mediacongo.net - Actualités - Gestion du téléphone en couple :la transparence en tout et pour tout!

Retour Femme

Gestion du téléphone en couple :la transparence en tout et pour tout!

Gestion du téléphone en couple :la transparence en tout et pour tout! 2017-05-05
Femme
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/jobaof/2017/mai/01/jolie_niki_loma_170505.jpg Kinshasa-

Jolie Niki Loma

Le téléphone, un moyen de communication indispensable dans le monde, est devenu source de beaucoup de problèmes dans les foyers africains comme ceux d’ailleurs. La transparence n’est qu’un slogan actuellement pour un grand nombre de couples. Maris et femmes préfèrent coder leurs cellulaires, et se cachent leurs mots de passe. Et pourtant, le mariage est un domaine où la transparence et la confiance doivent primer. Aussi, l’utilisation des réseaux sociaux en couple devra être bien préparée, bien comprise pour qu’elle n’engendre pas des incompréhensions inutiles. Pour bien appréhender cette question, l’Avenir Femme vous propose un travail dans lesquels certains couples justifient pourquoi ils préfèrent cacher les codes secrets à leurs conjoints.

A cet effet, nous avons rencontré Mme Jolie Niki Loma, agent à l’Office National du Tourisme(O.N.T), mariée et mère de trois enfants, qui s’est confiée, jeudi 4 mai 2017, au Journal l’Avenir.

« Je ne refuse pas à mon mari d’accéder librement à mon téléphone. Il est au courant de tout ce que j’utilise comme schéma ou mot de passe. Je lui donne le droit de parcourir mon répertoire, ma messagerie, etc… car, je n’y trouve aucun inconvénient. Lui, à son tour, fait exactement la même chose, puisque nous n’avons pas de choses à nous cacher», a-t-elle indiqué.

Elle ajoute qu’il est mieux de protéger son téléphone avec un code secret (mot de passe), afin d’éviter que les enfants ne manipulent abusivement le téléphone. Puisqu’en dehors du répertoire et autres, l’on peut y garder des documents importants. Avec les enfants qui savent se servir du téléphone mieux que leurs parents, un manque de vigilance suffit pour tout perdre.

«On peut ou ne pas avoir des choses à se cacher entre conjoints, mais il est mieux d’éviter de tout le temps contrôler le téléphone de son ou sa partenaire. Ma mère m’a toujours dit qu’il est imprudent de lire les conversations que son mari peut avoir avec d’autres personnes, au risque de tomber un jour sur une surprise désagréable», a fait savoir Mme Jolie Niki Loma.

Cacher leur seconde nature

Certains, maris comme femmes, ont une vie qu’ils mènent en dehors de leur foyer. Et pour éviter de se faire prendre, ils se servent des schémas compliqués, pense-t-elle. Mme Jolie Niki Loma souligne qu’il y a une partie de soi que l’on a du mal parfois à faire découvrir à l’autre, par peur de ne pas être compris. Conséquences : les conjoints se cachent des vérités. Pour ne pas tomber dans ce genre de choses, il serait mieux de ne pas utiliser le mensonge, les petits secrets et consorts comme fondement d’un couple.

«J’ai été choquée de voir une fois comment une femme manquait du respect à son époux simplement parce qu’il avait lu un message entrant sur son appareil téléphonique par imprudence. Si elle n’a vraiment rien à cacher à son homme, pourquoi réagir ainsi ? Ce comportement est aussi pareil pour les hommes. Ils se précipitent à ravir le cellulaire des mains de leurs conjointes lorsqu’ils reçoivent un appel ou un sms», déplore Mme Jolie Niki Loma.

Mme Jolie Niki Loma spécifie qu’elle répondait parfois aux appels de son mari sans autorisation, c’est plus tard qu’elle a cessé de le faire. Elle poursuit en disant que c’est parfois énervant quand l’on décroche à ses appels sans permission.

