d’inconvénients, dans la mesure où ce genre de musique pourrait amener certaines personnes à se repentir. 

Un troisième avis, apparemment plus virulent, est celui des Kinois qui concluent que ne peuvent récolter du succès dans des Boites de Nuit et des terrasses, des chansons dont la réussite serait d’origine satanique, dans la mesure où ces deux lieux ne sont pas les endroits indiqués pour glorifier Dieu. A moins qu’il y ait un nouvel saint esprit qui serait de nos jours solubles dans l’alcool.

A tous égards, l’album "Héros" de Moïse Mbiye est sorti en un moment qui lui semble propice. Le plus gros avantage pour son auteur, est que le produit soit mis sur le marché du disque au moment où il n’a pas de concurrent. 

En tout cas, que ce soit du côté des chantres chrétiens que celui des artistes des stars de la musique moderne, les différents publics assistent à une sorte d’hibernation. Pas de nouveauté depuis près d’une année. Est-ce cette donnée qui justifie le succès actuel de l’album de Moïse Mbiye dans des Night-Clubs ? Certains analystes y croient.

Laurel Kankole
Forum des As
5924 suivent la conversation
14 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
mervey vey - 17.06.2017 11:22

j affirme que guegue est present, svp le titre TANGO NA YE, c n est pas precis, qu'est c ke Moise veut dire par la? TANGU YA NANI? attention mes freres et soeurs,

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Aiglonne - 06.06.2017 13:54

Malheur aux adeptes aveugles car Dieu ne partage pas sa gloire avec une autre personne, ni son honneur avec les idoles

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 06.06.2017 11:18

Autant cet album peut amener certains ivrognes a se repentir, autant il peut amener des innocents chrétiens partis pour écouter la bonne nouvelle a se réjouir d'aller écouter cette mélodie dans les terrasses et night-clubs. A la gloire de guegue comme l'a bien voulu l'auteur. Plus de perdition que tout en définitive.

Non 3
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
PAIX-JUSTICE-TRAVAIL - 06.06.2017 11:14

C'EST NORMALE QUE ça SOIT DANS DES BOITES DE NUIT PARCE-QU'IL AVAIT CHANTER POUR GUEGUE EST NON JÉSUS-CHRIST LES CHANSON ONT TOUT SIMPLEMENT RETROUVER LEUR PLACE, MERCI EST BONNE COMPRÉHENSION.

Non 5
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le Monde12 - 06.06.2017 10:53

Appelez lui "passe-temps ou pass-time" au lieu de l'appeler pasteur. C'est un véritable séducteur au Congo.malheureusement pour lui sa musique est rejetée dans les lieux saints et dans les églises.elle est restée pour se caresser en état d'ivresse.c'est un récidiviste, voilà encore dans sa derniere apparition en concert, non seulement les danses de shakirah mais aussi il choisit de porter un habit transparent ayant le dessein d'une femme démon au griffes de verssasse. Il veut nous dire que c'est pour la gloire de qui?

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Donald Trump - 06.06.2017 10:27

Merci media congo de bien dire, l'esprit qui s'allarme dans ce cantique est d'origine de boite de nuit et la , c'est pleain succes.

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BABAKAR - 06.06.2017 10:19

c'est pas une surprise qu'elle fasse surprise en milieu immoral comme dans les boites de nuit. Cela confirme les origines du succes de l'artiste.

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Victor - 06.06.2017 09:58

Bien dit. cette oeuvre n'est pas différente de celle de Wazekwa et Simaro. sponsorisée par satan, elle ne peut que obtenir plus de succès dans les boites de nuits et terrassés de consommation de l'alcool. oooh Dieu protège tes fidèles de ces envoûtements des pasteurs des derniers jours!!!

Non 0
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima - 06.06.2017 09:54

DANS LES BOÎTES DE NUIT, VOUS AVEZ DIT ! A SODOME ET GOMORE!

Non 0
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 06.06.2017 09:51

Toi Anonyme 06.06.2017 - 09:40, au lieu de faire tes publicités, il y a un bon sujet des discussions ici, quelle est ta part. Il faut d'abord analyser avant de commenter, la grande question que je me pose pour les DJs se permettent de mettre les chansons en question?

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 06.06.2017 09:39

No comment:anyway on le reconnaitra par leur fruits

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Antoine - 06.06.2017 09:23

C'est normale que ça fasse du succès en milieux immoraux, impudiques, bref, sataniques; c'est une oeuvre sponsorisée par le diable lui-même!Pas différent de Koffi, Fally, Werra, JB Mpiana, Nyoka Longo,...

Non 3
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Izis ZARACK - 06.06.2017 08:49

tu ne pas différents de koffi et werra

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Vient de paraître : « Papa Wemba, la voix de la musique congolaise moderne »
left
ARTICLE Précédent : Une photo de la dépouille Marie Misamu fait des victimes à la morgue de la clinique Ngaliema
AUTOUR DU SUJET

Moïse Mbiye à propos de Guégué : « Celui qui a besoin d’entendre réellement ce que j’ai...

Musique .., Kinshasa

Affaire « Guégué » : la polémique s'enfle autour du clip vidéo du pasteur Moïse Mbiye

Société .., Kinshasa

Affaire « Au nom de Guegue »: selon le Frère Christian Dakumuda: « le pasteur Mbiye vient de...

Musique ..,

Affaire « Guegue » : Moïse Mbiye sort de son silence !

Musique .., Kinshasa