mediacongo.net - Actualités - Le risque de disparition des espèces protégées en RDC évoqué par le directeur de conservation/WWF

Retour Science & env.

Le risque de disparition des espèces protégées en RDC évoqué par le directeur de conservation/WWF

Le risque de disparition des espèces protégées en RDC évoqué par le directeur de conservation/WWF 2017-05-29
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/05-mai/29-31/gorille_17_0001.jpg -

Un gorille

Le directeur de conservation de l’ONG internationale WWF (Fonds mondial pour la nature), Bruno Perodeau a démontré statistiquement, le risque de disparition des espèces protégées en RDC, qu’elles soient parapluies, phares ou cibles, dont seules des actions concrètes en faveur de leur conservation et des habitats qu’elles abritent peuvent inverser la tendance, a-t-on appris mercredi 24 mai 2017 de cette ONG .

Perodeau l’a déclaré lors du symposium scientifique co-organisé par le Forum Gestion des Ressources Naturelles avec la Faculté des Sciences de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) à travers son département de biologie, dans la salle de conférence Mgr. Luc Gillon de l’Université de Kinshasa, sur la Conservation de la biodiversité, grâce à l’appui financier du WWF et de la GIZ, à l’occasion de la Journée Mondiale de la Biodiversité, célébrée le 22 mai de chaque année.

Il a épinglé la protection de quelques espèces phares de la RDC, à des proportions de populations estimées à 18% pour le Gorille de plaines de l’Est (Gorilla beringei graueri), 96% pour le Gorille de montagne (Gorilla beringei beringeri), 44% pour le Bonobo (Pan paniscus), 15% pour le Chimpanzé de l’Est (Pan troglodytes schweinfurthii), 50% pour le Chimpanzé central (Pan troglodytes troglodytes) et 14% pour l’Eléphant de forêt (Loxodonta africana cyclotis).

La stratégie du WWF est de mettre fin au braconnage et  sa contribution pour lutter contre la disparition des espèces phares ou parapluie de la RDC a-t-il expliqué. Il s’agit du travail de Bio monitoring, où le WWF appuie l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature(ICCN) sur 6 points : l’inventaire biologique, la patrouille LAB intégrée, le suivi des Baïs, la télédétection/SIG, l’habituation des primates et les études du commerce.

Bruno Perodeau a cité beaucoup d’autres actions à l’actif du WWF dont la mise en place des activités alternatives au profit des communautés locales ainsi que la formation et le renforcement des capacités des agents de l’Etat engagés dans la lutte contre le braconnage.

Au moins 350 personnes ont pris part à cette journée, représentant les différentes organisations ou institutions ou encore plates-formes que sont UNIKIN, MEDD, WWF, FAO, GIZ, INERA,  ICCN, société civile nationale.

Conformément au thème international qui a été retenu, à savoir « Biodiversité et le tourisme durable », ce symposium a permis aux participants d’échanger sur la « Contribution des Biologistes et des ONG à la connaissance et à la conservation de la biodiversité en RDC, en l’occurrence les espèces phares à protéger ».

Trois principales organisations, le WWF, la GIZ et la FAO ont exposé sur leur expérience en matière de conservation de la biodiversité, démontrant ainsi leur contribution en vue de favoriser la conservation de la biodiversité et l’écotourisme durable en RDC.

Le Directeur de conservation a assisté à la remise des prix aux lauréats, gagnant du concours des captures photographiques des espèces de papillons, organisé lors de la journée de l’écotourisme scientifique ayant précédé la tenue du symposium, avant de clôturer par la visite des posters sur les espèces animales et végétales découvertes par les chercheurs et les biologistes des universités.


ACP / MCN
290 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : C’est prouvé : vous ne pouvez pas avoir plus de 150 « vrais » amis sur Facebook
left
ARTICLE Précédent : Une Firme suisse compte s’impliquer dans la construction des parcs publics en RDC
AUTOUR DU SUJET

Climat : un nouveau plaidoyer pour la ratification de l’Accord des Paris

Science & env. ..,

WWF n’a aucune tolérance pour les violences envers les Pygmées

Science & env. ..,

Bassin du Congo : le WWF accusé de complicité d'abus contre des pygmées

Science & env. ..,

Validation des textes de base contre l’exploitation illégale de bois à Kinshasa

Science & env. .., Kinshasa