mediacongo.net - Actualités - Le Rwanda à son tour victime de la chenille légionnaire 
Retour Afrique

Le Rwanda à son tour victime de la chenille légionnaire

Le Rwanda à son tour victime de la chenille légionnaire 2017-04-21
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/04-avril/17-23/rwanda_chenille_17_002.jpg -

Une Rwandaise dans un champ de pommes de terre, au Mont Bisoke, près de Musanze

La chenille légionnaire progresse en Afrique de l’Est. Après l’Ouganda, le Kenya c’est au tour du Rwanda d’être touché par une invasion de ce ravageur qui s’attaque aux cultures. Selon l'Office rwandais de l'agriculture (RAB), la totalité des 30 districts du pays est touchée à différents degrés. L’insecte s’attaque essentiellement au maïs. La chenille légionnaire inquiète dans un pays ou près de 80% de la population dépend de l’agriculture même si les autorités assurent que la menace est sous contrôle.

Jacqueline Urayeneza écarte les feuilles d’un pied de maïs et attrape une petite chenille qu’elle écrase entre deux doigts. Puis d’un geste, l’agricultrice arrache la plante et la jette au loin. « Juste bonne à donner à manger aux chèvres », soupire-t-elle.

Du champ de maïs d’au moins trois hectares, situé à Kimironko en périphérie de Kigali, il ne reste plus grand-chose : « Lorsque la chenille rentre dans le maïs, elle grignote tout l’intérieur. Vous voyez tous ces maïs ont été ravagés, seuls quelques-uns plus au loin ont été épargnés. »

Une saison de perdue

A ces côtés, Sandrine une autre cultivatrice, mère de six enfants, se lamente sur sa récolte perdue. « A cette saison, les agronomes du gouvernement nous ont dit de seulement planter du maïs. Certains ont planté en plus des haricots illégalement. Mais ce n’est pas mon cas ».

La chenille légionnaire a fait son apparition en février dans le sud-ouest du Rwanda avant de se propager. Vendredi, l’armée rwandaise avait acheminé de l'insecticide par hélicoptère en différents endroits du pays et estimé que l’insecte était devenu « une réelle menace pour la sécurité alimentaire nationale ».

L’invasion est désormais « sous contrôle », car les autorités ont pu intervenir à temps et la situation n’est pas mauvaise, a assuré jeudi Telesphore Ndabamenye, le responsable en charge de la sécurité alimentaire à l'Office rwandais de l'agriculture.


RFI
401 suivent la conversation
2 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Francine - 21.04.2017 16:45

Prions pour que Dieu en epargne la RDCongo, C'est un pays ou, il n'y a ni agromes payes d'etat, ni plan de securite alimentaire, ni pesticides, ni volonte d'aider la population. Les Villes congolaises frontalieres avec le Rwanda dependent du mais et legumineuses produites la bas. La chenille n'est pas loin de nos frontieres. Cette fois la l'alerte est lanchee et interpelle les dirigents de ce beau et magnifique pays pour qu'un plan soit elaborer et le moyen soit disponible au cas ou cela arriverait chez nous.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
NTINU-NKONGO - 21.04.2017 15:06

Tous ces pays de l'Afrique australe et orientale qui se sont ligués pour semer la mort et la désolation en RDKongo subiront de la part de Yawe, le Juge Suprême, la punition infligée à l'Egypte et à la Philistie. Ce n'est qu'un début, car ces pays seront sérieusement ravagés par la famine, la maladie et la mort de la part de la Droite Puissante de l'Eternel des Armées Célestes qui va leur envoyer des Divisions et des Bataillons d'insectes ravageurs. Et après ça, d'autres phénomènes non maîtrisables par l'homme suivront pour leur misère, ces peuples ennemis de Dieu. "Parole de Prophète".

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
ARTICLE Précédent : Des voitures made in Cameroun