mediacongo.net - Actualités - Mauvais sort ou sorcellerie de la famille ? Cultur’A Pays Vie : un animateur de Wazekwa devient aveugle !

Retour Musique

Mauvais sort ou sorcellerie de la famille ? Cultur’A Pays Vie : un animateur de Wazekwa devient aveugle !

Mauvais sort ou sorcellerie de la famille ? Cultur’A Pays Vie : un animateur de Wazekwa devient aveugle ! 2017-05-30
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/05-mai/15-21/wazekwa_17_004.jpg Kinshasa-

S’grave Félix Wazekwa

Sa dernière participation à la séance de répétition du groupe Cultur’A Pays Vie date de mars 2016. Donc, ça fait pratiquement une année depuis que  l’animateur Nono CHAKA alias « Dictionnaire » n’a plus presté aux côtés de S’grave Félix Wazekwa. Grand créateur des cris et pas de danses, « Dictionnaire » se porte très mal. Son état de santé se dégrade et demeure très préoccupant.

Une enquête menée par la rédaction du journal La Prospérité renseigne que Nono CHAKA souffre d’une lésion ophtalmologique qui a détruit complètement sa vision. Avec toutes les réalités mystiques que connaît le monde musical en RDC où les artistes sont à la recherche du succès absolu, la famille biologique de l’animateur remettrait en cause l’origine de cette maladie qui a rendu non-voyant son enfant. Ses oncles et ses frères seraient très fâchés contre S’grave et ses poulains.

La maladie a détérioré son organe de vue, à tel point que l’animateur de Cultur’A Pays Vie est devenu pratiquement aveugle. La trentaine révolue, Nono CHAKA ne voit plus rien. Tout devient noir pour ce talentueux artiste qui, pourtant, est né voyant. A Kinshasa, en général, sa situation n’intéresse pas tout le monde. Par contre, dans la commune de N’djili, son fief, les jeunes, camarades et amis, sont très angoissés à cause de son état de santé. Non seulement que ses proches et sa famille biologique s’inquiètent, mais ils veulent à tout prix comprendre l’origine de cette maladie dont le guerrier animateur de Wazekwa est victime.

Du côté de l’orchestre, Félix Wazekwa dit Monstre d’Amour qui a perdu, au mois de février dernier, un des ses meilleurs chanteurs, en la personne d’Eddy Dolce, n’est pas resté indifférent face à cette situation que connaît son animateur. La star est non seulement préoccupée par son état de santé, mais elle s’est impliquée personnellement en prenant en charge tous les frais liés aux soins médicaux.

Au début de la maladie, le leader de Cultur’A avait chargé son Secrétaire particulier pour s’occuper et suivre de près le traitement de Nono CHAKA. C’est au niveau du centre ophtalmologique de Siforco, situé dans la commune de Masina que l’administrateur de l’orchestre l’accompagnait chaque fois pour se faire soigner.

Au-delà de la prise en charge médical, Wazekwa ne manquait pas aussi de lui donner quelques billets de banque pour subvenir à ses besoins, surtout que l’animateur est un père de plusieurs enfants.

Monstre d’amour avait même proposé que la famille sollicite une demande de visa auprès d’une ambassade d’un pays de l’espace Schengen afin qu’il puisse suivre des soins appropriés en Europe parce qu’il n’était pas sûr du traitement donné ici à Kinshasa. Et le patron de Cultur’A Pays Vie s’est porté garant pour assurer l’achat du billet d’avion au cas où l’ambassade lui accorderait le visa.

Malheureusement, la famille biologique de Nono CHAKA ne perçoit pas les choses de cette manière. Pour ses frères et oncles, l’animateur serait envoûté ou serait victime d’un mauvais sort venant du groupe musical cher à Wazekwa.

La famille de Nono CHAKA aurait consulté un marabout 

Raison pour laquelle, renseigne-t-on, ils sont allés consulter un marabout pour savoir la cause réelle de cette maladie qui a rendu leur fils aveugle. Selon les dires du marabout, la maladie est belle et bien d’origine mystique et dont l’auteur ne serait autre qu’un des ses collègues évoluant ensemble avec lui dans l’orchestre cher à S’grave. "C’est un mauvais sort qu’on a jeté sur Nono CHAHA par ses collègues animateurs de Cultur’A Pays Vie qui sont très jaloux de son rendement et sa prouesse artistique’’, aurait déclaré le marabout.

A N’djili, certains proches de CHAKA pointent du doigt  un autre animateur, poumon du groupe et auteur de la danse magique « Fimbu ». Une accusation rejetée par le staff de Monstre d’amour qui qualifie ses propos de bobards sans fondement.

Qu’à cela ne tienne, la famille se confie toujours aux déclarations d’un certain féticheur (Nganga) qui, selon les esprits des ancêtres, soutient que le sort de Nono CHAKA est scellé entre les mains d’un collègue du groupe.

Très fâchée contre Cultu’A Pays Vie, la famille demande à Wazekwa et ses collaborateurs de ne plus rendre visite à l’animateur et de cesser d’intervenir. D’après nos sources, cette décision émane de l’oncle de CHAKA qui a même interdit toute aide venant du groupe.

Par ailleurs, la famille a pris l’option de recourir  à la médecine traditionnelle qui essaye de le soigner jour et nuit. Malgré cette décision, on constate qu’il n’y a aucun changement. Son état de santé ne fait que se détériorer.

Pour ceux qui ne le savent pas, Nono CHAKA est l’un des doyens de l’animation dans Cultur’A. Il est parmi les animateurs fidèles avec plus de 10 ans de carrière aux côtés de S’grave. Très assidu et passionné de son art, ce natif de N’djili a signé ses empreintes dans plusieurs albums à succès du groupe et aussi de son leader. Avec sa voix percutante, il a pleinement joué un  rôle défensif après le départ de son titulaire Gesac Tshipoy TGV, dans l’animation. Grâce aussi à son timbre vocal, Nono CHAKA parvient à interpréter correctement certains cris d’animations de Gesac à l’époque, jusqu’à tel point qu’il a gagné la confiance de son patron.

Beaucoup de spectateurs ont été éblouis lors de sa belle prestation sur la scène de l’Olympia de Paris en octobre 2009, lorsqu’il avait accompagné pour la première fois Wazekwa dans une salle mythique en Europe. « Makuta didi » est jusque-là signalée comme sa dernière création qu’on peut toujours découvrir et danser dans le single « Fimbu » qui caracole sur le terrain.


La Prospérité
3562 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
nsenda - 30.05.2017 16:58

ca arrive

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Vient de paraître : « Papa Wemba, la voix de la musique congolaise moderne »
left
ARTICLE Précédent : Une photo de la dépouille Marie Misamu fait des victimes à la morgue de la clinique Ngaliema