mediacongo.net - Actualités - Cannes 2017: « Makala » remporte le Grand prix de la Semaine de la Critique

Retour Culture

Cannes 2017: « Makala » remporte le Grand prix de la Semaine de la Critique

Cannes 2017: « Makala » remporte le Grand prix de la Semaine de la Critique 2017-05-27
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/05-mai/22-28/cannes-makala.jpg -

Kabwita dans « Makala», documentaire du Français Emmanuel Gras remporte le Grand prix de la Semaine de la critique à Cannes. (Photo: Bathysphere Procudtion)

Le Grand Prix de la Semaine de la Critique du Festival a été décerné à Makala, un documentaire du réalisateur français Emmanuel Gras, qui retrace le périple d'un travailleur congolais jusqu'à la capitale.

Le documentaire « Makala » ou la longue marche vers la ville d’un jeune homme qui vit dans une province reculée de la République démocratique du Congo a remporté le Grand Prix Nespresso décerné par le jury de la semaine de la critique lors du Festival de Cannes.

Ce concours de la section parallèle du Festival de Cannes se consacre à la découverte des jeunes talents de la création cinématographique, en mettant à l’honneur leurs premiers et deuxièmes longs métrages. 

Dans ce documentaire melo-dramatique qui relate la « condition humaine version congolaise », on suit Kabwita qui une jeune congolais vit dans un village reculé de la République démocratique du Congo et qui, afin de nourrir sa famille, doit entreprendre un périlleux voyage jusqu'à la ville pour vendre du charbon de bois («makala», en langue locale).

« Je voulais montrer un homme en action, pas quelqu'un dans une situation de pauvreté, mais quelqu'un qui vit sa vie », explique le réalisateur.

« Il y a quelque chose de beau dans l'effort », remarque Emmanuel Gras. On suit le jeune travailleur congolais, peinant à transporter une cargaison trop lourde sur un petit vélo, son seul bien de valeur, et négociant sans relâche, épuisé, une fois arrivé en ville.

Une distance de plus de 200 kilomètres sépare la ville de la région où vit Kabwita. Une région qu'Emmanuel Gras, également chef opérateur, a découvert lors d'un tournage récent. Il en avait retenu les images de personnes marchant au bord des routes, souvent chargées.

Emmanuel Gras, le jeune réalisateur s'est mis en retrait pour mieux montrer cette « condition humaine version congolaise »

Gêné d'être un Occidental filmant un Congolais, le jeune réalisateur s'est mis en retrait, adoptant un récit sec, sans voix off ni commentaire. À la place, l'importance des sensations, la mise en image de l'épuisement, de la chaleur, du grouillement.

On sent, à chaque instant, le réalisateur se poser des questions morales qui l’honorent : comment filmer Kabwita sans l’humilier ? Comment résister à lui porter secours lorsqu’il se trouve en difficulté ? Comment éviter l’indécence, en somme ? Emmanuel Gras y parvient, à force d’honnêteté et de pudeur.  

7 films étaient en compétition

Le jury du Grand prix de la Semaine de la Critique (© Semaine de la Critique)

Présidé par le réalisateur brésilien Kleber Mendonça Filho, le jury a également récompensé le film Gabriele a montanha de Fellipe Gamarano Barbosa, lui aussi brésilien. Le film raconte les derniers jours de Gabriel Buchmann, un étudiant de 28 ans, ami du réalisateur, qui était parti faire le tour du monde mais a disparu juste avant de terminer son périple. Son corps a été retrouvé plus tard au sud du Malawi.

Le prix de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD), a été décerné au film français Ava de Léa Mysius, un récit initiatique sur l'adolescence. Ava, 13 ans, apprend qu'elle va perdre progressivement la vue. Une révélation qu'elle tente d'accepter au cours d'un été et qui va transformer son rapport aux autres et à son corps.

La 56e Semaine de la Critique, sélection parallèle du festival de Cannes dénicheuse de talents qui ne retient que des premiers et deuxièmes films, a présenté sept films en compétition et trois autres en séance spéciale, ainsi que dix courts-métrages.

Voici le palmarès 2017 au complet :

Les trois réalisateurs récompensés par les prix de La Semaine de la Critique (de gauche à droite en partant du centre): Laura Ferrés, Emmanuel Gras & Fellipe Gamarano Barbosa. (© Semaine de la Critique)

Grand Prix Nespresso
Makala, d'Emmanuel Gras

Prix Révélation France 4
Gabriel e a montanha, de Fellipe Gamarano Barbosa

Prix Découverte Leica Cine du court métrage
Los Desheredados, de Laura Ferrés

Prix Fondation Gan à la Diffusion
Gabriel e a montanha, de Fellipe Gamarano Barbosa.

Prix SACD
Ava, de Léa Mysius

Prix Canal+ du court métrage
Najpikniejsze fajerwerki ever, d'Aleksandra Terpinska


Le Figaro / Telerama / MCN, via mediacongo.net
1140 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse, prophète aux visages multiples
left
ARTICLE Précédent : Le menu de la 1ère édition du festival panafricain de la grillade à Conakry !
AUTOUR DU SUJET

Cannes 2017 : “Makala” ou le salaire du charbon

Culture ..,