mediacongo.net - Actualités - Comment limiter la visibilité de ses stories sur Facebook (même si c'est pas encore le grand luxe)

Retour Sur le net

Comment limiter la visibilité de ses stories sur Facebook (même si c'est pas encore le grand luxe)

Comment limiter la visibilité de ses stories sur Facebook (même si c'est pas encore le grand luxe) 2017-04-17
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/04-avril/17-23/facebook_internet_16_003.jpg -

Après avoir collé des stories sur tous les réseaux qu'elle possède, Facebook a enfin intégré cette option, initialement créée par Snapchat, sur sa propre appli. Mais les paramètres de confidentialité laissent à désirer.

On vous le disait déjà il y a quelques jours : les stories sur Facebook, ça nous fait tout bizarre.

Les stories sont l'ultime étape vers la "snapification" totale de Facebook et de ses différentes applications : Instagram, Messenger et WhatsApp. Toutes, je dis bien toutes ces applis proposent maintenant des stories à envoyer à ses amis et abonnés.

Car oui, c'est amusant de partager des moments de sa vie avec ses plus proches amis. Sauf que sur Facebook, il y a 1,74 milliard d'inscrits. La plupart d'entre nous ont quelques centaines d'amis, mais ce chiffre peut vite augmenter – 500, 800, 2 000 amis. Et tous ne font évidemment pas partie de notre cercle le plus intime. Et puis chaque relation comporte ses caractéristiques : notre grand-mère n'a pas besoin de voir ces selfies alcoolisés de fin de soirée. Et notre dernier coup d'un soir n'a pas grand chose à faire de la photo de ladite grand-mère qu'on prendra le lendemain pendant le déjeuner dominical.

Tout cela est assez subtil.

Problème, Facebook ne nous permet pas de choisir qui peut regarder nos stories à la carte. Même quand la confidentialité des publications est sur "Moi uniquement", tout le monde peut voir les stories enregistrées.

Quelques pseudo-solutions

Ce que vous pouvez faire, en attendant, c'est partager vos stories uniquement avec quelques amis ou avec des groupes grâce l'option "Direct" (en haut à gauche sur votre page d'accueil). Il suffit de faire sa photo ou vidéo, cliquer sur l'icône "Direct" (le petit avion en papier) et choisir ensuite à qui vous voulez partager, de manière privée, votre chef-d'œuvre.

facebook-stories-amis-prive.jpg
© Fournis par France Médias Monde facebook-stories-amis-prive.jpg
Capture d'écran Facebook/Mashable FR

Vous pouvez aussi partager votre story comme une publication, ce qui vous permet de choisir exactement qui peut la visionner. Votre selfie "Power Rangers" sera donc à l'abri des regards indésirables. Il faudra alors cliquer sur "Publier" et affiner son audience.

capture-facebook-story-publication.jpg
© Fournis par France Médias Monde capture-facebook-story-publication.jpg

Capture d'écran Facebook/Mashable FR

Ce qui est un peu gênant, c'est que ces deux solutions détruisent quelque peu l'esprit même des stories : la première lui ôte son côté spontané et immédiat, tandis que l'autre annule son aspect éphémère – comme une publication normale, votre story restera sur votre mur jusqu'à l'implosion de Facebook ou la destruction totale de l'humanité.

Une solution durable à trouver

Développer une méthode plus précise pour ses stories est le prochain défi de Facebook. Snapchat permettent déjà tous les deux de limiter l'audience de ses publications. Vu la taille du public de Facebook, ce genre d'option y est indispensable.

Très peu de gens utilisent les stories Facebook pour le moment – les petites icônes en haut de notre fil sont souvent de simples devantures. Ce problème de confidentialité pourrait bien être à l'origine de ce manque d'engouement. Les responsables de Facebook ont confié à Mashable que l'équipe en charge des stories envisagerait de changer le système pour donner à l'utilisateur plus de contrôle sur son audience. En attendant, nous voilà coincés sur un réseau social où on ne peut même plus stalker anonymement nos potes. Damn it.


Mashable
385 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Yahoo! réduit la voilure
left
ARTICLE Précédent : Transfert : la Direction du TP Mazembe recadre Matampi
AUTOUR DU SUJET

Facebook : une nouvelle ruse pour voler vos codes

Sur le net ..,

« Fake news » : Facebook veut aider à trouver l'origine des infos

Sur le net ..,

Ingérence russe dans la campagne américaine: Google, Facebook, Twitter appelés à témoigner

Sur le net ..,

Facebook supprime des filtres antisémites destinés aux annonceurs

Sur le net ..,