Les conjoints se sont toujours promis fidélité devant les hommes (commune) et devant Dieu (Eglise), ils acceptent de s’unir et de ne faire qu’un. Mais, lorsqu’il s’agit de faire preuve de cette unité en ce qui concerne les téléphones, tout se complique. Afin de conserver un climat de paix et de joie dans un couple, il serait mieux d’opter pour la transparence en tout et pour tout.

Pour Madame Ange Filesi : « Tout dépend de la confiance que chacun fait à l’autre ».

Mariée et mère d’un enfant. Elle habite le quartier Kimbangu dans la commune de Kalamu. Selon elle, « les hommes qui n’aiment pas à ce que leurs épouses touchent à leurs portables, sont suspects ».

Elle continue en disant que, de tels hommes sont toujours derrière de petites filles pour le faire la cour. « Et pour que sa femme ne découvre pas ce qu’il fait, ils évitent toujours à ce que leurs conjointes touchent à leurs portables de peur de découvrir les choses cachées », a-t-elle dit.

Elle chute en expliquant qu’un homme responsable n’a pas peur de voir son épouse utiliser son téléphone ou vérifier autres choses, parce que c’est de son droit en tant que sa femme.

Autres réactions

« Dans d’autres mariages, plusieurs maris cherchent à contrôler le téléphone de leurs femmes, pourtant les leurs ne peuvent pas être vérifiés. Tout dépend de la confiance que chacun fait à l’autre, la femme ou le mari, les deux ont droit de se vérifier, car à la commune, ils ont choisi la communauté de bien », a expliqué le Pasteur Jean- Luc.

Selon un passant croisé dans les rues de Kinshasa, les hommes ou les femmes qui utilisent les réseaux sociaux ne peuvent pas laisser leurs portables à la portée de leur partenaire. Ce, de peur qu’il trouve de messages vocaux, des Sms qui peuvent causer des troubles dans leurs couples. « C’est un cas rare pour trouver un homme qui cède facilement son portable à son épouse, alors que la plupart des téléphones des femmes sont gérés par leurs maris », pense ce passant.

« Dans le mariage, il n’y a pas de mal quand une femme veut toucher le portable de son mari, parce que dans un couple, les deux êtres sont un », a dit Naomi Bilenga, une jeune dame croisée dans une rue de la ville de Kinshasa.
La femme peut-elle décrocher le phone de son mari ?

A cette question, madame Fanny Ndaye, mère de deux enfants répond : « Oui, la femme peut répondre aux appels de son mari, si et seulement si, elle est autorisée par son époux.

Il y a des maris sérieux qui accordent facilement à leurs femmes le droit de décrocher leur phone, en sachant qu’ils ne participent pas aux jeux que font d’autres hommes », affirme-t-elle. De poursuivre : « D’ailleurs, le mien (téléphone), c’est mon mari qui décide si je dois en avoir ou pas ».

Elle termine en insistant que l’homme et la femme ont le même le droit de contrôler, vérifier le portable de chacun. « Pas de discrimination à cet effet », martèle-t-elle.

 

(Espérant Kabemba/Lofoli Gloria/ Stagiaires Ifasic
l'Avenir/MCN, via mediacongo.net
2242 suivent la conversation
2 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
NSAKA MALANGU REHOBOTH - 06.05.2017 04:13

LA LUMIERE APPELLE LUMIERE , LES TENEBRED DETESTENT LA LUMIERE. DANS L'AMOUR IL N'Y A PAS DE CRAINTE.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel - 05.05.2017 16:42

Pas contre que le femme ne réponde au téléphone mais c'est le désir de tout contrôler qui nous énerve de fois. Elle voit noir même là où c'est tout blanc. Sur mon phone privé, elle peut répondre mais pas sur le phone de service. C'est simple de répondre sur un appel d'un collègue, qu'elle sait identifier mais pas sur un numéro inconnu car le risque même de rater un marché est possible si à l'autre bout, c'est une femme qui appelle. Autre chose, elles veulent tout savoir de qui a appelé, qui tu as bupé, c'est trop tout de même.

Non 1
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Manifestations au Venezuela: les femmes dans la rue
left
ARTICLE Précédent : Dépistage du cancer du col utérin à l’hôpital Marie Biamba Mutombo